Montrez moi quelque chose que je n’ai jamais vu
LA MÉTA-CARPE | MICHAËL CROS

en savoir +
fermer
dansemarionnetteNouveaux médias

LA MÉTA-CARPE | MICHAËL CROS
ÜBM - ÜBER BEAST MACHINE

SORTIES DE RÉSIDENCE
Vendredi 15 septembre à 19h

SESSIONS
Autour d’ÜBM
Mercredis 6 et 13 septembre de 10h à 12h

Résidence de création septembre 2017

SORTIES DE RÉSIDENCE
Vendredi 15 septembre à 19h *

RÉSERVER Entrée libre

D’où vient ÜBM ? D’un passé lointain et d’un futur improbable. Comment susciter de nouveaux imaginaires et œuvrer à d’autres fables, à d’autres récits alter-technologiques ?
ÜBM s’inscrit dans le continuité d’une recherche entre art et science menée par Michaël Cros depuis 10 ans. Traversées par les arts de la marionnette, la robotique et la danse contemporaine, les présences humaines et non humaines proposent une relation particulière à l’espace et aux autres, dans un va-et vient entre geste mécanique et geste artistique.

(*) Création & Psychanalyse  : sortie de résidence suivie d’une rencontre entre l’équipe artistique du projet et Hervé Castanet, professeur des universités, psychanalyste à Marseille et membre de l’École de la Cause freudienne.

SESSIONS Autour d’ÜBM
Mercredis 6 et 13 septembre de 10h à 12h
Michaël Cros vous invite à entrer dans le laboratoire de recherche d’ÜBM pour une expérience entre danse et marionnette, entre corps vivants et corps objets, à la recherche d’un autrui environnemental

ÉQUIPE ARTISTIQUE
Direction artistique : Michaël Cros - Danseurs-marionnettistes : Cendrine Gallezot, Kinga Samborska, Frederico Strachan - Construction, programmation et création de musiques additionnelles : Sylvain Delbart - Consultants dramaturgie : Nicole Mossoux, Michel Cerda - Consultante marionnette : Uta Gebert - Musicien multimédia : Luccio Stiz - Création lumière : Laurence Froget - Conception peau-résille d’ÜBM : Nathalie Guichon - Graphiste et développeur du site : Benoit Schupp et Nicolas Dunis - Création habillage sonore : Noël Château - Consultant dramaturgie numérique : Nicolas Rosette - Consultante récit transmédia : Frédérique Château - Complices-Constructeurs Strasbourg : Alexandre Aubin, Severino Da Silva - Consultant anthropologie : Jérémy Damian - Accompagnant philosophique : Matthias Youchenko - Consultants éthologie : Hélène Meunier, Adrien Meguerditchian

PARTENAIRES
Coproducteurs : plateforme AADN (Lyon) Shadok (Strasbourg) ZINC (Marseille)- TJP CDN d’Alsace-Strasbourg - Pôle des Arts de la Scène (Marseille) - Théâtre Massalia (Marseille) - 3 bis f - La Méta-Carpe (Marseille)
Ce projet bénéficie de l’’Estampille TRAS
Partenaires en région PACA : Région Provence Alpes Côtes d’Azur, Conseil départemental 13, Dans les Parages (Marseille), DRAC PACA, La Gare Franche (maison d’artistes & curiosités, Marseille), Klap Maison pour la danse (Marseille), LFO (Marseille), Multiprise (Nice), Muséum d’histoire naturelle (Marseille)
En région Auvergne-Rhône-Alpes : la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes - Le Lavoir (Lyon), la Maison Pour Tous – Salle des Rancy (Lyon) - La Région Auvergne-Rhône-Alpes - TNG CDN Lyon
En région Grand Est : AV.LAB (Strasbourg), Centre de Primatologie de l’Université de Strasbourg - Chaire ICiMa, le Jardin Parallèle + Festival Orbis Pictus (Reims) - le Manège de Reims, la Ville de Strasbourg
En région Bourgogne-Franche-Comté : L-EST, Viadanse-CCNBFCB (Belfort), L-EST et Viadanse-CCNBFCB (Belfort)
Autres soutiens en cours : Ville de Marseille

LES JOURNÉES DU PATRIMOINE  AU CENTRE HOSPITALIER MONTPERRIN
en savoir +
fermer

LES JOURNÉES DU PATRIMOINE AU CENTRE HOSPITALIER MONTPERRINPENSER L’ESPACE DU SOIN : 150 ANS D’ARCHITECTURE COMME THÉRAPEUTIQUE [1867 - 2017]

Samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017

Conférence, expositions, visites guidées

// CONFÉRENCE - DÉBAT
Samedi 16 septembre à 11h
L’asile d’aliénés : une conception architecturale évoluant au gré des remises en question des doctrines médicales, sur fond de rivalités nationales
À l’auditorium Gaujoux

Intervenants : Dr Laget, Dr D’Amore, M Touly
Naissance et développement du système pavillonnaire dans l’architecture des établissements hospitaliers psychiatriques, jusqu’à son évolution contemporaine.

// EXPOSITION
Samedi 16 et dimanche 17 septembre de 13h à 17h
Penser l’espace du soin : 150 ans d’architecture comme thérapeutique (1867-2017)
Espaces de la Socio-thérapie C.H. Montperrin

// EXPOSITION
Samedi 16 et dimanche 17 septembre de 13h à 17h
Thierry Lagalla La nature existe, c’est rigolo [saison 3]
Au 3 bis f

// VISITE GUIDÉE DU CENTRE HOSPITALIER
Samedi 16 septembre à 14h
Dimanche 17 septembre à 11h et 14h

Le patrimoine architectural et le patrimoine arboré

Histoire de la psychiatrie à Aix-en-Provence à travers le patrimoine architectural et le patrimoine arboré du Centre hospitalier Montperrin : la place des parcs et jardins dans « l’architecture psychiatrique ». Du concept asilaire aux nouveaux aménagements architecturaux et à l’ouverture des lieux de soins psychiatriques, c’est ainsi 150 ans d’histoire de la psychiatrie à Aix-en-Provence qui sont retracés à travers le patrimoine architectural du Centre Hospitalier Montperrin (1867-2017).

Réservation indispensable : 04 42 16 49 38
Départ : RDV à l’ancienne entrée du Centre Hospitalier (rond-point gare routière avenue des Belges

Une proposition conjointe du centre de documentation et des archives du Centre Hospitalier Montperrin, du Centre de Formation aux soins infirmiers et du 3 bis f .

visuel © J.C. Lett

CONFÉRENCE DE PRESSE PUBLIQUE
en savoir +
fermer

CONFÉRENCE DE PRESSE PUBLIQUE

Mercredi 20 septembre à 13h30

Mercredi 20 septembre à 13h30

Un rendez-vous exceptionnel cette année : Les projets de recherche, de création et d’ouverture au public de cette première partie de saison sont présentés par les artistes résidents.

Nous vernissons également ce jours-là l’exposition de Thierry Lagalla : La nature existe, c’est rigolo [saison 3].

Par ailleurs, Sylvie Gerbault, directrice du 3 bis f depuis 1991 recevra le titre de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. Moment convivial ouvert à tous.

Conception et photographie © Laurent Garbit

THIERRY LAGALLA
en savoir +
fermer
arts visuels

THIERRY LAGALLALA NATURE EXISTE, C’EST RIGOLO [SAISON 3]

EXPOSITION
21 septembre > 30 novembre 2017

Vernissage
Mercredi 20 septembre de 16h à 20h

EXPOSITION
21 septembre > 30 novembre 2017
Vernissage | Mercredi 20 septembre de 16h à 20h

Prenez la réalité, transformez-la en tapis, installez-le au beau milieu d’une pièce, faites entrer l’homo sapiens puis regardez-le se prendre les pieds dans le tapis. Figure première du burlesque, déclinée à souhait par Lagalla. L’humain chute et se relève pour mieux retomber, pour notre plus grand plaisir.
« Le réel, c’est quand on se cogne »*, hé bien, c’est avec le nez rougi que cet artiste nous adresse son œuvre.

* Jacques Lacan – Séminaire

Du lundi au vendredi de 13h à 17h et sur rendez-vous. Entrée libre
Le 3 bis f est fermé du 28 octobre au 5 novembre
Cette exposition s’inscrit dans le cadre de la Saison du Dessin, initié par PARÉIDOLIE.

MANON AGUESSEAU, NATACHA JOUOT, MARKO KARTALOVSKI, FABIEN LAMARQUE, THOMAS MOLLES
en savoir +
fermer
arts visuels

MANON AGUESSEAU, NATACHA JOUOT, MARKO KARTALOVSKI, FABIEN LAMARQUE, THOMAS MOLLESUNE CLEF ANGLAISE, UN DERNIER RAYON, UN U, UN VOILIER DE CÔTÉ, UNE MAISON SUR LE TOIT

SESSIONS
Les mercredis et jeudis de 14h à 16h
21, 27 et 28 septembre - 5 octobre

Résidence de recherche - septembre > octobre 2017
Dans le cadre de Nouveaux Regards

SESSIONS
Les mercredis et jeudis de 14h à 16h
21, 27 et 28 septembre - 5 octobre

Penser le jeu comme la création d’une micro-société dans laquelle chaque individu serait soumis aux mêmes règles. Mais là où on s’engage dans un jeu avec le désir de l’emporter, de faire échec et mat, on s’y lance ici pour le plaisir de créer. C’est ainsi que les règles imaginées, avec leurs contraintes, loin de nous enfermer, seront propices à faire advenir un répertoire de formes, de récits, de gestes, réutilisables à volonté, se proposant de nourrir chaque nouvelle session de jeu.

EXPOSITIONS Hors-les-murs
Atelier de Cézanne 2 octobre > 23 novembre
Pavillon de Vendôme 13 octobre > 4 décembre

Nouveaux Regards, est un rendez-vous annuel initié en 2010 par l’Office de Tourisme d’Aix-en-Provence en partenariat avec l’école supérieure d’art. Chaque année, de jeunes artistes diplômés de l’école proposent, de septembre à décembre, ateliers ouverts au public et expositions dans trois lieux emblématiques de la ville : l’Atelier de Cézanne, le Pavillon de Vendôme et le 3 bis f.
Ce dispositif reçoit le soutien de Mécènes du Sud, Aix-Marseille.

L’INSOMNIAQUE CIE | MARÉVA CARASSOU
en savoir +
fermer
théâtre d’objetsEn famille

L’INSOMNIAQUE CIE | MARÉVA CARASSOUMALFOUTUS

REPRÉSENTATION
Vendredi 15 décembre à 19h

SESSION
Fabrication et manipulation de marionnette autour de la figure du « malfoutu »
Les mercredis 4, 11 octobre de 14h à 16h et 18 octobre de 10h à 12h


Résidence de création juin et octobre 2017
Dans le cadre du festival Momaix
Tout public à partir de 6 ans

REPRÉSENTATION
Vendredi 15 décembre à 19h
[4,5 € - 6 €]
Auteur : Béatrice Alemagna [Ed.Actes Sud, Hélium] et Maréva Carassou - Conception et interprétation : Maréva Carassou
Regard Extérieur : Maud Hufnagel - Collaborateurs artistiques : Virginie Gaillard, Hélène Lina Bosch, Fred Pichon - Régisseur son : Fred Sechet

« J’ai lu l’album jeunesse Les Cinq Malfoutus, de Béatrice Alemagna. Je me suis sentie chez moi. La singularité, l’étrangeté des personnages stimulaient l’imagination et la réflexion, j’étais d’emblée emportée hors des conventions sociales et obligée de me situer par rapport à eux : le Raté, le Troué, le Mou, La Renversée et la Pliée. Très vite, j’ai écrit mon histoire, celle de mes malfoutus. La partition intime venait se nouer à la narration de l’histoire de Beatrice Alemagna. J’ai transposé cette histoire dans un univers marin, chez ma mère au bord de l’Océan Atlantique. Bois flottés, coquillages, algues, galets, plumes, bout de tissus et de plastique, j’ai construit avec ce que je ramassais sur la plage. Avec ce que la mer rejetait, j’ai créé Malfoutus. Le pari était là : monter un spectacle tout public pour proposer une vision ouverte de l’autre. »

Partenaires : Théâtre Massalia - 3 bis f - Théâtre de Cuisine

SESSION Fabrication et manipulation de marionnette autour de la figure du « malfoutu »
Les mercredis 4, 11 octobre de 14h à 16h
et 18 octobre de 10h à 12h


Marionnettes « brutes », marionnettes déglinguées, touchantes de fragilité puisqu’il s’agit de « malfoutus ». Manipuler c’est insuffler de la vie, du mouvement, de la parole à une matière inanimé.
Mais comment fait-on ? Qu’est ce qui fait que ça vit ? Qu’est ce qui fait qu’on y croit ? Comment goûte t-on au plaisir de passer du jeu de comédien à la distance sensible de la manipulation ? Peut-on muscler son imaginaire comme on muscle son corps ? La dernière session sera une répétition ouverte.

L’UNIVERSITÉ D’AIX - MARSEILLE AU 3 BIS F
en savoir +
fermer
théâtre

L’UNIVERSITÉ D’AIX - MARSEILLE AU 3 BIS FQUESTIONS DE MISE EN SCÈNE

SESSION
Questions de mise en scène

Les jeudis 15h à 17h

12 et 19 octobre - 16 et 23 novembre
 - 6, 7 et 8 décembre

Avec : Michel Cerda, Metteur en scène et Maître de conférences pour les filières « dramaturgie et écritures scéniques » et « Les métiers du plateau ».

L’atelier vise, à partir de textes de référence, à questionner la pratique de la mise en scène, la mise en espace et la fabrication du temps, le training, l’improvisation et la direction d’acteur. Il s’agit également d’apprendre à penser des éléments techniques tels que le son, la lumière, les costumes, la scénographie.
 Il est proposé de travailler sur un « esperpento », pièce grotesque et politique de 1921 de Ramon del Valle-Inclan : "Los cuernos de Don Friolera". « Esperpento » reste un mot intraduisible, qui vise à
 un rendu critique et poétique du réel à partir d’une déformation optique, d’où parfois la traduction de ce terme par celui d’épouvantail. Un grotesque où l’effroi et le tragique ne sont jamais absents.

SESSION Questions de mise en scène

Les jeudis 15h à 17h

12 et 19 octobre - 16 et 23 novembre
 - 6, 7 et 8 décembre

Cet atelier initialement destiné aux étudiants de la filière théâtre s’ouvre à tous ceux qui souhaitent s’y joindre en tant qu’observateurs. Un échange, sorte d’aller-retour sur ce qui a été entendu ou perçu sur le plateau, se fait collectivement à 17h.

Visuel : © James Ensor

GUSTAVO GIACOSA & ARTISTES INVITES

en savoir +
fermer
arts visuels

GUSTAVO GIACOSA & ARTISTES INVITES
VIVRE SA MAISON

VISITE D’EXPOSITION SUIVIE D’UN ATELIER
Vendredi 13 et 20 octobre, vendredi 8 et mercredi 20 décembre de 14h à 17h

VISITE D’EXPOSITION SUIVIE D’UN ATELIER
Vendredi 13 et 20 octobre, vendredi 8 et mercredi 20 décembre de 14h à 17h

Gustavo Giacosa est chorégraphe, metteur en scène et commissaire d’exposition. Par cette pluralité des pratiques il interroge les clivages entre théâtre et danse, scénographie et arts plastiques, art brut et art contemporain.
Dans la continuité du spectacle « La Maison » créé en février 2016, il réalise le commissariat d’une exposition éponyme programmée à la Galerie Zola [à la Cité du Livre d’ Aix-en-Provence] du 30 septembre au 30 décembre 2017.

« Vivre sa maison » propose quatre rendez-vous qui débutent par une visite de l’exposition et se poursuivent dans les espaces d’ateliers du 3 bis f. Ces allers-retours nous ouvrent l’occasion d’une visite singulière accompagnée par l’un des artistes associés au projet - Carole Benitah, Akira Inuramu, Piotr Klemensiewicz et Gustavo Giacosa – et de traverser avec lui/elle la thématique par l’expérience de la photographie, des arts plastiques, du mouvement…

// DÉTAIL DES ATELIERS//

ATELIER#1 Piotr Klemensiewicz
Vendredi 13 octobre de 14h à 17h

" J’aimerai aborder dans cet atelier la question de la couleur, dans et hors la maison.
Des couleurs plus exactement.
Comment celles-ci modifient l’espace intérieur, son propre volume mais aussi son intimité, son ouverture vers l’extérieur...
Cela sera mis en pratique sur des modules préalablement fabriqués, sorte d’origami."

Piotr Klemensiewicz
Né à Marseille en 1956. Étudie à l’École supérieure des beaux-arts de Marseille dont il sort diplômé en 1979 et où il enseigne à partir de 1986. Son activité d’enseignement ne l’empêche pas de créer une œuvre singulière, autobiographique et intimiste, marquée par le mystère, dans laquelle il poursuit une recherche sur la transcription du paysage à travers des séries (Animaux, Tables, Échelles, Maisons, Nuages, Architectures ...) qu’il expose régulièrement en France et à l’étranger. Il partage son temps entre sa ville natale et Berlin, où il a un atelier. Il a effectué des séjours en Corée du Sud et au Canada où il a enseigné à Montréal. Il est notamment reconnu pour son travail sur la couleur, qu’il considère comme « le principal vecteur du langage pictural » : « les couleurs, dit-il, ont un langage visuel propre et qui fait taire les mots. » En 2005, les éditions Actes Sud publient une première rétrospective de son œuvre retraçant les différentes étapes du travail de l’artiste, commentées par plusieurs critiques d’art comme Olivier Kaeppelin, Sally Bonn ou Bernard Millet. Il est représenté en France par les galeries Baudoin-Lebon à Paris et Sandrine Mons à Nice.

ATELIER#2 Akira Inumaru
Vendredi 20 octobre de 14h à 17h

" Il s’agira d’un travail réalisé en commun. Après avoir dessiné sur un grand papier les ombres des objet de la maison (Chaise, cuillère, vase de fleurs,etc), on brulera une partie du dessin avec la lumière du soleil à l’aide d’une loupe pour réaliser un grand dessin de la "maison du soleil". "

Idéalement, les participants viendront munis :
* d’une loupe
* d’une paire de lunettes de soleil
* d’objets issus de leur maison (Chaise, cuillère, vase de fleurs, livre, poupée, etc)

Akira Inumaru
Né en 1984 à Ibaraki (Japon). Il suit à Tokyo l’école d’art Suidobata puis l’université des Beaux-Arts Musashino avant d’intégrer les Beaux-Arts de Rouen et l’École Supérieur d’Art et de Design Le Havre/Rouen jusqu’en 2013. Il observe puis dessine avec une minutie scrupuleuse et a mis au point ce qui est a la fois une technique et un mode de réflexion : les Distillations solaires. Sous un soleil faible ou puissant, à l’aide d’une loupe, il invite une flamme précise pour qu’elle brûle le papier, où des heures durant, il a dessiné. Apparaissent les couleurs cachées de très minces papiers de soie, comme si la chaleur et le feu les avaient fait naître. L’œuvre, blessée par la combustion, a gagné en carnation, traversée par des ondes colorées, elle vibre et résonne au regard. La lumière qui régit toute vie, toute création, donne au travail une forme qui séduit et interpelle en faisant naître de l’énergie solaire une beauté nouvelle. Installé à Rouen, il participe à de nombreuses expositions en France et à l’étranger.

ATELIER#3 Gustavo Giacosa
Vendredi 8 décembre de 14h à 17h

La compagnie SIC.12 vous invite à découvrir le travail interdisciplinaire de Gustavo Giacosa. Accompagné par le pianiste et compositeur Fausto Ferraiuolo, cet atelier propose un moment d’immersion ouvert à tous, dans le travail physique et la recherche visuelle caractéristiques de la compagnie. L’atelier propose d’aborder physiquement les quatre axes thématiques de l’exposition en cours. A savoir : Dedans/dehors – Ordre/désordre – Enfance/adultes – Présence/absence.
Les participants sont invités à s’habiller d’une tenue confortable et souple.

Gustavo GIACOSA
Né à Sunchales (Argentine) en 1969. Après des études en lettres à la Universidad Nacional del Litoral de Santa Fe et une première approche du théâtre avec le metteur en scène et dramaturge Rafael Bruza, Gustavo Giacosa rencontre en1991 en Italie Pippo Delbono et sa compagnie avec laquelle il poursuit son parcours de formation professionnelle. Il participera jusqu’en 2010 à toutes les productions théâtrales et cinématographiques de la Compagnie.
En 2005, il crée à Gênes avec un collectif multidisciplinaire d’artistes l’Association Culturelle ContemporArt. Il développe depuis une recherche sur le rapport entre l’art et la folie au sein de différentes formes artistiques en devenant commissaire des plusieurs expositions sur cette thématique, dont « Nous, ceux de la parole toujours en marche » au Musée de la Commenda di Pré de Gênes (I), « Banditi dell’Arte » à la Halle Saint-Pierre de Paris (F), « Corps » à la Collection de l’Art Brut de Lausanne (CH). Sa recherche est à l’origine d’une collection d’art intitulée « Puentes » (« Ponts ») qui met en dialogue des œuvres d’art brut avec des oeuvres d’art contemporain.
A partir de 2012, il s’établit en France où il crée à Aix-en-Provence avec le pianiste et compositeur Fausto Ferraiuolo une plateforme multidisciplinaire qui regroupe la diversité de ses productions : SIC.12 (www.sic12.org). Il réalise des vidéos et des photographies en lien avec ses spectacles et ses projets d’exposition.

ATELIER#4 Carolle Bénitah
Mercredi 20 décembre de 14h à 17h

A partir de vos archives personnelles, Carolle Bénitah vous guidera pour transformer les clichés de famille à l’aide de médiums tels que la broderie, le dessin, la peinture, l’écriture ou encore le collage et à en faire une interprétation subjective du souvenir et une oeuvre unique. Les participants sont invités à apporter une photo issue de leurs archives personnelles...
La séance s’ouvrira par un diaporama de travaux d’artistes (grands et petits) et qui ont travaillé sur les archives ou qui interviennent sur la photographie pour leur donner des idées puis on choisit les images, on fait les photocopies et on travaille.

Carolle Bénitah
Née à Casablanca (Maroc), vit et travaille à Marseille.
Elle a exercé la profession de styliste de mode avant de se tourner vers la photographie en 2001 et de suivre les cours de l’École des Beaux-Arts de Marseille, de l’École supérieure de Photographie d’Arles et de Christie’s Education. La redécouverte des albums de famille constitue l’élément déclencheur de sa démarche : entre souvenirs et oubli, elle éprouve le besoin de recréer du lien dans un aller-retour intime allant de ces images à ce qu’elle est devenue aujourd’hui. Pour ce faire, elle utilise fil de soie rouge, jaune ou noir, selon l’époque et le sujet. La broderie, une activité spécifiquement féminine liée au milieu où elle a grandi, est pervertie en étant utilisée pour réinterpréter son histoire, en dénoncer les travers, chaque trou réalisé à l’aiguille étant comparable pour elle à une sorte d’exorcisme ; entre effroi et merveille, son travail nous livre une œuvre tout en finesse mais en profondeur. Elle est représentée au Maroc par la galerie 127 et à New York par la galerie Sous les étoiles.

visuel © Marcelo Torretta

COMPAGNIE DES ACCÈS | SABRINA GIAMPETRONE
en savoir +
fermer
théâtreEn famille

COMPAGNIE DES ACCÈS | SABRINA GIAMPETRONEL’ÎLE PACIFIQUE

SPECTACLE
Mardi 28 novembre à 19h et mercredi 29 novembre à 15h

SESSION
Équilibre et déséquilibre des figures familières
Samedi 18 novembre de 10h à 12h et lundi 20 novembre de 14h à 16h


Résidence de création novembre 2017
Dans le cadre du festival Momaix
Spectacle familial à partir de 8 ans

CRÉATION
Mardi 28 novembre à 19h et mercredi 29 novembre à 15h
Réserver - [Tarif unique 6 €]
04 13 55 35 76
Une programmation du Théâtre Antoine Vitez hors les murs en collaboration avec le 3 bis f

Metteure en scène, auteure : Sabrina Giampetrone - Acteurs : Hugues Cristianini, Julie Cardile, Nicolas Rochette - Créateur sonore : Matthieu Pernaud - Scénographie-Lumière : Mathieu L’Haridon

« L’Île Pacifique » est une allégorie qui retranscrit sans la nommer, une quadrature familiale et ses enjeux.
Comment la place et la fonction de chacun à l’échelle de la cellule de l’intime, déterminent la place et la fonction de chacun dans le monde ?
Trois personnages sont sur un bateau, un capitaine, son apprenti marin, et une petite fille. Une quatrième comparse apparaît en filigrane, désincarnée, mais omniprésente, la mer. Ensemble ils partiront pour une épopée, la recherche de l’Île idéale. Mais la quête de chacun est unique et différenciée.

Coproduction et aide à la résidence : Cie Des Accès, 3 bis f - lieu d’arts contemporains, La Distillerie à Aubagne.
Avec le soutien du Vélo Théâtre à Apt et du théâtre Antoine Vitez à Aix-en-Provence

SESSION Équilibre et déséquilibre des figures familières
Samedi 18 novembre de 10h à 12h et lundi 20 novembre de 14h à 16h

Prendre le temps de faire connaissance par le plateau, la parole, le jeu/je.
Convoquer des figures familières, déjà traversées, tout du moins rencontrées : une fille, un garçon, un père, une mère. Ils sont abordés par des mises en situation à partir d’extraits de texte et en relation avec des paysages sonores (électroacoustiques). De ces immersions, laisser libre cours à l’improvisation pour déjouer, détricoter, exacerber la posture de l’autorité, de l’obéissance, de l’assignation, de la révolte et questionner leur représentation.

visuel © Des accès