MATTHIEU MÉVEL
en savoir +
fermer
théâtreen ce moment

MATTHIEU MÉVELÉCHANTILLON DE L’HOMME DE MOINS

Résidence de recherche - mars/avril 2015

LECTURE
Vendredi 06 mars à 19h

PRÉSENTATION D’UNE ÉTAPE DE TRAVAIL
Mercredi 22 avril à 15h et 21h

ATELIER Présence
Les mercredis 11, 18 mars et 15 avril de 10h à 12h

Résidence de recherche - mars/avril 2015

PRÉSENTATION D’UNE ÉTAPE DE TRAVAIL
Mercredi 22 avril à 15h et 21h


Auteur et metteur en scène : Matthieu Mével - Avec Jean Louis Coulloc’h, Alain Mahé, Marguerite Bordat et Yoana Urruzola.

Un homme arrive sur une colline par une nuit d’orage. Il parle à un mannequin qui ressemble à une jeune fille, il parle à un roi mort, à un chien, à un duo comique, à un arbre, à des pierres. Il parle avec les objets, les animaux, les morts. Dans la terre, il trouve un séquenceur. C’est un dispositif numérique, une mémoire exacte qui permet d’enregistrer et d’ordonner les éléments dans une séquence. L’homme joue avec le séquenceur. Il s’abandonne dans le concert de sa voix enregistrée. L’enregistrement a pris la place de la vie. La machine ne porte pas seulement la mémoire, elle la tord et l’explose. Le théâtre est envahi par ce qui refuse le théâtre : animaux, objets, machines.

LECTURE
Vendredi 06 mars à 19h

Le texte a été publié par les éditions l’Entretemps en avril 2010 et proposé depuis mars 2008 en version numérique par Publie.net, coopérative d’édition numérique dirigée par François Bon. Le texte a fait partie du palmarès du Centre National du Théâtre en avril 2010. Il a reçu l’aide à la création de textes dramatiques.

Production - Coproduction : 3 bis f, Théâtre de Vitry, Théâtre de l’Echangeur – en cours

ATELIER Présence
Les mercredis 11, 18 mars et 15 avril de 10h à 12

Echantillons de l’homme de moins est un texte théâtral qui met en jeu un homme, un mannequin, un chien, des objets. Au cours de cet atelier de jeu, il est proposé aux participants de travailler différentes formes de présence sur une scène : de l’immobilité au mouvement, du silence à la parole. L’atelier est tourné vers ce qui fait la présence singulière d’un corps sur la scène. Matthieu Mével parle d’un essai qu’il a écrit sur l’art de l’acteur (L’acteur singulier, à paraître en mai chez Actes Sud-Papiers), Jean Louis Coulloc’h évoque son expérience de comédien. Après un training physique et vocal collectif, chaque participant est invité à expérimenter sa propre présence sur le plateau à partir du texte.

© Matthieu Mével