Si la différence vous effraie, imaginez la conformité...
LA MÉTA-CARPE | MICHAËL CROS

en savoir +
fermer
dansemarionnetteNouveaux médias

LA MÉTA-CARPE | MICHAËL CROS
ÜBM - ÜBER BEAST MACHINE

SORTIES DE RÉSIDENCE
Vendredi 15 septembre à 19h

SESSIONS
Autour d’ÜBM
Mercredis 6 et 13 septembre de 10h à 12h

Résidence de création septembre 2017

SORTIES DE RÉSIDENCE
Vendredi 15 septembre à 19h *

RÉSERVER Entrée libre

D’où vient ÜBM ? D’un passé lointain et d’un futur improbable. Comment susciter de nouveaux imaginaires et œuvrer à d’autres fables, à d’autres récits alter-technologiques ?
ÜBM s’inscrit dans le continuité d’une recherche entre art et science menée par Michaël Cros depuis 10 ans. Traversées par les arts de la marionnette, la robotique et la danse contemporaine, les présences humaines et non humaines proposent une relation particulière à l’espace et aux autres, dans un va-et vient entre geste mécanique et geste artistique.

(*) Création & Psychanalyse  : sortie de résidence suivie d’une rencontre entre l’équipe artistique du projet et Hervé Castanet, professeur des universités, psychanalyste à Marseille et membre de l’École de la Cause freudienne.

SESSIONS Autour d’ÜBM
Mercredis 6 et 13 septembre de 10h à 12h
Michaël Cros vous invite à entrer dans le laboratoire de recherche d’ÜBM pour une expérience entre danse et marionnette, entre corps vivants et corps objets, à la recherche d’un autrui environnemental

ÉQUIPE ARTISTIQUE
Direction artistique : Michaël Cros - Danseurs-marionnettistes : Cendrine Gallezot, Kinga Samborska, Frederico Strachan - Construction, programmation et création de musiques additionnelles : Sylvain Delbart - Consultants dramaturgie : Nicole Mossoux, Michel Cerda - Consultante marionnette : Uta Gebert - Musicien multimédia : Luccio Stiz - Création lumière : Laurence Froget - Conception peau-résille d’ÜBM : Nathalie Guichon - Graphiste et développeur du site : Benoit Schupp et Nicolas Dunis - Création habillage sonore : Noël Château - Consultant dramaturgie numérique : Nicolas Rosette - Consultante récit transmédia : Frédérique Château - Complices-Constructeurs Strasbourg : Alexandre Aubin, Severino Da Silva - Consultant anthropologie : Jérémy Damian - Accompagnant philosophique : Matthias Youchenko - Consultants éthologie : Hélène Meunier, Adrien Meguerditchian

PARTENAIRES
Coproducteurs : plateforme AADN (Lyon) Shadok (Strasbourg) ZINC (Marseille)- TJP CDN d’Alsace-Strasbourg - Pôle des Arts de la Scène (Marseille) - Théâtre Massalia (Marseille) - 3 bis f - La Méta-Carpe (Marseille)
Ce projet bénéficie de l’’Estampille TRAS
Partenaires en région PACA : Région Provence Alpes Côtes d’Azur, Conseil départemental 13, Dans les Parages (Marseille), DRAC PACA, La Gare Franche (maison d’artistes & curiosités, Marseille), Klap Maison pour la danse (Marseille), LFO (Marseille), Multiprise (Nice), Muséum d’histoire naturelle (Marseille)
En région Auvergne-Rhône-Alpes : la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes - Le Lavoir (Lyon), la Maison Pour Tous – Salle des Rancy (Lyon) - La Région Auvergne-Rhône-Alpes - TNG CDN Lyon
En région Grand Est : AV.LAB (Strasbourg), Centre de Primatologie de l’Université de Strasbourg - Chaire ICiMa, le Jardin Parallèle + Festival Orbis Pictus (Reims) - le Manège de Reims, la Ville de Strasbourg
En région Bourgogne-Franche-Comté : L-EST, Viadanse-CCNBFCB (Belfort), L-EST et Viadanse-CCNBFCB (Belfort)
Autres soutiens en cours : Ville de Marseille

LES JOURNÉES DU PATRIMOINE  AU CENTRE HOSPITALIER MONTPERRIN
en savoir +
fermer

LES JOURNÉES DU PATRIMOINE AU CENTRE HOSPITALIER MONTPERRINPENSER L’ESPACE DU SOIN : 150 ANS D’ARCHITECTURE COMME THÉRAPEUTIQUE [1867 - 2017]

Samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017

Conférence, expositions, visites guidées

// CONFÉRENCE - DÉBAT
Samedi 16 septembre à 11h
L’asile d’aliénés : une conception architecturale évoluant au gré des remises en question des doctrines médicales, sur fond de rivalités nationales
À l’auditorium Gaujoux

Intervenants : Dr Laget, Dr D’Amore, M Touly
Naissance et développement du système pavillonnaire dans l’architecture des établissements hospitaliers psychiatriques, jusqu’à son évolution contemporaine.

// EXPOSITION
Samedi 16 et dimanche 17 septembre de 13h à 17h
Penser l’espace du soin : 150 ans d’architecture comme thérapeutique (1867-2017)
Espaces de la Socio-thérapie C.H. Montperrin

// EXPOSITION
Samedi 16 et dimanche 17 septembre de 13h à 17h
Thierry Lagalla La nature existe, c’est rigolo [saison 3]
Au 3 bis f

// VISITE GUIDÉE DU CENTRE HOSPITALIER
Samedi 16 septembre à 14h
Dimanche 17 septembre à 11h et 14h

Le patrimoine architectural et le patrimoine arboré

Histoire de la psychiatrie à Aix-en-Provence à travers le patrimoine architectural et le patrimoine arboré du Centre hospitalier Montperrin : la place des parcs et jardins dans « l’architecture psychiatrique ». Du concept asilaire aux nouveaux aménagements architecturaux et à l’ouverture des lieux de soins psychiatriques, c’est ainsi 150 ans d’histoire de la psychiatrie à Aix-en-Provence qui sont retracés à travers le patrimoine architectural du Centre Hospitalier Montperrin (1867-2017).

Réservation indispensable : 04 42 16 49 38
Départ : RDV à l’ancienne entrée du Centre Hospitalier (rond-point gare routière avenue des Belges

Une proposition conjointe du centre de documentation et des archives du Centre Hospitalier Montperrin, du Centre de Formation aux soins infirmiers et du 3 bis f .

visuel © J.C. Lett

CONFÉRENCE DE PRESSE PUBLIQUE
en savoir +
fermer

CONFÉRENCE DE PRESSE PUBLIQUE

Mercredi 20 septembre à 13h30

Mercredi 20 septembre à 13h30

Un rendez-vous exceptionnel cette année : Les projets de recherche, de création et d’ouverture au public de cette première partie de saison sont présentés par les artistes résidents.

Nous vernissons également ce jours-là l’exposition de Thierry Lagalla : La nature existe, c’est rigolo [saison 3].

Par ailleurs, Sylvie Gerbault, directrice du 3 bis f depuis 1991 recevra le titre de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. Moment convivial ouvert à tous.

Conception et photographie © Laurent Garbit

THIERRY LAGALLA
en savoir +
fermer
arts visuels

THIERRY LAGALLALA NATURE EXISTE, C’EST RIGOLO [SAISON 3]

EXPOSITION
21 septembre > 30 novembre 2017

Vernissage
Mercredi 20 septembre de 16h à 20h

EXPOSITION
21 septembre > 30 novembre 2017
Vernissage | Mercredi 20 septembre de 16h à 20h

Prenez la réalité, transformez-la en tapis, installez-le au beau milieu d’une pièce, faites entrer l’homo sapiens puis regardez-le se prendre les pieds dans le tapis. Figure première du burlesque, déclinée à souhait par Lagalla. L’humain chute et se relève pour mieux retomber, pour notre plus grand plaisir.
« Le réel, c’est quand on se cogne »*, hé bien, c’est avec le nez rougi que cet artiste nous adresse son œuvre.

* Jacques Lacan – Séminaire

Du lundi au vendredi de 13h à 17h et sur rendez-vous. Entrée libre
Le 3 bis f est fermé du 28 octobre au 5 novembre
Cette exposition s’inscrit dans le cadre de la Saison du Dessin, initié par PARÉIDOLIE.

MANON AGUESSEAU, NATACHA JOUOT, MARKO KARTALOVSKI, FABIEN LAMARQUE, THOMAS MOLLES
en savoir +
fermer
arts visuels

MANON AGUESSEAU, NATACHA JOUOT, MARKO KARTALOVSKI, FABIEN LAMARQUE, THOMAS MOLLESUNE CLEF ANGLAISE, UN DERNIER RAYON, UN U, UN VOILIER DE CÔTÉ, UNE MAISON SUR LE TOIT

SESSIONS
Les mercredis et jeudis de 14h à 16h
21, 27 et 28 septembre - 5 octobre

Résidence de recherche - septembre > octobre 2017
Dans le cadre de Nouveaux Regards

SESSIONS
Les mercredis et jeudis de 14h à 16h
21, 27 et 28 septembre - 5 octobre

Penser le jeu comme la création d’une micro-société dans laquelle chaque individu serait soumis aux mêmes règles. Mais là où on s’engage dans un jeu avec le désir de l’emporter, de faire échec et mat, on s’y lance ici pour le plaisir de créer. C’est ainsi que les règles imaginées, avec leurs contraintes, loin de nous enfermer, seront propices à faire advenir un répertoire de formes, de récits, de gestes, réutilisables à volonté, se proposant de nourrir chaque nouvelle session de jeu.

EXPOSITIONS Hors-les-murs
Atelier de Cézanne 2 octobre > 23 novembre
Pavillon de Vendôme 13 octobre > 4 décembre

Nouveaux Regards, est un rendez-vous annuel initié en 2010 par l’Office de Tourisme d’Aix-en-Provence en partenariat avec l’école supérieure d’art. Chaque année, de jeunes artistes diplômés de l’école proposent, de septembre à décembre, ateliers ouverts au public et expositions dans trois lieux emblématiques de la ville : l’Atelier de Cézanne, le Pavillon de Vendôme et le 3 bis f.
Ce dispositif reçoit le soutien de Mécènes du Sud, Aix-Marseille.

ESTEFANIA PEÑAFIEL LOAIZA
en savoir +
fermer
arts visuels

ESTEFANIA PEÑAFIEL LOAIZAdétours (la loterie à Babylone)

EXPOSITION
11 janvier > 24 mars 2018

Vernissage
Mercredi 10 janvier de 16h à 20h

Rencontre et visite LSF
Samedi 24 mars à 11h

Résidence de création - septembre 2017 > janvier 2018

EXPOSITION
11 janvier > 24 mars 2018
Vernissage | Mercredi 10 janvier de 16h à 20h

ENTRETIEN | Mercredi 10 janvier à 17h
Estefanía Peñafiel Loaiza échangera autour de son œuvre et de sa résidence au 3 bis f
avec Maurice Fréchuret, historien de l’art.
Ouvert à tous - Entrée libre - Réservation conseillée

RENCONTRE | Samedi 24 mars à 11h
avec Estefanía Peñafiel Loaiza et visite en langue des signes française
Ouvert à tous - Entrée libre - Réservation conseillée

Estefanía Peñafiel Loaiza est née à Quito, en Équateur et vit en France depuis treize ans. Artiste aux aguets du monde, elle navigue incessamment entre ces deux lieux, physiquement, mentalement, oniriquement, poétiquement, artistiquement. Son travail emprunte des formes diverses, photographie et vidéo, et aussi performance et installation. Son œuvre constitue un parcours qui joue du regard, de la visibilité, de l’histoire et des déplacements par le biais de gestes tels que la juxtaposition, l’effacement et la répétition. Pour Ana Rodríguez, essayer de décrire le geste qui parcourt cette œuvre, c’est imaginer une expérience de type cinématographique. C’est comme entrer dans une salle noire de cinéma où la lumière du projecteur s’allume et s’éteint. Notre regard ne retient que quelques séquences fragmentées et juxtaposées, dont une empreinte évanescente imprègne nos paupières. C’est une invitation à ouvrir et fermer les yeux dans le but de « produire du temps ».

SESSIONS Détours
Vendredi 22, lundi 25 septembre, lundi 2 et mardi 3 octobre de 14h à 16h
D’abord, aiguiser le regard. Observer ce qui fait partie de notre quotidien, et le regarder autrement. Parcourir les espaces communs, explorer les lieux de partage. Ensuite, capturer ces lieux, en produire des images, tracer des cartographies subjectives, extraire l’extraordinaire de l’ordinaire...
Enfin, joindre la parole aux images. Susciter l’envie d’en
parler. S’approprier effectivement et affectivement les lieux parcourus ou inventés.

Du lundi au vendredi de 13h à 17h et sur rendez-vous. Entrée libre
Le 3 bis f est fermé du 24 février au 4 mars

visuel © Estefania Penafel Loiza

L’INSOMNIAQUE CIE | MARÉVA CARASSOU
en savoir +
fermer
théâtre d’objetsEn famille

L’INSOMNIAQUE CIE | MARÉVA CARASSOUMALFOUTUS

REPRÉSENTATION
Vendredi 15 décembre à 19h

SESSION
Fabrication et manipulation de marionnette autour de la figure du « malfoutu »
Les mercredis 4, 11 octobre de 14h à 16h et 18 octobre de 10h à 12h


Résidence de création juin et octobre 2017
Dans le cadre du festival Momaix
Tout public à partir de 6 ans

REPRÉSENTATION
Vendredi 15 décembre à 19h
[4,5 € - 6 €]
Auteur : Béatrice Alemagna [Ed.Actes Sud, Hélium] et Maréva Carassou - Conception et interprétation : Maréva Carassou
Regard Extérieur : Maud Hufnagel - Collaborateurs artistiques : Virginie Gaillard, Hélène Lina Bosch, Fred Pichon - Régisseur son : Fred Sechet

« J’ai lu l’album jeunesse Les Cinq Malfoutus, de Béatrice Alemagna. Je me suis sentie chez moi. La singularité, l’étrangeté des personnages stimulaient l’imagination et la réflexion, j’étais d’emblée emportée hors des conventions sociales et obligée de me situer par rapport à eux : le Raté, le Troué, le Mou, La Renversée et la Pliée. Très vite, j’ai écrit mon histoire, celle de mes malfoutus. La partition intime venait se nouer à la narration de l’histoire de Beatrice Alemagna. J’ai transposé cette histoire dans un univers marin, chez ma mère au bord de l’Océan Atlantique. Bois flottés, coquillages, algues, galets, plumes, bout de tissus et de plastique, j’ai construit avec ce que je ramassais sur la plage. Avec ce que la mer rejetait, j’ai créé Malfoutus. Le pari était là : monter un spectacle tout public pour proposer une vision ouverte de l’autre. »

Partenaires : Théâtre Massalia - 3 bis f - Théâtre de Cuisine

SESSION Fabrication et manipulation de marionnette autour de la figure du « malfoutu »
Les mercredis 4, 11 octobre de 14h à 16h
et 18 octobre de 10h à 12h


Marionnettes « brutes », marionnettes déglinguées, touchantes de fragilité puisqu’il s’agit de « malfoutus ». Manipuler c’est insuffler de la vie, du mouvement, de la parole à une matière inanimé.
Mais comment fait-on ? Qu’est ce qui fait que ça vit ? Qu’est ce qui fait qu’on y croit ? Comment goûte t-on au plaisir de passer du jeu de comédien à la distance sensible de la manipulation ? Peut-on muscler son imaginaire comme on muscle son corps ? La dernière session sera une répétition ouverte.

LORETO MARTINEZ TRONCOSO
en savoir +
fermer
arts visuels

LORETO MARTINEZ TRONCOSOEL ECO DE TU VOZ - L’ÉCHO DE TA VOIX

SESSIONS
Les mardis de 14h à 16h
10, 24 octobre – 7, 14, 21, 28 novembre – 5, 12, 19 décembre – 9, 16, 23, 30 janvier – 6, 20 février

Résidence de recherche octobre 2017 > juillet 2018

SESSIONS
Les mardis de 14h à 16h
10, 24 octobre – 7, 14, 21, 28 novembre – 5, 12, 19 décembre – 9, 16, 23, 30 janvier – 6 et 20 février

Ouvrir un espace pour les voix de nos voix. Ces voix venues d’ailleurs, ces voix venues d’autre part. On (les) écrira. On (les) marchera. On (les) mâchera. On (les/leur) chantera. On ira (et on les retrouvera) au cinéma. On (leur) lira. On (les) écoutera. On silencera. On fera de la musique avec ce qu’on a entre les mains, ce qu’on a entre les/nos langues. On dessinera. On collera. On enregistrera. On cut-upera. On effacera. On déplacera. On se moquera. On se reposera.

Cette résidence bénéficie du soutien de l’Accion Cultural Espagnola, AC/E.

Visuel © 3 bis f

L’UNIVERSITÉ D’AIX - MARSEILLE AU 3 BIS F
en savoir +
fermer
théâtre

L’UNIVERSITÉ D’AIX - MARSEILLE AU 3 BIS FQUESTIONS DE MISE EN SCÈNE

SESSION
Questions de mise en scène

Les jeudis 15h à 17h

12 et 19 octobre - 16 et 23 novembre
 - 6, 7 et 8 décembre

Avec : Michel Cerda, Metteur en scène et Maître de conférences pour les filières « dramaturgie et écritures scéniques » et « Les métiers du plateau ».

L’atelier vise, à partir de textes de référence, à questionner la pratique de la mise en scène, la mise en espace et la fabrication du temps, le training, l’improvisation et la direction d’acteur. Il s’agit également d’apprendre à penser des éléments techniques tels que le son, la lumière, les costumes, la scénographie.
 Il est proposé de travailler sur un « esperpento », pièce grotesque et politique de 1921 de Ramon del Valle-Inclan : "Los cuernos de Don Friolera". « Esperpento » reste un mot intraduisible, qui vise à
 un rendu critique et poétique du réel à partir d’une déformation optique, d’où parfois la traduction de ce terme par celui d’épouvantail. Un grotesque où l’effroi et le tragique ne sont jamais absents.

SESSION Questions de mise en scène

Les jeudis 15h à 17h

12 et 19 octobre - 16 et 23 novembre
 - 6, 7 et 8 décembre

Cet atelier initialement destiné aux étudiants de la filière théâtre s’ouvre à tous ceux qui souhaitent s’y joindre en tant qu’observateurs. Un échange, sorte d’aller-retour sur ce qui a été entendu ou perçu sur le plateau, se fait collectivement à 17h.

Visuel : © James Ensor

GUSTAVO GIACOSA & ARTISTES INVITES

en savoir +
fermer
arts visuels

GUSTAVO GIACOSA & ARTISTES INVITES
VIVRE SA MAISON

VISITE D’EXPOSITION SUIVIE D’UN ATELIER
Vendredi 13 et 20 octobre, vendredi 8 et mercredi 20 décembre de 14h à 17h

VISITE D’EXPOSITION SUIVIE D’UN ATELIER
Vendredi 13 et 20 octobre, vendredi 8 et mercredi 20 décembre de 14h à 17h

Gustavo Giacosa est chorégraphe, metteur en scène et commissaire d’exposition. Par cette pluralité des pratiques il interroge les clivages entre théâtre et danse, scénographie et arts plastiques, art brut et art contemporain.
Dans la continuité du spectacle « La Maison » créé en février 2016, il réalise le commissariat d’une exposition éponyme programmée à la Galerie Zola [à la Cité du Livre d’ Aix-en-Provence] du 30 septembre au 30 décembre 2017.

« Vivre sa maison » propose quatre rendez-vous qui débutent par une visite de l’exposition et se poursuivent dans les espaces d’ateliers du 3 bis f. Ces allers-retours nous ouvrent l’occasion d’une visite singulière accompagnée par l’un des artistes associés au projet - Carole Benitah, Akira Inuramu, Piotr Klemensiewicz et Gustavo Giacosa – et de traverser avec lui/elle la thématique par l’expérience de la photographie, des arts plastiques, du mouvement…

// DÉTAIL DES ATELIERS//

ATELIER#1 Piotr Klemensiewicz
Vendredi 13 octobre de 14h à 17h

" J’aimerai aborder dans cet atelier la question de la couleur, dans et hors la maison.
Des couleurs plus exactement.
Comment celles-ci modifient l’espace intérieur, son propre volume mais aussi son intimité, son ouverture vers l’extérieur...
Cela sera mis en pratique sur des modules préalablement fabriqués, sorte d’origami."

Piotr Klemensiewicz
Né à Marseille en 1956. Étudie à l’École supérieure des beaux-arts de Marseille dont il sort diplômé en 1979 et où il enseigne à partir de 1986. Son activité d’enseignement ne l’empêche pas de créer une œuvre singulière, autobiographique et intimiste, marquée par le mystère, dans laquelle il poursuit une recherche sur la transcription du paysage à travers des séries (Animaux, Tables, Échelles, Maisons, Nuages, Architectures ...) qu’il expose régulièrement en France et à l’étranger. Il partage son temps entre sa ville natale et Berlin, où il a un atelier. Il a effectué des séjours en Corée du Sud et au Canada où il a enseigné à Montréal. Il est notamment reconnu pour son travail sur la couleur, qu’il considère comme « le principal vecteur du langage pictural » : « les couleurs, dit-il, ont un langage visuel propre et qui fait taire les mots. » En 2005, les éditions Actes Sud publient une première rétrospective de son œuvre retraçant les différentes étapes du travail de l’artiste, commentées par plusieurs critiques d’art comme Olivier Kaeppelin, Sally Bonn ou Bernard Millet. Il est représenté en France par les galeries Baudoin-Lebon à Paris et Sandrine Mons à Nice.

ATELIER#2 Akira Inumaru
Vendredi 20 octobre de 14h à 17h

" Il s’agira d’un travail réalisé en commun. Après avoir dessiné sur un grand papier les ombres des objet de la maison (Chaise, cuillère, vase de fleurs,etc), on brulera une partie du dessin avec la lumière du soleil à l’aide d’une loupe pour réaliser un grand dessin de la "maison du soleil". "

Idéalement, les participants viendront munis :
* d’une loupe
* d’une paire de lunettes de soleil
* d’objets issus de leur maison (Chaise, cuillère, vase de fleurs, livre, poupée, etc)

Akira Inumaru
Né en 1984 à Ibaraki (Japon). Il suit à Tokyo l’école d’art Suidobata puis l’université des Beaux-Arts Musashino avant d’intégrer les Beaux-Arts de Rouen et l’École Supérieur d’Art et de Design Le Havre/Rouen jusqu’en 2013. Il observe puis dessine avec une minutie scrupuleuse et a mis au point ce qui est a la fois une technique et un mode de réflexion : les Distillations solaires. Sous un soleil faible ou puissant, à l’aide d’une loupe, il invite une flamme précise pour qu’elle brûle le papier, où des heures durant, il a dessiné. Apparaissent les couleurs cachées de très minces papiers de soie, comme si la chaleur et le feu les avaient fait naître. L’œuvre, blessée par la combustion, a gagné en carnation, traversée par des ondes colorées, elle vibre et résonne au regard. La lumière qui régit toute vie, toute création, donne au travail une forme qui séduit et interpelle en faisant naître de l’énergie solaire une beauté nouvelle. Installé à Rouen, il participe à de nombreuses expositions en France et à l’étranger.

ATELIER#3 Gustavo Giacosa
Vendredi 8 décembre de 14h à 17h

La compagnie SIC.12 vous invite à découvrir le travail interdisciplinaire de Gustavo Giacosa. Accompagné par le pianiste et compositeur Fausto Ferraiuolo, cet atelier propose un moment d’immersion ouvert à tous, dans le travail physique et la recherche visuelle caractéristiques de la compagnie. L’atelier propose d’aborder physiquement les quatre axes thématiques de l’exposition en cours. A savoir : Dedans/dehors – Ordre/désordre – Enfance/adultes – Présence/absence.
Les participants sont invités à s’habiller d’une tenue confortable et souple.

Gustavo GIACOSA
Né à Sunchales (Argentine) en 1969. Après des études en lettres à la Universidad Nacional del Litoral de Santa Fe et une première approche du théâtre avec le metteur en scène et dramaturge Rafael Bruza, Gustavo Giacosa rencontre en1991 en Italie Pippo Delbono et sa compagnie avec laquelle il poursuit son parcours de formation professionnelle. Il participera jusqu’en 2010 à toutes les productions théâtrales et cinématographiques de la Compagnie.
En 2005, il crée à Gênes avec un collectif multidisciplinaire d’artistes l’Association Culturelle ContemporArt. Il développe depuis une recherche sur le rapport entre l’art et la folie au sein de différentes formes artistiques en devenant commissaire des plusieurs expositions sur cette thématique, dont « Nous, ceux de la parole toujours en marche » au Musée de la Commenda di Pré de Gênes (I), « Banditi dell’Arte » à la Halle Saint-Pierre de Paris (F), « Corps » à la Collection de l’Art Brut de Lausanne (CH). Sa recherche est à l’origine d’une collection d’art intitulée « Puentes » (« Ponts ») qui met en dialogue des œuvres d’art brut avec des oeuvres d’art contemporain.
A partir de 2012, il s’établit en France où il crée à Aix-en-Provence avec le pianiste et compositeur Fausto Ferraiuolo une plateforme multidisciplinaire qui regroupe la diversité de ses productions : SIC.12 (www.sic12.org). Il réalise des vidéos et des photographies en lien avec ses spectacles et ses projets d’exposition.

ATELIER#4 Carolle Bénitah
Mercredi 20 décembre de 14h à 17h

A partir de vos archives personnelles, Carolle Bénitah vous guidera pour transformer les clichés de famille à l’aide de médiums tels que la broderie, le dessin, la peinture, l’écriture ou encore le collage et à en faire une interprétation subjective du souvenir et une oeuvre unique. Les participants sont invités à apporter une photo issue de leurs archives personnelles...
La séance s’ouvrira par un diaporama de travaux d’artistes (grands et petits) et qui ont travaillé sur les archives ou qui interviennent sur la photographie pour leur donner des idées puis on choisit les images, on fait les photocopies et on travaille.

Carolle Bénitah
Née à Casablanca (Maroc), vit et travaille à Marseille.
Elle a exercé la profession de styliste de mode avant de se tourner vers la photographie en 2001 et de suivre les cours de l’École des Beaux-Arts de Marseille, de l’École supérieure de Photographie d’Arles et de Christie’s Education. La redécouverte des albums de famille constitue l’élément déclencheur de sa démarche : entre souvenirs et oubli, elle éprouve le besoin de recréer du lien dans un aller-retour intime allant de ces images à ce qu’elle est devenue aujourd’hui. Pour ce faire, elle utilise fil de soie rouge, jaune ou noir, selon l’époque et le sujet. La broderie, une activité spécifiquement féminine liée au milieu où elle a grandi, est pervertie en étant utilisée pour réinterpréter son histoire, en dénoncer les travers, chaque trou réalisé à l’aiguille étant comparable pour elle à une sorte d’exorcisme ; entre effroi et merveille, son travail nous livre une œuvre tout en finesse mais en profondeur. Elle est représentée au Maroc par la galerie 127 et à New York par la galerie Sous les étoiles.

visuel © Marcelo Torretta

FLORIAN SCHÖNERSTEDT
en savoir +
fermer
arts visuels

FLORIAN SCHÖNERSTEDTLE PROJET WINCKLER

SESSIONS
Les jeudis de 10h à 12h
19 et 26 octobre - 16, 23, 30 novembre - 7, 14, 21 décembre – 12 (ven), 18, 25 janvier - 1er, 8, 15 et 22 février

Résidence de recherche octobre 2017 > février 2018

SESSIONS
Les jeudis de 10h à 12h
19 et 26 octobre - 16, 23, 30 novembre - 7, 14, 21 décembre – 12 (ven), 18, 25 janvier - 1er, 8, 15 et 22 février

Protocole, dénombrement, inventaire, contrainte… Partir à la rencontre des pratiques oulipiennes de Georges Perec et plus particulièrement de l’activité de Gaspard Winckler, personnage issu de La vie mode d’emploi. Ce roman(s), et le lien qu’il entretient au jeu du puzzle, aiguillera nos recherches pour développer une pratique du cinéma d’animation expérimental.
Le puzzle est à la fois une énigme, un jeu de l’esprit, et un rapport à l’image, à sa construction par fragments. Libre à nous, au fil des sessions, au gré des envies, des réflexions et des échanges d’y associer un travail sur le son qui pourra nourrir celui de l’image.

COMPAGNIE DES ACCÈS | SABRINA GIAMPETRONE
en savoir +
fermer
théâtreEn famille

COMPAGNIE DES ACCÈS | SABRINA GIAMPETRONEL’ÎLE PACIFIQUE

SPECTACLE
Mardi 28 novembre à 19h et mercredi 29 novembre à 15h

SESSION
Équilibre et déséquilibre des figures familières
Samedi 18 novembre de 10h à 12h et lundi 20 novembre de 14h à 16h


Résidence de création novembre 2017
Dans le cadre du festival Momaix
Spectacle familial à partir de 8 ans

CRÉATION
Mardi 28 novembre à 19h et mercredi 29 novembre à 15h
Réserver - [Tarif unique 6 €]
04 13 55 35 76
Une programmation du Théâtre Antoine Vitez hors les murs en collaboration avec le 3 bis f

Metteure en scène, auteure : Sabrina Giampetrone - Acteurs : Hugues Cristianini, Julie Cardile, Nicolas Rochette - Créateur sonore : Matthieu Pernaud - Scénographie-Lumière : Mathieu L’Haridon

« L’Île Pacifique » est une allégorie qui retranscrit sans la nommer, une quadrature familiale et ses enjeux.
Comment la place et la fonction de chacun à l’échelle de la cellule de l’intime, déterminent la place et la fonction de chacun dans le monde ?
Trois personnages sont sur un bateau, un capitaine, son apprenti marin, et une petite fille. Une quatrième comparse apparaît en filigrane, désincarnée, mais omniprésente, la mer. Ensemble ils partiront pour une épopée, la recherche de l’Île idéale. Mais la quête de chacun est unique et différenciée.

Coproduction et aide à la résidence : Cie Des Accès, 3 bis f - lieu d’arts contemporains, La Distillerie à Aubagne.
Avec le soutien du Vélo Théâtre à Apt et du théâtre Antoine Vitez à Aix-en-Provence

SESSION Équilibre et déséquilibre des figures familières
Samedi 18 novembre de 10h à 12h et lundi 20 novembre de 14h à 16h

Prendre le temps de faire connaissance par le plateau, la parole, le jeu/je.
Convoquer des figures familières, déjà traversées, tout du moins rencontrées : une fille, un garçon, un père, une mère. Ils sont abordés par des mises en situation à partir d’extraits de texte et en relation avec des paysages sonores (électroacoustiques). De ces immersions, laisser libre cours à l’improvisation pour déjouer, détricoter, exacerber la posture de l’autorité, de l’obéissance, de l’assignation, de la révolte et questionner leur représentation.

visuel © Des accès

LES 3 POINTS DE SUSPENSION
en savoir +
fermer
musiqueArts vivants

LES 3 POINTS DE SUSPENSIONHIBOUX

PREMIÈRE RENCONTRE AUTOUR DU PROJET
Jeudi 21 décembre à 15h

Résidence de création - Spectacle vivant - décembre 2017 et juin 2018

PREMIÈRE RENCONTRE AUTOUR DU PROJET
Jeudi 21 décembre à 15h

Hiboux est une messe contemporaine qui explore nos représentations du deuil mais aussi une histoire chorale qui nous raconte et nous invente. Dans une expérience sensorielle et documentaire deux musiciens/comédiens explorent les relations qui unissent les vivants et leurs disparus. Ils invitent le spectateur à plonger dans un monde où vivants et morts bricolent, à partir de leurs héritages, pour leur permettre de mieux vivre ensemble. On y parle de la mort, de ses rites et cérémonies, de laïcité et de croyances, d’inconscient, d’EMI (Expérience de mort imminente), de passé et de futur, de transhumanisme, d’immortalité et d’éternité.

« Je voulais parler de la mort, mais la vie a fait irruption, comme d’habitude »
Virginia Woolf

Une proposition de Nicolas Chapoulier, Jérôme Colloud
Avec Cédric Cambon, Renaud Vincent

LES ESTIVANTS | JOHANA GIACARDI
en savoir +
fermer
théâtre

LES ESTIVANTS | JOHANA GIACARDIFEU !

SORTIE DE RÉSIDENCE
Jeudi 1er février à 15h et 19h

SESSION
De l’ordre et du désordre : improvisations à thème
Mardis 16, 23 et 30 janvier de 10h à 12h

Résidence de création janvier 2018

SORTIE DE RÉSIDENCE
Jeudi 1er février à 15h et 19h
Réserver - Entrée libre

Acteurs : Valentine Basse, Julie Cardile, Maelle Charpin, Anne-Sophie Derouet, Héloise Roudiy - Scénographie : Camille Lemonnier - Régie son : Jules Bourret - Régie lumière : Camille Menei - Mise en scène : Johana Giacardi

Traversant différents tableaux soutenus par les textes de Johann Wolfgang von Goethe, Albert Camus, Jean Genet, Rainer Werner Fassbinder et Raoul Vaneigem, Feu ! dresse le portrait grotesque d’une société froide et conformiste, dans laquelle des artistes s’insurgent contre les pouvoirs dominants et nous interrogent sur la difficulté de continuer à créer et à désirer. Il s’agit de penser la créativité comme une puissance de vie capable de nous sortir de notre état de veille, capable de nous redonner le courage d’agir. Comment dire au monde que nous préférons passer notre vie à la célébrer plutôt qu’à la comprendre ?

Partenaires : La distillerie, Aubagne - 3 bis f - Friche la Belle de mai, Marseille - la fabrique Mimont Cannes

SESSION De l’ordre et du désordre : improvisations à thème
Mardis 16, 23 et 30 janvier de 10h à 12h
Une invitation à réfléchir ensemble à la mise en place de situations protocolaires, ordonnées, soumises à des règlements strictes ou à des rapports d’autorité : un procès, une cérémonie, un entretien, une leçon ou encore un spectacle…Dans un second temps et à partir des éléments scéniques du spectacle - objets, accessoires, costumes, musiques et textes - il s’agit de trouver comment renverser l’ordre établi au préalable et organiser, collectivement, un geste subversif.

visuel © JFM photographie

ICI MEME [GRENOBLE]
en savoir +
fermer
Parolesécritures radiophoniques

ICI MEME [GRENOBLE]CONSEIL EXTRAORDINAIRE, POLYPHONIE

CONSEIL EXTRAORDINAIRE
Jeudi 22 février à 19h

SESSION
L’agence de la conversation
Mercredi 17 et vendredi 26 janvier de 10h à 12h, jeudi 8 février de 14h à 16h, mardi 13 février de 13h à 14h

Résidence de création janvier et février 2018

CONSEIL EXTRAORDINAIRE
Jeudi 22 février à 19h
Réserver - Entrée libre

Équipe au 3 bis f : Frédérique Arcos,Jacques Boyer,Jessy Coste, Gilles Guégan,Eve Lonchampt, Aline Maclet, Antoine Mahault et invités. Avec la complicité de radio Grenouille

Fondé en 1993, Ici-Même [Grenoble] est un collectif à géométrie variable. Sa démarche est profondément ancrée dans l’espace urbain, envisagé comme lieu et objet d’expérimentation. Entremêlant sons, images, objets, paroles et gestes, la pratique artistique d’Ici-Même est protéiforme.
Conseil Extraordinaire est une émission radiophonique qui s’écrit en direct, une tentative de mise en page orale qui convie à un voyage au cœur d’un discours polyphonique. Les matériaux sources de la performance proviennent de dispositifs de conversation, du dehors au dedans. De nouveaux écrits – bruts de ville – se constituent dans les rues de Marseille au printemps et à l’été 2017, puis autour du 3 bis f à l’hiver 2018. Ils viennent augmenter un corpus aujourd’hui riche de plus de 1000 documents. « Conseil Extraordinaire » est sonore et poésie. « Conseil Extraordinaire » est nous.

Coproduction : le Parvis, Scène nationale Tarbes-Pyrénées - le Prunier Sauvage, Grenoble - 3 bis f- le Citron Jaune, Port-Saint-Louis du Rhône

SESSION L’agence de la conversation
Mercredi 17 et vendredi 26 janvier de 10h à 12h, jeudi 8 février de 14h à 16h, mardi 13 février de 13h à 14h
« Parler pour parler ». Images, mots et questions s’agencent de l’endroit à l’envers, de langue à langue... Au cours de ces 4 rendez-vous, nous entrons en conversation. A vivre à la manière d’une sculpture en mouvement, bien sûr à plusieurs voix !

visuel © Ici-Même [Gr.]

SARAH FORREST, LINDA SANCHEZ
en savoir +
fermer
arts visuels

SARAH FORREST, LINDA SANCHEZEACHOTHER

SESSIONS
Les mercredis de 14h à 16h
17, 24, 31 janvier – 7, 14, 21 février – 7, 21 et 28 mars

Résidence de création janvier > avril 2018

SESSIONS
Les mercredis de 14h à 16h
17, 24, 31 janvier – 7, 14, 21 février – 7, 21 et 28 mars

Construire, bâtir, et échafauder sur les lignes de partage de deux pratiques bien distinctes. Chercher leur point d’équilibre ou au contraire de fragilité. Toujours partir des choses environnantes, élémentaires ou domestiques, des choses communes. Y déceler et/ou en révéler des anomalies, des étrangetés ou peut être seulement des points d’ancrage différents pour les regarder... Tous ensemble nous travaillerons de manière empirique, nous cheminerons, emprunterons des bifurcations, jusqu’à trouver la grâce des formes justes, et ce jusque dans l’accident.

TRIDANSE
en savoir +
fermer
TRIDANSE (APPEL À PROJET)

TRIDANSEAppel à projet 2019

Parcours régional d’accueil en résidence de compagnie(s) chorégraphique(s)
date limite de candidature 4 mars 2019

Parcours régional d’accueil en résidence de compagnie(s) chorégraphique(s)
date limite de candidature 4 mars 2019

TRIDANSE est un dispositif d’accueil en résidence porté par des lieux singuliers et pluridisciplinaires qui ont décidé de mettre en commun leurs spécificités, leurs complémentarités, leurs différences, leurs savoir-faire et leurs moyens.

Le projet est porté par :

> le Citron Jaune, Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public à Port-Saint-Louis du Rhône (13)

> le Vélo Théâtre, Maison d’artistes, Scène Conventionnée pour le Théâtre d’objet, Pôle régional de développement culturel à Apt (84)

> le Théâtre Durance, Scène conventionnée, Pôle régional de développement culturel à Château Arnoux (04)

> le 3 bis f - lieu d’arts contemporains, à Aix-en-Provence.

visuel © Laurent Garbit

LORETO MARTíNEZ TRONCOSO
en savoir +
fermer
arts visuelsécritures radiophoniques

LORETO MARTíNEZ TRONCOSOEL ECO DE TU VOZ - L’ÉCHO DE TA VOIX

SESSIONS El eco de tu voz – l’écho de ta voix
Les mardis de 14h à 17h
6, 20 février - 6, 13, 27 mars

Résidence de recherche - octobre 2017 > juillet 2018

El eco de tu voz – l’écho de ta voix, projet artistique radiophonique initié par Loreto Martínez Troncoso se construit au fil de sessions hebdomadaires qui nous réunissent depuis le mois d’octobre. Ces énergies convergent vers la conception d’une émission publique émise depuis la cour du 3 bis f, le samedi 12 mai du lever du jour au lever du jour (suivant). Dès le début des beaux jours, en avril, le collectif ConstructLab nous rejoint et nous invite à participer à la conception et construction de notre « agora radiophonique ».

SESSIONS El eco de tu voz – l’écho de ta voix
Les mardis de 14h à 17h
6, 20 février - 6, 13, 27 mars

Poursuivre la rencontre. (Nous) poser des questions : d’où parlons-nous ? Et à qui nous adressons-nous ?
Toujours et encore, faire de la musique, faire tourner et détourner des paroles - les paroles de nos langues - observer ce qui nous entoure, écrire pour donner à entendre ce que l’on voit et ce qui nous reste invisible, ce que l’on vit, ce que l’on rêve et ce que l’on ressent. Continuer ainsi à nourrir une matière radiophonique pour la programmation de 24h émise le 12 mai depuis le 3 bis f.

RADIO 24H NON-STOP
Samedi 12 mai
de 6h18 à 6h17 le lendemain

D’un lever de soleil à l’autre, nous émettons pour vous en direct depuis la cour du 3 bis f. Nous accompagnons chaque instant avec
des paroles, de la poésie, de la cuisine, des flâneries sonores, du karaoké, de la causerie, de l’ésotérisme, de l’improvisation, des confidences et des rêveries. Explorant fiction et diction, ces ondes sont diffusées en FM dans l’enceinte du Centre Hospitalier Montperrin, mais aussi en streaming sur le web.

Pour veiller toute la nuit avec nous, il suffit de nous rejoindre avant 22 heures et de prévoir des vêtements chauds, les nuits de mai peuvent encore être fraiches.
Pour nous faire don sur messagerie d’un rêve juste avant qu’il ne s’évanouisse, d’une pensée fugace, d’une histoire d’amour, d’une sensation, d’un cri, d’un silence... ou bien pour intervenir à tout moment on air : 07.58.58.23.48
Nous écouter en streaming

Samedi 26 mai 2018 de 15h à 16h
Plateau radiophonique public et en direct pour la journée de clôture du Printemps de l’Art Contemporain.

Du 17 mai au 8 juin 2018
Diffusion pour une écoute en solo ou en duo à l’intérieur du studio d’enregistrement.
Du mardi au vendredi de 13h à 17h et rdv.

Conception : Loreto Martínez Troncoso, ConstructLab,
les participant.e.s des sessions d’El eco de tu voz au 3 bis f,
les participant.e.s de l’école internationale bilingue IBS of Provence, des étudiant.e.s de l’école supérieure d’art d’Aix-en-Provence et des artistes invité.e.s.

Œuvre réalisée dans le cadre des Ateliers Quel Amour ! avec IBS Group (Luynes) en partenariat avec Mécènes du sud et MP2018.
Avec le soutien de l’Accion Cultural Espagnola, AC/E dans le cadre de l’aide à la mobilité internationale du PICE - Programme for the Internationalisation of Spanish Culture- .
© Constructlab

SARAH FORREST,  LINDA SANCHEZ
en savoir +
fermer
arts visuels

SARAH FORREST, LINDA SANCHEZMAINTENANT ET ENCORE

EXPOSITION
16 mai > 13 juillet 2018

Vernissage
Mercredi 16 mai de 16h à 20h

Conversation
Mercredi 16 mai à 17h

SESSIONS Eachother
Les mercredis de 14h à 16h
7, 14, 21 février - 7, 21 et 28 mars

Résidence de création - janvier > mai 2018
Dans le cadre de Love Letters - Printemps de l’art contemporain.
Coproduction MP2018, Quel Amour !

EXPOSITION | 16 mai > 13 juillet 2018
Du lundi au vendredi de 13h à 17h et rdv
Le 3 bis f est fermé les lundis 21 et 28 mai
Entrée libre

VERNISSAGE
Mercredi 16 mai de 16h à 20h

CONVERSATION - Sarah Forrest & Linda Sanchez
Mercredi 16 mai à 17h

Sarah Forrest est écossaise, Linda Sanchez, française. Toutes deux réunies pour quatre mois de résidence au 3 bis f, elles opèrent par porosité, contamination, aller-retour, à l’écoute et en regard de cet environnement sensible et de ses quotidiennetés. Ici, le préalable de départ, pour toute résidence, comme pour toute histoire (d’amour) reste l’acceptation d’une certaine non-maîtrise de ce qui va se passer ; une sensibilité, un amour pour un médium, un état du monde constitue le socle de base de la relation, de l’exposition et pour la production de nouvelles œuvres. Si l’une aborde l’image vidéo comme support pour l’étude et l’activation de sculptures, elle est, pour l’autre, un outil de récits, construisant par le montage des entre-lieux d’histoires à temporalités variables.

SESSIONS Eachother
Les mercredis de 14h à 16h
7, 14, 21 février - 7, 21 et 28 mars

Construire, bâtir, et échafauder sur les lignes de partage de deux pratiques bien distinctes, la sculpture et la vidéo. Chercher leur point d’équilibre ou au contraire de fragilité. Toujours partir des choses environnantes, élémentaires ou domestiques, des choses communes. Y déceler et/ou en révéler des anomalies, des étrangetés ou peut
être seulement des points d’ancrage différents pour les regarder...

visuel © Sarah Forrest

 CONFÉRENCE DE PRESSE PUBLIQUE -  RENDEZ-VOUS DE PRINTEMPS
en savoir +
fermer
en ce momentÉVÉNEMENT

CONFÉRENCE DE PRESSE PUBLIQUE - RENDEZ-VOUS DE PRINTEMPS

MARDI 6 MARS À 13H30

MARDI 6 MARS À 13H30

Un rendez-vous pour vous donner des nouvelles fraîches des projets de recherche et de création avec et par les artistes résidents de cette seconde partie de saison : de mars à juillet 2018.

Ouvert à tous - entrée libre

DEMESTEN TITIP  | CHRISTELLE HARBONN
en savoir +
fermer
théâtre

DEMESTEN TITIP | CHRISTELLE HARBONNÉPOUSE-MOI (TRAGEDIES ENFANTINES)

SESSIONS
Mercredi 7 et vendredi 9 mars de 10h à 12h

DEMESTEN TITIP | CHRISTELLE HARBONN
ÉPOUSE-MOI (TRAGEDIES ENFANTINES)

Résidence de création mars, avril et décembre 2018

Mise en scène : Christelle Harbonn - Assistante mise en scène : Calypso Baquey - Scénographie : Laurent Le Bourhis - Créateur son : Sébastien Rouiller Costumes : Ineha Costerousse - Régisseur général : Marion Piry
Avec : Adrien Guiraud, Marianne Houspie, Blandine Madec, Gilbert Traïna

« Je ne sais pas à quoi ressemblera la pièce à venir. Je suppose qu’elle sera composée de personnages tantôt engourdis d’angoisses et d’habitudes, tantôt éperdument amoureux d’un inaccessible autre, tantôt libérés d’un enchevêtrement de clivages au prix de sacrifices affreux ou ridicules. Il s’agira quoi qu’il en soit d’un kaléidoscope autour du désir comme outil de transgression.
Je voudrais retrouver différents âges de la vie, les temps expectatifs et les temps rétrospectifs. Les parents sont peut-être les extrapolations des adolescents, les parents et les adolescents sont peut-être les mêmes personnages, traversant le temps et l’histoire de leur désir. » C.H.

" Le désir commence avec le besoin urgent de vivre, non pas comme objet mais comme sujet de l’histoire - de vivre comme si quelque chose dépendait réellement de notre propre action - et ce besoin urgent débouche sur un champ libre " Greil Marcus

Partenaires : Théâtre National de la Criée, Marseille - 3 bis f, Aix en Provence - Les Théâtres, Aix-en-Provence - CNCDC, Châteauvallon

SESSIONS Quels désirs ?
Mercredi 7 et vendredi 9 mars de 10h à 12h
Épouse-moi (tragédies enfantines) est une pièce autour du désir. Si vous deviez raconter l’histoire de votre désir, qu’en diriez-vous ? A quel moment avez-vous bravé un interdit pour accéder à votre désir ? En partant de certaines scènes de L’éveil
du printemps
de Wedekind et du Maître et Marguerite de Boulgakov, nous improvisons des réponses à ces questions, en mêlant fictions et réalité.

visuel © Calypso Baquey

AURÉLIEN LEMONNIER
en savoir +
fermer
arts visuels

AURÉLIEN LEMONNIERDu paysage à l’espace mental

SESSIONS Du paysage à l’espace mental
Les jeudis de 14h à 17h
8, 15, 22, 29 mars - 5, 12, 19 avril
3, 17 mai - 7, 14, 21, 28 juin - 5, 12 juillet

Résidence de recherche - mars > juillet 2018

SESSIONS Du paysage à l’espace mental
Les jeudis de 14h à 17h
8, 15, 22, 29 mars - 5, 12, 19 avril
3, 17 mai - 7, 14, 21, 28 juin - 5, 12 juillet

Des roches, des terres, des plantes métamorphosées sont la base des pigments. Nous irons à la recherche de ces couleurs, et pour ce faire, nous réduirons les purpurines, les iris, les nerpruns, les feuilles de mangues macérées dans de l’urine de vache, les sarments de vigne calcinés, les algues séchées, le curcuma, les lichens, les barytes broyées, les briques, les cuivres vinaigrés, du kimchi et autres résines en poudre de couleur. Je filmerai ces gestes qui pourront prendre la forme de création musicale par des cosmonautes ou des chirurgiens. Les costumes de protection indispensables pour manipuler certains minéraux, certains végétaux, évoqueront peut-être la science-fiction dans un tambourinage à plusieurs, une danse tribale de la couleur. Nous observerons aussi se calciner en milieu clos des noyaux de fruit, des souches de chêne liège ou du marc de raisin et fabriquerons ainsi un théâtre de la consomption des éléments que nous aurons chargé au préalable de symbole et d’histoire.

© Aurélien Lemonnier

[LODUDO] PRODUCCION | MARTA IZQUIERDO MUNOZ
en savoir +
fermer
dansePerformance

[LODUDO] PRODUCCION | MARTA IZQUIERDO MUNOZIMAGO-GO

PRESENTATION D’UNE ÉTAPE DE TRAVAIL
ET CONFÉRENCE AUTOUR DE LA MAJORETTE
Samedi 24 mars à 15h

SESSION
Mardis 20 et 27 mars de 10h à 11h30

Résidence de création mars 2018

Projet accompagné par le dispositif TRIDANSE

Parcours Régional d’accueil en résidence de compagnie(s) chorégraphique(s) – 2018

PRÉSENTATION D’UNE ÉTAPE DE TRAVAIL
ET CONFÉRENCE AUTOUR DE LA MAJORETTE
Samedi 24 mars à 15h
Entrée libre sur réservation

Conception et chorégraphie : Marta Izquierdo Muñoz - Avec : Adeline Fontaine, Fabien Gautier, Erwan Hakyoon Larcher, Eric Martin, Angèle Micaux - Dramaturgie : Youness Anzane - Musique : Erwan Hakyoon Larcher - Assistants à la chorégraphie : Eric Martin, Fabien Gautier - Création lumière : Anthony Merlaud - Création son : Benoît Bouvot - Costumes : La Bourette

Avec un bâton de majorette pour colonne vertébrale, IMAGO-GO passe un héritage au révélateur des loisirs pratiqués en famille. Depuis ces premières créations, Marta Izquierdo Muñoz travaille, par la danse et la performance, en regard de personnages féminins ambigus, à la jonction entre marges et cultures populaires. Elle s’intéresse ici à la figure de la majorette et plus précisément au glissement d’un modèle lisse et idéalisé par les productions américaines vers une pratique locale et familiale. Au-delà de la pratique du bâton et de la marche en cadence, les majorettes sont supports de nombreux imaginaires : de la femme sexy à la femme poupée, en passant par la femme militaire...Figures tragi-comiques, elles ne sont ici ni imitées, ni parodiées, mais incarnées. Ces modèles sont hybridés avec les interprètes eux-mêmes, lesquels - circassiens, comédiens, musiciens, danseurs - ouvrent une pluralité de perspectives.

Partenaires : Marta Izquierdo Muñoz est artiste associée au lieu de création L’animal a l’esquena, Celrà , Gérone, Espagne en 2017-2018. Marta Izquierdo sera artiste compagnon du Manège de Reims pour l’année 2018.

Coproduction et accompagnement en résidence : CDC Toulouse/Pyrénées ; La Briqueterie - CDC du Val de Marne ; L’Usine -CNAREP, Tournefeuille ; Manège, Scène Nationale, Reims
Dispositif TRIDANSE : Citron Jaune, Port-Saint-Louis du Rhône ; Le Vélo Théâtre, Apt ; Le Théâtre Durance, Château Arnoux ; 3 bis f - Lieu d’arts contemporains

SESSIONS Unissons / dés-unissons
Mardis 20 et 27 mars de 10h à 11h30
Explorant des principes simples tels que la marche, le canon ou les micro-décalages, nous testons des actions qui mettent en jeu « l’unisson » ou au contraire le « dés- unissons ». Nous voyons comment ces notions ont parcouru nos vies d’artistes
ou de danseurs amateurs, à la recherche d’outils dont nous disposons pour « être ensemble » : le souffle, la musique, la cadence, l’écoute...

Visuel © Nicolas Cadet

UN DISPOSITIF RÉGIONAL ET ITINÉRANT D’ACCUEIL EN RÉSIDENCE DE COMPAGNIES CHORÉGRAPHIQUES
en savoir +
fermer
TRIDANSE

UN DISPOSITIF RÉGIONAL ET ITINÉRANT D’ACCUEIL EN RÉSIDENCE DE COMPAGNIES CHORÉGRAPHIQUESÉDITION XIII

TRIDANSE est un dispositif d’accueil en résidence porté par des lieux singuliers et pluridisciplinaires qui ont décidé de mettre en commun leurs spécificités, leurs complémentarités, leurs différences, leurs savoir-faire et leurs moyens.

Le projet est porté par Le Citron Jaune, Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public à Port-Saint-Louis du Rhône (13), le Vélo Théâtre, Maison d’artistes, Scène Conventionnée pour le Théâtre d’objet, Pôle régional de développement culturel à Apt (84), le Théâtre Durance, Scène conventionnée, Pôle régional de développement culturel à Château Arnoux (04) et le 3 bis f - lieu d’arts contemporains, à Aix-en-Provence.

TRIDANSE est un parcours régional d’accueil en résidence de compagnie(s) chorégraphique(s) créé avec les objectifs conjoints :

• De favoriser l’émergence de nouvelles formes de création chorégraphique mêlant la danse à d’autres pratiques artistiques : arts-plastiques, cirque, théâtre, philosophie, architecture, ciné- ma, paysage ...

• De permettre la réflexion, l’action et l’expérimentation d’autres relations artiste / public / équipes des lieux

• D’exprimer de nouveaux modes d’accompagnement de projets de création.
Au fil de ces douze dernières années, les principes fondateurs de ce projet se sont frottés au déroulé de l’expérience dans la durée et dans l’espace. Aujourd’hui, TRIDANSE confirme et peaufine sa proposition qui s’ancre dans :

• Une volonté partagée d’ouvrir des temps et des espaces à un projet de création chorégraphique innovant,

• Un désir de réflexion collective partagée dans l’action allant au delà d’une mutualisation de moyens,

• Une attention particulière portée aux projets construits sur le décloisonnement des pratiques et des disciplines artistiques, en partant de l’adage qui dit que la danse a toujours été un art accueillant pour d’autres formes,

• Un pari fait sur la richesse générée par la rencontre humaine entre les équipes artistiques, les équipes des lieux et les publics et usagers,

En 2018, le dispositif Tridanse accompagne
MARTA IZQUIERDO MUÑOZ [LODUDO] PRODUCCION
pour son projet de création
IMAGO-GO
Avec un bâton de majorette pour colonne vertébrale, IMAGO-GO passe un héritage au révélateur des loisirs pratiqués en famille.
Depuis ses premières créations, Marta Izquierdo Muñoz travaille, par la danse et la performance, des personnages féminins ambigus, à la jonction entre marges et cultures populaires. Elle s’intéresse ici à la gure de la majorette et plus précisément
au glissement d’un modèle lisse et idéalisé par les productions américaines vers une pratique locale et familiale. Au-delà de la pratique du bâton et de la marche en cadence, les majorettes sont supports de nombreux imaginaires : de la femme sexy à la femme poupée, en passant par la femme militaire... Figures tragi-comiques, elles ne sont ici ni imitées, ni parodiées, mais incarnées. Ces modèles sont hybridés avec les interprètes eux- mêmes, lesquels - circassiens, comédiens, musiciens, danseurs - ouvrent une pluralité de perspectives.


RÉSIDENCES ET ATELIERS

19 > 28 mars | 3 bis f
9 > 15 avril | Vélo Théâtre
5 > 14 juin | Le Citron Jaune
24 > 29 septembre | Théâtre Durance

ÉTAPES DE TRAVAIL PUBLIQUES
Samedi 24 mars à 15h | 3 bis f
Samedi 14 avril à 19h | Vélo Théâtre
Jeudi 14 juin à 19h | Le Citron Jaune
Jeudi 27 septembre à 19h | Théâtre Durance

CRÉATION
Mardi 6 novembre 2018 | Manège, Scène Nationale de Reims

EN RÉGION
Vendredi 8 mars 2019 | Théâtre Durance

DÉTACHEMENT INTERNATIONAL DU MUERTO COCO
en savoir +
fermer
SPECTACLE CONCERT

DÉTACHEMENT INTERNATIONAL DU MUERTO COCOLA TÖY-PARTY

DERNIÈRE AVANT-PREMIÈRE
Jeudi 19 avril à 20h

SESSIONS Un petit-déjeuner au bon goût de bœuf (musical)
Mercredi 4, jeudi 5, vendredi 6 avril de 10h à 12h

Résidence de création - avril 2018

DERNIÈRE AVANT-PREMIÈRE
Jeudi 19 avril à 20h
Tarif unique 6 €

Compositeurs auteurs et interprètes : Guillaume Bertrand alias Bloomy, Raphaëlle Bouvier alias la Fille, Pierre Lacour alias Panda, Maxime Potard alias Potard, Marc Prépus alias Prépus - Régie générale et mise en scène : Denis Malard alias Nouille - Régie lumière et construction : Marco Simon - Régie son : Panda - Production : Charles Bodin - Diffusion : Camille Grégoire - Administration : Vincent Brut, Lo Bol !

LA TÖY-PARTY est un spectacle - concert tout public - avec jouets électroniques d’enfants - imaginé pour le crépuscule et l’espace public. C’est la rencontre de Muerto Coco, de Marc Prépus & son Panda, et de Bloom Box. Ils ont retrouvé leurs jouets d’enfants, les ont réanimés, ensorcelés et ils ont écrit de la poésie (à base de vie, de mort, d’amour, de grunge, de pop, de camions de pompiers et de claviers multicolores). Ils vous invitent à venir danser dans le grenier.
LA TÖY-PARTY c’est aussi pour eux une occasion de refaire le chemin de l’enfance vers l’adolescence puis vers l’âge adulte, mais de manière plus libre cette fois. Parce qu’on a beau faire, à force de le répéter : la fin du monde, elle finira bien par finir.

Partenaires : Lieux Publics - Superstrat - Le Rack’am - 3 Bis f - Le Citron Jaune - Le Pôle Arts de la Scène, Friche Belle de Mai - La Gare Franche - La Grange Bouillon Cube - La Maison de la Poésie de Nantes - Ax Animation - KOMM’ N’ ACT, Plateforme pour la jeune création internationale - Animakt

SESSIONS Un petit-déjeuner au bon goût de bœuf (musical)
Mercredi 4, jeudi 5, vendredi 6 avril de 10h à 12h
Un premier atelier d’écriture autour de la fin du monde et/ou de l’adolescence. Un second pour faire de la musique avec les jouets, faire de l’électronique et du bending. Un troisième pour dire les textes, faire sonner les jouets bidouillés précédemment : poésie, Hip-hop, slam...viens !

Visuel © Charles Bodin

LORETO MARTíNEZ TRONCOSO INVITE LE COLLECTIF CONSTRUCTLAB
en savoir +
fermer
CONSTRUCTION - CONCEPTION

LORETO MARTíNEZ TRONCOSO INVITE LE COLLECTIF CONSTRUCTLAB

Laboratoire de construction collaborative
Du lundi 9 au vendredi 13 avril de 10h à 12h et de 14h à 17h

Première rencontre et ouverture
Vendredi 6 avril à 15h

Laboratoire de construction collaborative
Du lundi 9 au vendredi 13 avril de 10h à 12h et de 14h à 17h
Première rencontre et ouverture
Vendredi 6 avril à 15h

Sur inscription

El eco de tu voz – l’écho de ta voix, projet artistique radiophonique initié par Loreto Martínez Troncoso se construit au fil de sessions hebdomadaires qui nous réunissent depuis le mois d’octobre. Ces énergies convergent vers la conception d’une émission publique émise depuis la cour du 3 bis f, le samedi 12 mai du lever du jour au lever du jour (suivant).
Dès le début des beaux jours, en avril, le collectif ConstructLab nous rejoint et nous invite à participer à la conception et construction de notre « agora radiophonique ».

El eco de tu voz c’est aussi une installation pour l’espace public. Le studio radio y est imaginé comme endroit d’introspection. Un repli confortable dans le jardin, isolé de son entourage auquel il est cependant relié par les ondes, avec microphone et antenne. Le jardin est lui-même investi de bancs, de lumière et de récepteurs pour y rendre agréable une écoute collective. Cette « agora radiophonique » se fabrique au cours d’un laboratoire mené par le collectif nomade ConstructLab. Il est possible d’y assister intégralement ou de rejoindre un atelier le temps d’une ou deux après-midi pour faire l’expérience spécifique de l’ingénierie sonore, de l’éclairage, du graphisme ou du travail du bois.

« La construction consiste à embrasser toutes les surprises et non uniquement une forme nale. Un chantier est un site d’apprentissage, un point de rencontre, un microcosme, une fête. » The constructlab Hymn

visuel © Constructlab

10 jours de spectacles, ateliers, brunchs...
en savoir +
fermer
en ce momentÉVÉNEMENTTHÉÂTRE FORAIN SOUS LES PLATANES

10 jours de spectacles, ateliers, brunchs...LE TOUR COMPLET DU CŒUR | TANIA’S PARADISE

APÉRO D’OUVERTURE
Mercredi 23 mai à 18h

LE TOUR COMPLET DU CŒUR
Mercredi 23, vendredi 25, samedi 26, mardi 29 mai, vendredi 1er et samedi 2 juin à 19h, dimanche 27 mai à 17h

TANIA’S PARADISE
Mercredi 30 mai à 14h
Samedi 2 et dimanche 3 juin à 17h

SESSIONS Le clown, nous invite à sortir des sentiers battus
Vendredi 25, mardi 29 et mercredi 30 mai et Vendredi 1er juin
De 10h à 12h

SESSIONS Les « tea-time » aériens
Vendredi 25, mardi 29, vendredi 1er juin à 15h

Dans la douceur de mai et sous les arbres, les caravanes de la compagnie Attention Fragile prennent place au 3 bis f pour une dizaine de jours sur l’invitation des Amis du Théâtre Populaire d’Aix- en-Provence.

Deux spectacles de théâtre forain - Le Tour Complet du Cœur et Tania’s Paradise - réunissent le public sous les toiles d’un chapiteau et d’une yourte Kirghize.
Entre les représentations, les artistes en présence « habitent » les lieux et ouvrent différents espaces de rencontres : Brunchs, Tea-time, ateliers, découvertes de pratiques circassiennes...

APÉRO D’OUVERTURE | Mercredi 23 mai à 18h

 :: LES SPECTACLES

Possibilité de petite restauration sur place avant les représentations

LE TOUR COMPLET DU CŒUR
De et par Gilles Cailleau. Représentation sous chapiteau - 3h15
Mercredi 23, vendredi 25, samedi 26, mardi 29 mai,
vendredi 1er et samedi 2 juin à 19h,
dimanche 27 mai à 17h

Toutes les pièces de Shakespeare, par les mots et la toute proche présence d’un seul homme : 37 comédies, tragédies, tragi-comédies et autant de rêves rescapés de la nuit.

TANIA’S PARADISE
Gilles Cailleau et Tania Sheflan. Avec Lulu Hadas Koren.
Représentation sous toile - 1h10

Mercredi 30 mai à 14h - Samedi 2 et dimanche 3 juin à 17h
Ça se passe dans une yourte Kirghize. La jeune femme est toute seule et il faut qu’elle puisse regarder tout le monde au moins une fois dans les yeux.
Si on voulait voir dans cette scénographie une allégorie quelconque, on se dirait en la regardant entourée des spectateurs : elle est cernée !

 :: LES ATELIERS

Le clown nous invite à sortir des sentiers battus
Avec Emmanuelle Savin
Vendredi 25, mardi 29 et mercredi 30 mai et Vendredi 1er juin
De 10h à 12h

Ce clown n’est pas le clown de cirque. C’est un personnage qui vit en nous,
souvent à notre insu, il ressent, il vit, il existe !
(Toutes les séances sont précédées d’un brunch servi à 9h30)

Les « tea-time » aériens
Avec Lulu Hadas Koren
Vendredi 25, mardi 29, vendredi 1er juin à 15h
S’essayer, à l’heure du thé, aux agrès aériens - tissus et corde lisse - en compagnie de
Lulu Hadas Koren, comédienne, danseuse de tango et circassienne.

 :: RÉSERVATIONS

/ Pour les spectacles
LE TOUR COMPLET DU CŒUR & TANIA’S PARADISE :
Tarif plein 20 € - Pass 2 spectacles 30 €
Tarif réduit 10 € - (Adhérent Entr’acte, personnel C.H.Montperrin, minimas sociaux, demandeurs d’emploi, étudiants -25 ans, intermittents du spectacle) Réservation auprès des A.T.P. : 04 42 26 83 98
www.atp-aix.net - atpaixenprovence@wanadoo.fr

/ Pour les ateliers
Tarif unique 5 €
Gratuité : adhérents Entr’acte, A.T.P., usagers et personnel C.H. Montperrin
Réservation auprès du 3 bis f : 04 42 16 17 75
contact@3bisf.com - www.3bisf.com

PRINTEMPS DE L’ART CONTEMPORAIN
en savoir +
fermer
arts visuelsÉVÉNEMENT

PRINTEMPS DE L’ART CONTEMPORAINTEMPS FORT AIX-EN-PROVENCE ET SES ENVIRONS

Samedi 26 mai 2018

Samedi 26 mai 2018
10e édition du Printemps de l’art contemporain, porté par le réseau Marseille expos, dédié aux arts visuels avec des expositions, mais aussi des parcours, rencontres, workshops, ouvertures d’ateliers d’artistes, concerts,...

Le samedi 26 mai, les structures d’Aix-en-Provence et ses environs s’associent pour vous convier à une balade artistique propice aux rencontres de Châteauneuf-le-Rouge à Aix-en-Provence.

Au 3 bis f - lieu d’arts contemporains :

13h > 17h
Ouverture exceptionnelle de l’exposition Maintenant et encore de Sarah Forrest et Linda Sanchez.

14h Phantagma II
Lecture-projection (35’) oscillant entre adresse élégiaque sombre et poésie sonore sur un montage found footage autour du fantasme, de l’histoire, de la conscience et qui peut mettre en rapport Leni Riefenstahl et les Télétubbies ; L’Invasion des profanateurs de sépultures (1967) et Nosferatu  ; The Wire, L’Enfer (1911) ou Stan Brakhage.

15h > 16h Plateau radiophonique public et en direct
Loreto Martínez Troncoso développe un travail protéiforme, étroitement lié au langage, où la relation aux autres est fondatrice. Cette œuvre, écrite durant sa résidence au 3 bis f et à l’International Bilingual School (IBS) comme une partition polyphonique et cosmopolite pour l’espace de la radio, donnera lieu à une expérience sonore sensitive, diffusée depuis le studio d’enregistrement conçu et réalisé avec le collectif ConstructLab.

Œuvre réalisée dans le cadre des Ateliers Quel Amour !
avec IBS Group (Luynes) en partenariat avec Mécènes du sud et MP2018.
Avec le soutien de l’Accion Cultural Espagnola, AC/E.

Retrouvez le programme complet du PAC et de la journée du 26 mai sur
www.pacmarseilleexpos.com

CIE DES CORPS PARLANTS | MATHILDE MONFREUX
en savoir +
fermer
danse

CIE DES CORPS PARLANTS | MATHILDE MONFREUXLA GRANDE OURS

PRÉSENTATION D’UNE ETAPE DE TRAVAIL
Mercredi 13 juin à 19h

SESSIONS Déplier une danse, déplier un livre
Jeudi 31 mai - mardi 5, jeudi 7 et vendredi 15 juin de 10h à 12h

Résidence de création - mai, juin 2018

PRÉSENTATION D’UNE ETAPE DE TRAVAIL
Mercredi 13 juin à 19h
Entrée libre

Quête initiatique dans laquelle la danse est une purge et le lieu de réorganisation des désirs, La grande Ours prend sa source dans un travail de corps à corps et de récit. Les danseurs en présence sont engagés dans une danse très physique, secouée, trépidante, traversée de mouvements organiques, de sauts, de reprises, de rebonds. Il émane une énergie vitalisante de l’emprunt à l’univers du rock et à la musique noise composée par David Merlo. L’influence de l’auteure féministe américaine Kathy Acker, sous-tend, par l’aspect poétique, insolent et naïf de son écriture, des passes acrobatiques et des étreintes chorégraphiques vigoureuses. Partant de l’hypothèse que le capitalisme est un sort qui nous est jeté, le conte évoque la transformation d’un ours où se danse notre propre désenvoûtement.

Chorégraphie : Mathilde Monfreux - Avec : Mathilde Monfreux, Clémence Diény, Michaël Brand, Blandine Pinon (assistante) - Composition sonore : David Merlo - Création lumière : Audrey Ruzafa - Costumes / accessoires : Julia Didier
Récit : Laurianne Houbey - Vidéo : Anne Sophie Popon - Montage : Trécy Afonso

Partenaires : Klap Maison pour la Danse - Superstrate - Emmetrop - 3 bis f
Production : in’8 circle •

(*) Théâtre & Psychanalyse  : représentation suivie d’une rencontre entre l’équipe artistique et Hervé Castanet, professeur des universités, psychanalyste à Marseille et membre de l’École de la Cause freudienne.

SESSIONS Déplier une danse, déplier un livre
Jeudi 31 mai - mardi 5, jeudi 7
et vendredi 15 juin de 10h à 12h

Des ateliers de danse et de lecture-incarnée autour du livre Sang et Stupre au lycée de Kathy Acker. La lecture, qui reste le plus souvent un acte solitaire, sera ici collective. Elle est précédée et accompagnée par des propositions d’échauffement du corps, d’une ouverture des perceptions et de la relation, en particulier par le toucher.

LES 3 POINTS DE SUSPENSION
en savoir +
fermer
Arts vivantsen ce momentThéâtre musical expérimental

LES 3 POINTS DE SUSPENSIONHIBOUX

SORTIE DE RÉSIDENCE
Samedi 30 juin à 15h

SESSIONS Atelier d’oraisons funèbre. La mort pratique et ludique.
Mardi 26 et mercredi 27 juin de 9h à 10h Jeudi 28 et vendredi 29 juin de 17h à 18h

Résidence de création - juin 2018

SORTIE DE RÉSIDENCE
Samedi 30 juin à 15h
Entrée libre

Hiboux est une messe contemporaine qui explore nos représentations du deuil mais aussi une histoire chorale qui nous raconte et nous invente. Dans une expérience sensorielle et documentaire deux musiciens/comédiens explorent les relations qui unissent les vivants et leurs disparus. Ils invitent le spectateur à plonger dans un monde où vivants et morts bricolent, à partir de leurs héritages, pour leur permettre de mieux vivre ensemble. On y parle de la mort, de ses rites et cérémonies, de laïcité et de croyances, d’inconscient, d’EMI (Expérience de Mort Imminente), de passé et de futur, de transhumanisme, d’immortalité et d’éternité.

« Je voulais parler de la mort, mais la vie a fait irruption, comme d’habitude » Virginia Woolf

Mise en scène - écriture : Nicolas Chapoulier - Comédiens - musiciens : Jérôme Colloud, Renaud Vincent - Technicien : Cédric Cambon

Partenaires : Karwan, Cité des Arts de la Rue - 3 bis f

SESSIONS Atelier d’oraisons funèbre. La mort pratique et ludique.
Mardi 26 et mercredi 27 juin de 9h à 10h Jeudi 28 et vendredi 29 juin de 17h à 18h Ré-enchantons nos cérémonies mortuaires. Vous êtes assis en cercle autour de 3 spécialistes de la question : un conseiller funéraire, un médium, un biologiste. Nous allons vous préparer à bien vivre votre mort... Une séance d’une heure, tout public, chaque jour.

Visuel © Silvia Lorenz i Daniela Gugg, Einlassen

COMPAGNIE L’ŒIL IVRE | ROMAIN BERTET
en savoir +
fermer
danseen ce momentSon

COMPAGNIE L’ŒIL IVRE | ROMAIN BERTETÉCOUTER VOIR

SESSIONS Corps en musique et musique du corps
Mercredi 4, jeudi 5 et vendredi 6 juillet de10h à 12h

RENDEZ-VOUS DANS L’ESPACE SONORE
Mercredi 11 juillet de 14h à 17h

Résidence de création - juillet 2018

Il n’y a pas de musique sans son et il n’y a pas de sons sans geste. Écoutons donc le geste, et regardons le son. Ici, Romain Bertet engage une recherche qui s’oriente vers une chorégraphie du son et un théâtre du bruit. Le plateau est pensé comme un grand instrument de musique où chaque espace est sonorisé. Trois interprètes et un musicien sont en scène. Toutes les situations qu’ils vont vivre se décident par les sons qu’elles produisent. Ces affects sonores, parfois amplifiés, donnent à entendre ce qui n’aurait pu l’être, ou au contraire, se taisent, là où ils auraient pu s’imposer.

« Je mets une pomme sur ma table. Puis je me mets dans cette pomme. Quelle tranquillité ! » Henri Michaux

Chorégraphie et conception : Romain Bertet - Composition et interprétation musicale : Marc Baron – Scénographie : Romain Bertet, Barbu Bejan - Création lumière, régie générale : Charles Périchaud - Régie son : Felix Perdreau – Interprétation : Vivianne Balsiger, Sonia Delbost Henry, Cécile Loyer, Jérémy Paon

Partenaires : Réseau Traverses, 3 bis f, KLAP - maison pour la danse, Pôle des Arts de la scène, Le Merlan-Scène Nationale, Théatre Durance, Théatres en Dracénie, CCN de Nantes, Chateauvallon.

SESSIONS Corps en musique et musique du corps
Mercredi 4, jeudi 5 et vendredi 6 juillet de 10h à 12h
La compagnie vous invite à partager ses échauffements matinaux. Nous y travaillons la disponibilité du corps à répondre aux situations les plus diverses : corps relâché et/ou tonique, corps gestuel et/ou musical, corps d’interprète tout simplement.

RENDEZ-VOUS DANS L’ESPACE SONORE
Mercredi 11 juillet de 14h à 17h
Pour clôturer la résidence, l’équipe artistique vous invite à visiter son espace sonore et à faire sonner quelques unes de ses cordes.