Et maintenant donnez moi du sens
INVITATION À DÉBAT PUBLIC
en savoir +
fermer
en ce moment

INVITATION À DÉBAT PUBLICQuelles politiques culturelles aujourd’hui « Penser ensemble les bouleversements »

Lundi 23 janvier 2017 de 18h à 20h
La Verrière | La Méjanes, rue des Allumettes | Aix-en-Provence

Lundi 23 janvier 2017 de 18h à 20h
La Verrière | La Méjanes, rue des Allumettes | Aix-en-Provence

Trente structures culturelles du spectacle vivant, de la musique, du chant, de la littérature, du cinéma et de la vidéo, opérant sur le territoire du Pays d’Aix et au-delà, s’associent pour organiser une réunion publique afin de :

1 :: Témoigner de leur inquiétude.

2 :: Exprimer réticences et interrogations face aux nouvelles orientations des politiques publiques (Etat, Région, Département, Métropole, Ville) en matière de culture.

3 :: Réaffirmer leurs convictions communes et ouvrir des perspectives.

Cette réunion est ouverte au public, à tous les opérateurs culturels du territoire, aux associations, aux élus et aux techniciens de la culture.

La plateforme culturelle aixoise : Les Vagues à Bond, Images de Ville, Ad Fontes, Airelles Vidéo, Ainsi de Suite, Institut de l’Image, Les Écritures Croisées, Débrid’Arts, Théâtre du Maquis, In Pulverem Reverteris, Virgule et Pointillés, La Variante, le 3 bis f, Théâtre Antoine Vitez, l’Auguste Théâtre, ATP d’Aix-en-Provence, Opening-Nights, Cie Bernard Menaut, Traffic d’Arts, Sennaga, Théâtre des Ateliers, Les 4 Dauphins, Fragments.

CONFÉRENCE DE PRESSE PUBLIQUE
en savoir +
fermer
ConférencePrésentation de saison

CONFÉRENCE DE PRESSE PUBLIQUEPRÉSENTATION DE SAISON AVEC ET PAR LES ARTISTES

MARDI 13 SEPTEMBRE À 13H30

Les projets de recherche, de création et d’ouvertures au public de cette première partie de saison sont présentés par les artistes résidents. Moment convivial ouvert à tous.

Mardi 13 septembre à 13h30 au 3 bis f

Nous vous convions le mardi 13 Septembre à 13h30 pour une présentation de la Saison à venir où les projets de résidences, d’ateliers, de recherches et de créations seront présentés par et avec les artistes. Un moment convivial de rencontres entre équipes artistiques, publics, professionnels et habitués du lieu pour se réjouir de la rentrée au 3 bis f.

Situé dans l’hôpital psychiatrique Montperrin à Aix en Provence, le 3 bis f développe depuis 1983 un lieu de créations contemporaines en spectacle vivant et en arts visuels. Chaque année, sur des temporalités variables allant de quelques semaines à plusieurs mois, des artistes et compagnies sont invités à développer des projets dans le cadre de résidences de recherche ou de création pour le lieu. Par des temps de rencontres avec les artistes - expositions, spectacles, sessions de pratiques collectives - le lieu ouvre à tous les publics un espace de partage et de mixité entre art, psychiatrie et citoyenneté.

visuel : © Laurent Garbit

NOUVEAUX REGARDS 2016
en savoir +
fermer
arts visuels

NOUVEAUX REGARDS 2016MATTHIEU BERTEA - LARA GUERET - AMANDINE SIMONNET

SESSION DESSINE MOI UN MOULON
LES MERCREDIS & JEUDIS 14,15, 21 ET 22 SEPTEMBRE
DE 14H À 16H

Résidence de recherche - septembre / octobre 2016

SESSION Dessine moi un moulon
Les mercredis et jeudis 14, 15, 21 et 22 septembre
De 14h à 16h

Un moulon, en massaliote, c’est une grande quantité, un tas, un amas. Et dans certaines cours d’école, lorsque quelqu’un s’écrit : « Y’a moulon ! » cela signifie qu’il s’y produit un attroupement, un événement qui nécessiterait que l’on s’y attarde ou s’en approche, afin d’y prendre part et par la même occasion d’en augmenter la masse. Ensemble, quitter le lieu « foule » ; lieu de l’idée de responsabilité. Le moulon se crée et change des énergies en un sentiment d’appartenance. Au travers de ces ateliers, nous proposons de construire par le dessin et les diverses formes qu’il peut prendre, des moments propices aux mêlées, aux rencontres et liaisons. Mettre en commun une somme, celle de nos gestes, de nos couleurs, de nos sourires. Par le geste, corporel et instinctif, tenter de dénicher non pas la singularité d’une conscience mais celle d’une âme collective.

Cette résidence, organisée dans le cadre de Nouveaux Regards, est un rendez-vous annuel initié en 2010 par l’Office de Tourisme d’Aix-en-Provence. Pour cette 7ème édition, Nouveaux Regards propose entre septembre et décembre 2016, expositions et résidence de 3 jeunes diplômés de l’école supérieure d’art d’Aix-en-Provence dans trois lieux emblématiques de la ville, l’Atelier de Cézanne, le Pavillon de Vendôme et le 3 bis f. Nouveaux Regards bénéficie du soutien de Mécènes du Sud. Un catalogue est publié à cette occasion.

EXPOSITIONS
Du 26 septembre au 24 novembre, à l’Atelier de Cézanne
Du 14 octobre au 4 décembre, au Pavillon de Vendôme

Visuel : © Lara Gueret, 2016.

JOURNÉES DU PATRIMOINE
en savoir +
fermer
Patrimoine

JOURNÉES DU PATRIMOINEDu front à l’asile d’aliénés d’Aix-en-Provence

CONFÉRENCE
vendredi 16 septembre à 18h30
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

EXPOSITION EN ENTRÉE LIBRE
Samedi 17 et dimanche 18 septembre
De 10h à 17h

VISITE GUIDÉE
"L’architecture et l’évolution des pratiques de soins."
Samedi 17 et Dimanche 18 septembre 2016
À 11h et 14h (durée : 1h)
Réservation obligatoire | 04.42.16.49.38

Du front à l’asile d’aliénés d’Aix-en-Provence
Le parcours des « mutilés » psychiques de la Grande Guerre (1914-1918)

CONFÉRENCE
Vendredi 16 septembre à 18h30
Entrée libre sur réservation | 04.42.16.49.38

Conférence de Jean-Yves le Nahour, Docteur en histoire et présentation du film « Quand la Grande Guerre rend fou » (2014) adapté de son ouvrage « Les soldats de la honte »

Avec Louis Crocq, Psychiatre des armées, fondateur des Cellules d’Urgence Médico - Psychologiques (CUMP)

Suivi d’une table ronde animée par le Docteur Madame D’AMORE, praticien hospitalier au CH Montperrin.

EXPOSITIONS
Samedi 17 et Dimanche 18 septembre de 10h à 17h
Entrée libre sur réservation
« Blutbad Parade » Projection vidéo de Pauline Curnier-Jardin
« Montperrin et la guerre » exposition conçue par le service de documentation et des archives de l’hôpital Montperrin

VISITE GUIDÉE (1h) « L’architecture et l’évolution des pratiques de soins. »
Samedi 17 et Dimanche 18 septembre 2016 à 11h et 14h
Réservation indispensable | 04.42.16.49.38

Histoire de la psychiatrie à Aix-en-Provence à travers le patrimoine architectural : de l’utopie asilaire aux nouveaux aménagements architecturaux

Un partenariat du Centre Hospitalier Montperrin, du 3 bis f - lieu d’arts contemporains, de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers et du Musée de l’Histoire Militaire de Meyreuil

DIANE GUYOT DE SAINT MICHEL
en savoir +
fermer
arts visuelsen ce moment

DIANE GUYOT DE SAINT MICHEL

ATELIER POUR QUEL MOTIF ?
Les jeudis 23 mars, 6 avril, 4, 18 mai, 1er et 15 juin
de 10h à 12h et de 14h à 16h

Résidence de recherche septembre 2016 / juillet 2017

ATELIER Pour quel motif ?
Les jeudis 23 mars, 6 avril, 4, 18 mai, 1er et 15 juin
de 10h à 12h et de 14h à 16h

Les textiles racontent des histoires. Elles sont cachées dans les motifs des tapis ou bien plus explicites, brandies sur les banderoles des manifestants. L’atelier « Pour quel motif ? » est le lieu où inventer des histoires courtes et simples, fictionnelles ou vécues, sous la forme de bandes dessinées. Cette étape d’écriture et de dessin constitue le point de départ pour la réalisation de bannières, drapeaux ou rideaux. Couture, teinture, spray, l’idée est d’expérimenter et de composer ensemble nos mots slogans et images motifs. Pour quel motif ? Une procession, une installation de tentures sur les murs d’une chambre ? C’est encore à imaginer, ensemble.

Visuel : © Diane Guyot.

L’UNIVERSITÉ D’AIX - MARSEILLE AU 3 BIS F
en savoir +
fermer
théâtreArts vivants

L’UNIVERSITÉ D’AIX - MARSEILLE AU 3 BIS FQUESTIONS DE MISE EN SCÈNE

OUVERTURES Questions de mise en scène

Les jeudis 14h à 16h

29 septembre - 6 et 20 octobre - 17 novembre
Sessions exceptionelles les 23, 24 et 25 novembre

Avec : Michel Cerda, Metteur en scène et Maître de conférences pour les filières « dramaturgie et écritures scéniques » et « Les métiers du plateau ».

L’atelier vise, à partir de textes de référence, à questionner la pratique de la mise en scène, la mise en espace et la fabrication du temps, le training, l’improvisation et la direction d’acteur. Il s’agit également d’apprendre à penser des éléments techniques tels que le son, la lumière, les costumes, la scénographie.
 Il est proposé de travailler sur un « esperpento », pièce grotesque et politique de 1921 de Ramon del Valle-Inclan : "Los cuernos de Don Friolera". « Esperpento » reste un mot intraduisible, qui vise à
 un rendu critique et poétique du réel à partir d’une déformation optique, d’où parfois la traduction de ce terme par celui d’épouvantail. Un grotesque où l’effroi et le tragique ne sont jamais absents.

OUVERTURES Questions de mise en scène

Les jeudis 14h à 16h

29 septembre - 6 et 20 octobre - 17 novembre
Sessions exceptionnelles les 23, 24 et 25 novembre

Cet atelier initialement destiné aux étudiants de la filière théâtre s’ouvre à tous ceux qui souhaitent s’y joindre en tant qu’observateurs. Un échange, sorte d’aller-retour sur ce qui a été entendu ou perçu sur le plateau, se fait collectivement à 16h.

Visuel : © James Ensor

CHRISTELLE HARBONN | DEMESTEN TITIP
en savoir +
fermer
théâtreArts vivants

CHRISTELLE HARBONN | DEMESTEN TITIPLA GENTILLESSE

Création
Jeudi 13 octobre à 19h
Vendredi 14 octobre à 20H30 (*)

SESSION HORS-VENUS
Le 30 septembre, 3 et 4 octobre
de 10h à 12h

Résidence de création 
- septembre, octobre 2016

CRÉATION (4,5 > 9 €)
Jeudi 13 octobre à 19h
Vendredi 14 octobre à 20H30 (*)

Texte et mise en scène : Christelle Harbonn
Avec : Adrien Guiraud, Marianne Houspie, Solenne Keravis, Blandine Madec, Gilbert Traïna
Scénographie : Laurent le Bourhis - Création sonore : Sébastien Rouiller, Brice Kartmann - Lumière : Laurent Vergnaud - Régie générale : Marion Piry - Costumes : Inéha Costerousse - Assistanat à la mise en scène : Philippe Araud - Production, diffusion : Mara Teboul – L’oeil écoute

La création de La Gentillesse fait suite à une année de recherche et d’écriture autour des personnages principaux de L’Idiot de Dostoïevski et La Conjuration des imbéciles de Toole. En dépit de tout ce qui les sépare, les héros de ces romans ont pour point commun d’avancer et d’agir dans la nudité de leurs émotions, quelles qu’elles soient. Tragiques en un sens, clownesques de l’autre, lunaires, grotesques, peut-être un peu désaxés, ils scandalisent tout et tous sur leur passage du fait de leur démesure et de leurs inconséquences. Ce sont des accidents naïfs qui changent le cours du monde, en toute désinvolture.

Production : Demesten Titip
Coproduction : La Criée, Théâtre national de Marseille - Pôle Arts de la Scène, Friche la Belle de Mai - 3 bis f - CNCDC de Châteauvallon
Soutien : La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon - Centre national des écritures du spectacle - Le Merlan, Scène Nationale de Marseille et de la maison des Métallos - Fonds d’Insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques - D.R.A.C. et Région Provence-Alpes-Côte d’Azur - Conseil Général 13 - Ville de Marseille - Spedidam - Adami, société des artistes-interprètes
Avec la participation artistique du Jeune théâtre national
Partenaires : Le Théâtre Eurydice à Plaisir - Collectif 12 à Mantes - la- Jolie

(*) Théâtre & Psychanalyse. Dans le cadre d’un partenariat avec la Section clinique d’Aix-Marseille sous les auspices de l’Université de Paris VIII, une rencontre aura lieu à l’issue de la représentation entre Christelle Harbonn, metteur en scène, et Hervé Castanet, professeur des universités, psychanalyste à Marseille et membre de l’Ecole de la Cause freudienne.

SESSION Hors-Venus
Le 30 septembre, 3 et 4 octobre
de 10h à 12h

L’Idiot, de Dostoïevski, raconte l’histoire d’un garçon à la santé trébuchante qui rend visite à une famille russe qu’il ne connait pas. En un temps record, il parvient à transformer les consciences de tous les personnages qu’il rencontre. Il les conduit tour à tour à la libération et à la catastrophe. Il est leur « hors-venu », leur poète intérieur et extérieur. A partir de scènes issues de ce texte, les artistes proposent un atelier de dérives poétiques, où chacun sera le « hors-venu » des les autres.

photographie @Ronald Reyes

JEANNE MOYNOT & ANNE-SOPHIE TURION
en savoir +
fermer
arts visuels

JEANNE MOYNOT & ANNE-SOPHIE TURIONON LÂCHE RIEN

EXPOSITION
DU JEUDI 10 NOVEMBRE AU VENDREDI 15 DÉCEMBRE

VERNISSAGE
MERCREDI 9 NOVEMBRE DE 16H À 21H

SESSION WE CAN BE HEROES, JUST FOR ONE DAY
Les 17, 18, 19 ET 20 OCTOBRE – 14, 15, 16, 17 NOVEMBRE – 12 et 13 DÉCEMBRE
DE 14H À 16H

Résidence de recherche et de création - janvier/décembre 2016

EXPOSITION
Du jeudi 10 novembre au jeudi 15 décembre

Du lundi au vendredi de 13h à 17h et sur rendez-vous | Entrée libre.
Le 3 bis f est fermé le 11 novembre

VERNISSAGE
Mercredi 9 novembre de 16h à 21h

On lâche rien : slogan inscrit sur la banderole installée par le syndicat SUD à l’entrée de l’hôpital Montperrin jusqu’en juillet dernier. Croisée quotidiennement par les deux artistes depuis le début de leur résidence au 3 bis f, cette injonction s’est mise à résonner à tous les niveaux, dans leur travail aussi bien que dans leur vie intime.
On lâche rien : “on se débrouille avec la vie”, comme disaient Edgar Morin et Jean Rouch, dans Chronique d’un été (1961). On se débrouille avec les moyens du bord, on fait comme on peut, on s’acharne, on recommence, on persiste.
Pour cette première exposition en duo, Jeanne Moynot et Anne-Sophie Turion créent un décor où l’envers se retrouve sur le devant de la scène. Le rideau de théâtre, habituellement fonctionnel et en arrière-plan, devient un véritable motif pictural et l’élément central de l’exposition. Au sein de ce dispositif résonnent les voix des deux artistes, qui se sont enregistrées tout au long du montage de l’exposition. Mises en jeu dans cette boîte théâtrale bricolée, ces bribes de dialogues dévoilent avec humour les backstage de la création et dressent le portrait de deux solitudes partagées, d’une amitié résiliente et du quotidien précaire de deux travailleuses de l’art.

SESSION We can be heroes, just for one day
Les 17, 18, 19 et 20 octobre – 14, 15, 16, 17 novembre – 12 et 13 décembre
De 14h à 16h

Quelle part de fiction appliquons-nous à ce que nous vivons ? Explorer comment le réel et l’imaginaire s’imbriquent au cœur de notre quotidien. Souvenirs, anecdotes, habitudes sont autant de matériaux aptes à être théâtralisés, exagérés, rendus épiques. Par le biais de l’écriture, de l’improvisation et du chant, produire ensemble une série de formes courtes, pour constituer une vaste banque de données collective au caractère performatif, dressant un portrait polyphonique de nos individualités.

LA COMPAGNIE CLANDESTINE
en savoir +
fermer
Arts vivantsJeune public

LA COMPAGNIE CLANDESTINEC’EST PAS PAREIL !

Représentations
Samedi 29 octobre à 14h et 17h
Tout public - à partir de 3 ans
Dans le cadre de MOMAIX 2016

Session Ici et Maintenant
Mercredi 26 octobre de 10h à 12h
A partir de 6 ans

Dans le cadre de MOMAIX 2016

REPRÉSENTATION (4,5 > 6 €)
Samedi 29 octobre à 14h et 17h
Tout public - à partir de 3 ans

« Si je diffère de toi, loin de te léser, je t’augmente » Antoine de Saint-Exupéry

Conception et mise en scène : Ester Bichucher et Denis Fayollat
Jeu, pliages et manipulation : Ester Bichucher - 
Chansons : Marie Salemi - 
Musique : Roland Catella

C’est pas pareil ! aborde, avec humour et poésie les thèmes de l’identité et de la différence,
 de l’individu et de la société, de la norme et de la marge. La Compagnie Clandestine retrouve dans ce spectacle son matériau de prédilection, le papier, en utilisant les techniques du « kirigami » 
et du « pop up ». Apparitions, disparitions, transformations, mécanismes de papier, petites magies et personnages éphémères sont conviés à la table de jeu.

Production : La Compagnie Clandestine
Coproductions : Théâtre Durance, C.C.M.D. Château-Arnoux - Théâtre de Fos-sur-mer - Régie Culturelle Ouest Provence - Théâtre du Rocher - Ville de La Garde

Dépêche toi !
Résidence de création octobre 2016

Texte et Mise en scène : Ester Bichucher (avec la complicité de Denis Fayollat) - Texte des chansons, jeu et chant :
Marie Salemi - Jeu, musique et régie : Fabrizio Cenci - Composition musicale : Roland Catella - Création lumière : Jean-Luc Martinez - Création costume : Sylvie Delalez - Scénographie : Jean-Luc Martinez et Ester Bichucher - Electromécanomagicien : David Certano - Production : Denis Fayollat - Diffusion : Isabelle Garrone

Du papier, de la magie, des chansons. Un spectacle qui parle du temps qui passe, du temps que l’on prend, du temps que l’on vole, du temps que l’on perd, du temps retrouvé et du temps le plus précieux d’entre tous les instants d’une vie, celui dont il faut profiter à tout prix : l’instant présent.

Partenaires : Théâtre Massalia ACGD, Marseille - 3 bis f - Théâtres en Dracénie, Draguignan

SESSION Ici et Maintenant
Mercredi 26 octobre de 10h à 12h
A partir de 6 ans
Une invitation à rejoindre l’équipe artistique du spectacle Dépêche-toi, pour une séance de recherche sonore, corporelle et plastique qui nous amène, centrés et conscients, à vivre pleinement le moment présent. Quelques instants de partage où chacun fera ce qu’il peut et à son rythme.

Visuel : © Alain Le Breton

IRIS DITTLER
en savoir +
fermer
arts visuels

IRIS DITTLERISSIR-

EXPOSITION
DU 2 FÉVRIER AU 31 MARS 2017

VERNISSAGE
MERCREDI 1er FÉVRIER DE 16H À 21H

PERFORMANCE | VENDREDI 31 MARS, SAMEDI 1ER AVRIL À 16H ET 17H
PERFORMANCE ET VISITE EN LANGUE DES SIGNES | SAMEDI 1ER AVRIL À 11H

SESSION ESPACES VOLATILES
LES MERCREDIS 26 OCTOBRE, 30 NOVEMBRE, 7 ET 14 DÉCEMBRE
DE 14H À 16H

Résidence de création - octobre 2016/mars 2017

EXPOSITION
DU 2 FÉVRIER AU 31 MARS 2017

Du lundi au vendredi de 13h à 17h et sur rendez-vous | Entrée libre
Le 3 bis f est fermé du 11 au 19 février

VERNISSAGE | Mercredi 1er février de 16h à 21h

PERFORMANCE | vendredi 31 mars, samedi 1er avril à 16h et 17h
PERFORMANCE ET VISITE EN LANGUE DES SIGNES | Samedi 1er avril à 11h

Les travaux d’Iris Dittler se situent au croisement de la danse contemporaine et des arts visuels. Elle cherche à tester des configurations perçues à l’intérieur du corps, des espaces, des points de tension, des qualités de surfaces et de matières internes et tente de les projeter graduellement dans l’espace qui nous entoure par des objets, des dessins et la performance. Elle construit, pour Daniel Dobbels, ce qui est plus qu’une voie ou une œuvre, un art de la sobriété dont les gestes constituent les plus discrètes alliances et jointures. Art tactile aussi bien que visuel, il évalue les conditions progressives, graves ou légères, à partir desquelles des formes naîtront, de plus en plus insolites, tenant compte pourtant d’un assentiment du corps. Démarche en ce sens tout autre que formelle, aucune des pièces que crée Iris Dittler n’existera définitivement ou passagèrement sans avoir reçu, en quelque sorte, l’aval heureux du corps. Corps ayant lui-même fait l’expérience de sa plasticité, éprouvé et pris le risque d’un jugement ou d’un droit que le mouvement dansé porte en lui. En quel sens le corps dit-il oui à un objet dont l’utilité n’est, d’évidence, pas immédiate et la valeur esthétique encore incertaine ? Iris Dittler décline et met au jour des choses induites par des attentes de corps où la sensibilité et la sensation, elles aussi, sont comme en état d’alerte.

SESSION Espaces Volatiles
Les mercredis 26 octobre, 30 novembre, 7 et 14 décembre
De 14h à 16h

Espaces volatiles est un atelier pour l’exploration plastique de l’espace corporel : percevoir son architecture intérieure, en déterminer les contours, interagir et en modifier le rapport de proximité. Prendre la cosa mentale en embuscade. Comment la « tension » dégagée par un objet artistique est-elle perçue par notre corps ? De quelles manières les informations visuelles et tactiles que nous collectons peuvent-elles impacter notre corps ? Quels gestes, mots, lignes surgissent comme impulsions à partir de cette exploration ?

Photographie © photo by Eva Asaad, 2015.

MALTE SCHWIND | EN DEVENIR
en savoir +
fermer
théâtreArts vivants

MALTE SCHWIND | EN DEVENIRTentatives de Fugue (Et la joie ?… Que faire ?)

SESSION Atelier de jeu
Mardi 8 et jeudi 10 novembre
De 14h à 16h

SESSIONS ENTRETIENS : Vers de nouveaux printemps
14 > 25 novembre, sur rendez-vous

Résidence de création novembre 2016

« À travers les lieux morts de notre histoire, à travers ce bourbier terrifiant, nous chercherons une joie nouvelle, affect toujours subversif de l’ordre établi. »

Mise en Scène : Malte Schwind - Assistanat : Louise Narat-Linol - Interprètes : Anne-Sophie Derouet, Nais Desiles, Iris Julienne, Lauren Lenoir, Johana Giacardi, Geoffrey Perrin, Héloïse Roudiy - Régie lumière et plateau : Neills Doucet - Régie Son : Jules Bourret - Régie Vidéo : Morgane Leseur - Scénographie : Camille Lemonnier - Costumes : Élise Py

Tschernychevski, Hilde Domin, Boulgakov, W. Gombrowicz, M. Proust, G. Benn, Tourginiev, A. Artaud, Hölderlin, G. Büchner, Pasolini…une traversée de textes qui débordent notre bavardage quotidien et nos plaisirs idiots, tous ces espaces clos sur eux-mêmes et dans lesquels ont lieu des tentatives de fugue, de révolte, d’échappées. Ces rêves à un monde meilleur, ces fuites des salons bourgeois échouent toujours. Elles sont, le plus souvent, ridiculisées et récupérées par le pouvoir en place ou bien restent inaudibles. Dans ces mondes peuplés de monstres grotesques que nous sommes, nous nous demandons enfin : « Que faire, de ce monde-ci ? ». Question révolutionnaire par excellence.

Partenaires : Le Théâtre A. Vitez - La Gare Franche/Cosmos Kolej - 3 bis f - CG13 - Région PACA - La Friche Belle de Mai - La Déviation - L’Entre-pont

SESSION Nous sommes radicalement multiples
Mardi 8 et jeudi 10 novembre
De14h à 16h

Partant du postulat que « nous sommes radicalement multiples », l’équipe réunie autour du projet se propose de partager un rapport au jeu que l’on pourrait qualifier de grotesque. Portés par le désir d’explorer une théâtralité affichée, exagérée, un jeu de l’excès qui pourtant, dans tout son ridicule et son artificialité, demeure sincère, les artistes nous proposent d’expérimenter la liberté des formes que nous pouvons emprunter.

SESSIONS Entretiens : Vers de nouveaux printemps
14 > 25 novembre, sur rendez-vous
À partir du 14 novembre, les filages sont ouverts au public. En échange de quoi, Malte Schwind nous propose des rendez-vous en tête à tête pour un échange sur la joie. Ces entretiens constituent, au fil du temps, un répertoire de paroles joyeuses qui nous donnent confiance dans le monde à venir.

Visuel : © ElisePy

LES MATINS DU SAMEDI
en savoir +
fermer
Réflexion sans gravité

LES MATINS DU SAMEDIRéflexion sans gravité

Les samedis 26 novembre, 25 février et 20 mai
De 10h à 13h

Les samedis 26 novembre, 25 février, 20 mai de 10h à 13h
Un rendez-vous le samedi matin pour ensemble débattre, converser, controverser et traverser de façon ludique les graves questions d’art, de psychiatrie et de citoyenneté. Une réflexion sans gravité mais pas en apesanteur.
Entrée libre et bienvenue sur inscription.

ALAIN BEHAR | QUASI
en savoir +
fermer
théâtreArts vivantsCréation numérique

ALAIN BEHAR | QUASILes Vagabondes

PRÉSENTATION D’UNE ÉTAPE DE TRAVAIL
Jeudi 15 décembre à 15h

SESSION Thérapies institutionnelles et monde quantique
Jeudi 8 et vendredi 9 décembre
De 14h à 16h

Résidence de création décembre 2016

« Il est question de “natures mélangées” dans un jardin quantique, d’une “société de projets” et de gens joyeux qui cherchent l’art sans jamais le trouver, de plantes vagabondes et de la fin de la mort vers 2043… »

PRÉSENTATION D’UNE ÉTAPE DE TRAVAIL
Jeudi 15 décembre à 15h
(entrée libre sur réservation)

De et avec Alain Béhar - Avec la complicité d’Antoine Wellens, Cécile Saint Paul, Charles-Éric Petit, Claire Eloy, Elise Garraud, Jesshuan Diné, Marie Vayssière, Montaine Chevalier, Renaud Bertin, François Tizon... 

« J’ai le projet de faire un texte, qui parlerait indirectement de l’idée de le faire, qui serait aussi la promesse d’un récit à venir, celui du projet d’écrire une pièce qui ferait « spectacle ». La pièce se serait intitulée : Les Vagabondes. Éloge de la potentialité et des jardins quantiques. Ça se passe à la lisière d’un jardin et de sa périphérie, comme entre deux mondes. Un jardin de natures mélangées. Chlorophylle et pixels, pour dire vite. D’un côté un jardin rangé à la française, et juste après le grillage un bazar en friche de potentialités et de mauvaises herbes. On y vit le plus naturellement du monde entre « faire » et « imaginer faire » et les deux s’harmonisent très bien. Le déjà fait et ce qui reste à faire s’entendent avec ce qui aurait pu se faire, avec ce qu’on peut en faire et ce qui ne se fera pas… »

Production : Compagnie Quasi

Partenaires : 3 bis f - Méq Laboratoire de création numérique d’hTh - CDN de Montpellier - Théâtre du Bois de l’Aune, Aix-en-Provence - Théâtre Garonne, Toulouse

SESSION Thérapies institutionnelles et monde quantique
Jeudi 8 et vendredi 9 décembre
De 14h à 16h

Il s’agit, pour la première journée, d’une invitation à deux intervenants pour une conférence/conversation retraçant le plus simplement possible l’histoire, les origines et les développements du mouvement des thérapies institutionnelles et des péripéties scientifiques menant à l’apparition de la physique quantique.
La seconde journée est consacrée à un atelier d’écriture, de plateau et à quelques improvisations pour rebondir en jeu sur ce que nous aurons conservé des échanges de la veille.

Visuel : © Francoise Galeron

THIERRY LAGALLA
en savoir +
fermer
arts visuelsen ce moment

THIERRY LAGALLAEspériença Plata

SESSION ESPERIENÇA PLATA
Les jeudis 2, 16 et 30 mars, 13 avril, 11 mai, 8 et 22 juin de 14h à 17h
Les vendredis 28 avril et 19 mai de 10h à 12h

Résidence de recherche - janvier/juillet 2017

SESSION Esperiença plata
Les jeudis 2, 16 et 30 mars, 13 avril, 11 mai, 8 et 22 juin de 14h à 17h
Les vendredis 28 avril et 19 mai de 10h à 12h

L’Esperiença plata (The Flat Experience), c’est usiner, affleurer le réel pour en extraire le plus fin des copeaux. Attention, rien à voir, à faire avec le minimalisme, si répandu, qui laisse supposer que par économie d’expression une pureté, un absolu est à portée d’œuvre. Non, ici nous créons à l’ombre des pâquerettes, là où la trivialité, le banal, le commun, l’usé, le rebattu ne sont jamais vulgaires. Imaginez un atelier où le réel, au chevalet, réalise son autoportrait, où les choses et la Nature, dans une pure idiotie, pourront hurler à l’unisson : TOI-MÊME !

Visuel : © Thierry Lagalla.

HORS DE SOI
en savoir +
fermer
Une proposition vidéo des lycées....

HORS DE SOIUne proposition des élèves des lycées Sacré-Cœur & Sainte-Catherine de Sienne

Accrochage - vidéo
Vendredi 6 janvier de 14h à 20h

Accrochage - Vidéo
Vendredi 6 janvier de 14h à 20h

pot convivial à 18h30

Ils sont toute une classe, jeunes lycéens des lycées Sainte-Catherine de Sienne et Sacré-Coeur, à Aix-en-Provence. La plupart proviennent de l’option Arts Plastiques, quelques uns de l’option Théâtre. Impliqués depuis septembre dans la découverte du 3 bis f, par l’intermédiaire de visites sur le site de l’hôpital, venus pendant les expositions, rencontres et ateliers avec les artistes, ils formulent maintenant leur propre accrochage autour du thème « Intérieur / Extérieur ». Thème en résonance avec l’hôpital, véritable ville dans la ville. Croisant les regards et les disciplines il s’agissait pour les jeunes plasticiens de composer avec la « matière vivante », une empreinte de l’humain, sous les traits d’un acteur.
Nourris de leur ressenti, ces arpenteurs de l’art visuel, tous finalement séduits par l’emploi de la vidéo, nous présentent par groupes quatre propositions riches en réflexions. Exploration de ce que cache le discours, les émotions faciales, jeux et perte des repères, trouble des sensations… La psyché humaine, et la question de sa porosité, est ici mise à l’épreuve.

Crédits Photo :
Katel Boudrandi -Saj, Anne Clémence Mathieu, Constantin Mathieu, Dima Masri, Iulia Gavril

1WATT
en savoir +
fermer
théâtreArts vivants

1WATTVague ou la tentative des Cévennes

PRÉSENTATION D’UNE ÉTAPE DE TRAVAIL
VENDREDI 20 JANVIER À 15H
(entrée libre sur réservation)

SESSION VAGUE OU LA TENTATIVE DES CÉVENNES
LES MARDIS 10 ET 17 JANVIER
DE 10H À 12H

Résidence de création janvier 2017

PRÉSENTATION D’UNE ÉTAPE DE TRAVAIL
Vendredi 20 janvier à 15h
(entrée libre sur réservation)

Jeu : Pierre Pilatte, Alexandre Thery, Mathias Forge, Martha Izquierdo Muñoz - Mise en scène : Sophie Borthwick - Accompagnement artistique : Stéphane Bonnard - Production, administration : Alexis Nys, Emeline Févotte

Vague ou la tentative des Cévennes explore le jeu et sa relation à l’errance. Le jeu est outil de présence et suscite un projet de fiction. Les artistes travailent une relation triangulaire entre eux-même et leurs figures secouées, le spectateur et sa présence et le lieu public, porteur d’échanges.
Inspiré par la pensée et les expériences developpées par Fernand Deligny le spectacle traverse les notions d’identité, de langage, d’errance, de folie et d’espace... Tout un lexique qui se met en jeu. On y rencontre quatre idiots qui cherchent leur place et qui élaborent stratégies et cheminements, qui divaguent, tissent des histoires du quotidien, oniriques, incohérentes. Leur présence prend forme dans un récit qui dessine des territoires, des déplacements, des gestes, des mouvements, des combats où nous les découvrons en prise avec eux-mêmes et avec ceux qui sont là.

Production : Association 1Watt
Partenaires : Communauté de communes du Piémont Cévenol - Pronomade(s), CNAR, haute Garonne - Atelier 231, CNAR, Sotteville-lès-Rouen - Ateliers Frappaz, CNAR, Villeurbanne - L’Usine, CNAR, Tournefeuille - 3 bis f - Hameka, Fabrique de création des arts de la rue et du théâtre basque

SESSION Vague ou la tentative des Cévennes
Les mardis 10 et 17 janvier
De 10h à 12h

Dans un mouvement qui rejoint celui de la création, il est proposé de partir à la rencontre des lieux de vie des habitants de l’hôpital, d’en parcourir les espaces accessibles. Ces errances racontées donnent à voir les lieux par des explorations physiques, sensorielles et auditives. Elles sont aussi une invitation à se saisir d’un objet à transporter, à faire voyager qui devient alors le possible élément d’une construction précaire.

visuel : @Alexis Nys

MARIE OUAZZANI & NICOLAS CARRIER
en savoir +
fermer
arts visuelsen ce moment

MARIE OUAZZANI & NICOLAS CARRIERSÉANCE : INFUSION

EXPOSITION
DU 27 AVRIL AU 30 JUIN 2017

VERNISSAGE
MERCREDI 26 AVRIL DE 16H À 21H

CONFÉRENCE
MARDI 10 JANVIER À 18H30
AMPHITHÉÂTRE DE L’ÉCOLE SUPÉRIEURE D’ART D’AIX-EN-PROVENCE

SESSION EN PRÊT
LES MERCREDIS 11, 18, 25 JANVIER, 1er février et 3 mai
DE 14H À 16H

Résidence de création - janvier/juillet 2017

EXPOSITION
Du 27 avril au 30 juin 2017

Du lundi au vendredi de 13h à 17h et sur rendez-vous | Entrée libre
Le 3 bis f est fermé les 1er et 8 mai, ainsi que pour l’Ascension et la Pentecôte.

VERNISSAGE
Mercredi 26 Avril de 16h à 21h

Partis en cure au sein du Centre Hospitalier Montperrin, Marie
Ouazzani & Nicolas Carrier proposent une exposition où il fait bon vivre, flâner et attendre, tout en dégustant une infusion inventée lors de leur séjour. Dans leur nouveau film, se croisent différentes médecines alternatives comme autant de formes de résistance qui contestent l’évidence des pratiques dites scientifiques ainsi que l’architecture disciplinaire de l’espace hospitalier. Par le déplacement et le collage d’objets liés au contexte de l’hôpital, ils rendent à l’espace d’exposition sa fonction d’espace de circulation et mettent en crise la place de l’artiste en résidence, la notion travail et la productivité pour privilégier un ex-centrisme méditatif.

"Formant duo depuis 2015, Marie Ouazzani et Nicolas Carrier sont des artistes-explorateurs qui voyagent plutôt léger, privilégiant les ressources matérielles et cognitives des différents lieux qu’ils investissent avec une curiosité féconde. Qu’ils s’inspirent de l’histoire d’une ancienne école coréenne pendant la colonisation japonaise ou du motif de la ruine à travers les restes des expositions passées d’un lieu d’art à Amman, leur économie de travail est la même : utiliser au maximum ce qui est présent, agencer objets et documents trouvés sur place pour rendre visibles des fantômes de l’histoire. Des fantômes fugitifs et évanescents, dont l’identité trouble est fondée sur la libre association d’objets et d’images révélant des couches sédimentaires de la culture. Une forme d’érudition libre, éclatée dans l’espace sur le mode du collage iconographique qui fait sculpture." Guillaume Désanges

CONFÉRENCE
Mardi 10 janvier à 18h30, amphithéâtre de l’école supérieure d’art d’Aix-en-Provence
Entrée libre dans la limite des places disponibles

SESSION En prêt
Les mercredi 11, 18, 25 janvier et 1er février
De 14h à 16h

Prendre part au comité de rédaction formé pour l’occasion, créer des images à partir des archives du 3 bis f et ainsi élaborer ensemble une publication. À partir de différentes méthodes de collages via le photogramme, la photocopie et le découpage, il s’agit dans l’atelier « En prêt » de comprendre comment les traces du processus créatif font patrimoine et comment nous pouvons nous les réapproprier afin de les réintroduire dans une édition présentée en fin de résidence.

SESSION En prêt#2
Mercredi 3 mai de 14h à 16h
Pour cette dernière rencontre, les participants sont invités à revenir sur les questions soulevées durant les quatre sessions de janvier. Il s’agira de développer une pensée autour des archives, de leur rôle et de la pertinence de leur réappropriation. Il sera ainsi question de recyclage et de réincarnation pour lancer le travail de mise en page et de publication de l’édition qui sera présentée autour d’une infusion le samedi 10 juin.

Visuel : © Marie Ouazzani & Nicolas Carrier.

GULKO | CAHIN - CAHA
en savoir +
fermer
ClownArts vivants

GULKO | CAHIN - CAHABOTTOM

Dans le cadre de la Biennale Internationale des Arts du Cirque
Marseille Provence Alpes Côte d’Azur.

CRÉATION
SAMEDI 4 FÉVRIER À 20H30
DIMANCHE 5 FÉVRIER À 17H

Création (4,5 > 9 €)
Samedi 4 février à 20h30 (*)
Dimanche 5 février à 17h

Dans le cadre de la Biennale Internationale des Arts du Cirque
Marseille Provence Alpes Côte d’Azur.

Réserver en ligne ici

Conception, écriture et jeu : Gulko - Mise en scène et co-écriture : Adèll Nodé-Langlois - Scénographie : Christian Geschvindermann et Gulko - Costumes :Virginie Breger - Régie générale et son : Julien Frénois - Éclairage : Lucie Delorme - Administration de production : in’8 circle • maison de production

Gulko répond, avec ce solo de clown, à son envie de retourner au plateau, espace sacré où se jouent l’engagement et la générosité de présence de l’interprète. Un retour à l’essentiel à la recherche d’une expression poétique et subversive dans une forme légère et simple. Un bonhomme, un oublié entre. Il porte aussi maladroitement ses vêtements que ses souvenirs heureux. Il a des absences et des fulgurances. Le monde lui échappe. Il se transforme, se travestit. Entre émotion enfantine et être chamanique, il s’engage dans les méandres de l’identité et renverse les certitudes sociales. Bottom est, au fond, un amoureux lucide de la vie.

Partenaires : Archaos, Pôle National des Arts du Cirque Méditerranée, Marseille - 3 bis f - La Gare Franche, Cosmos Kolej, Marseille - La Grainerie, Balma-Toulouse - Daki-Ling, Marseille - Pôle Arts de la Scène, Friche la Belle de Mai, Marseille - Nordic House, Reykjavik – Islande - Château de Monthelon, Montréal, 89

(*) Théâtre & Psychanalyse. Dans le cadre d’un partenariat avec la Section clinique d’Aix-Marseille sous les auspices de l’Université de Paris VIII, une rencontre aura lieu à l’issue de la représentation entre Gulko, auteur et interprète, et Hervé Castanet, professeur des universités, psychanalyste à Marseille et membre de l’Ecole de la Cause freudienne.

Visuel : © Chedlyz

DANIELLE BRÉ | IN PULVEREM REVERTERIS
en savoir +
fermer
théâtreArts vivantsen ce moment

DANIELLE BRÉ | IN PULVEREM REVERTERISLes trois soeurs

SORTIE DE RÉSIDENCE
Vendredi 30 juin à 15h

SESSION APRÈS-MIDI CHEZ LES TROIS SOEURS
LES MARDIS 21, 28 FÉVRIER, 23 MAI ET 27 JUIN
DE 14H À 17H

Résidence de création février et juin 2017

SORTIE DE RÉSIDENCE
Vendredi 30 juin à 15h

D’après Anton Tchekhov - Traduction, adaptation et mise en scène : Danielle Bré Assistanat à la Mise en scène  : Romane Pineau
Avec  : Hélène Force, Stina Soliva, Laurène Fardeau, Mathieu Cipriani - Construction et coopération à la scénographie : Christophe Shave - Création Lumières : Manon Deplaix - Création Son et régie générale : Vivien Berthaud

Que se passe-t-il si l’on plante une grande oeuvre du passé dans un terrain nouveau appartenant à une autre époque, en l¹occurrence le contexte de création d¹aujourd¹hui ? Elle germe à nouveau car bien qu’accomplie et relevant d¹un autre temps, elle a gardé sa capacité de germination.
La proposition est faite aux spectateurs de jouer aux Trois Sœurs de Tchékhov avec les quatre acteurs et le musicien présents sur le plateau. Nous traversons cela comme une aventure au présent. Il s’agit d’éprouver les contradictions et les niveaux multiples de cette pièce, de la mettre en travail, et de nous mettre au travail avec elle. Irina, Macha et Olga sont trois personnages du théâtre sublimes et touchants mais aussi trois
femmes aveuglées et aliénées. Une fable russe évoquant une morosité datée mais qui, à bien des égards, ressemble à celle que nous traversons aujourd’hui. C¹est aussi une envie de futur qui n¹arrive pas à rompre avec le passé et la nostalgie, une belle histoire pleine de sensibilité et d¹empathie mais également la peinture cruelle et burlesque des impasses d’une société.

Partenaires : Théâtre du Bois de l’Aune, Aix en Provence - 3 bis f -
Théâtre Antoine Vitez, Aix en Provence - Forum Jacques Prévert, Carros - Théâtre Comoedia, Aubagne - Théâtre Joliette-Minoterie, Marseille

SESSION Après-midis chez les trois sœurs
Les mardis 21 et 28 février, 23 mai et 27 juin de 14h à 17h
Construire ensemble une auréole au travail de création mené par la compagnie en sollicitant l’expression des participants, en particulier sur les rapports de l’univers tchékhovien avec l’air du temps d’aujourd’hui : proposition d’improvisations, consignes d’écriture, traversée de processus de collaboration avec les actrices, expérimentation des poèmes de Michel Houellebecq.

La première séance sera consacrée au visionnage d’un film sur les Trois Sœurs réalisé en 1974 par Jean Prat. Dans un second temps, l’équipe artistique du projet nous propose d’opérer une collecte d’expressions autour des thèmes présents dans la pièce de Tchekhov. Partant de questions ouvertes : Quel est notre rêve de futur ? Quels sont nos poésies ou textes fétiches ? Dérives autour des personnages…

Visuel ©Tchekhov, 1898, by Osip Braz

TRIDANSE 2018
en savoir +
fermer
danseTRIDANSE (APPEL À PROJET)

TRIDANSE 2018Parcours Régional d’accueil en résidence de compagnie(s) chorégraphique(s)

Date limite du dépôt du dossier le 28 février 2017

Télécharger ici l’appel 2018

TRIDANSE est un dispositif d’accueil en résidence porté par des lieux singuliers et pluridisciplinaires qui ont décidé de mettre en commun leurs spécificités, leurs complémentarités, leurs différences, leurs savoir-faire et leurs moyens.

Le projet est porté par le Citron Jaune, Centre National des Arts de la Rue à Port-Saint-Louis du Rhône (13), le Vélo Théâtre, compagnie et lieu, Pôle régional de développement culturel implanté à Apt (84), le Théâtre Durance, Scène conventionnée à Château Arnoux (04) et le 3 bis f - lieu d’arts contemporains, à Aix-en-Provence.

TRIDANSE s’est donné pour objectif d’accompagner des projets artistiques :
• qui prennent en compte la dimension humaine et artistique des lieux d’accueil
• qui mêlent la danse à d’autres pratiques artistiques : arts plastiques, cirque, théâtre, philosophie, architecture, cinéma, paysage.
• qui explorent de nouveaux espaces, de nouvelles formes et de nouvelles écritures chorégraphiques qui recherchent de nouveaux rapports au public
• qui ne sont pas encore réalisés et pour lesquels il ne s’agit pas d’un simple projet de diffusion

Télécharger ici l’appel 2018

visuel © Laurent Garbit

CHRISTIAN MAZZUCHINI | ZOU MAÏ PROD
en savoir +
fermer
théâtreArts vivantsen ce moment

CHRISTIAN MAZZUCHINI | ZOU MAÏ PRODDingo Dingue

CRÉATION
VENDREDI 10 MARS À 20H30
SAMEDI 11 MARS À 19H

REPRÉSENTATIONS
Vendredi 10 Mars à 20h30
Samedi 11 mars à 19h

(4,5 - 6 - 9 € )

Conception, montage, mise en forme, jeu : Christian Mazzuchini
Coréalisation, scénographie, décors, costumes, accessoires, jeu  : Marilyne Le Minoux
Coréalisation, Création lumière, régie générale  : Jean Pierre Chupin
Enrobage, création Musicale : Guigou Chenevier - Mise en espace  : Collectif Zou Maï Prod - Photos : Richard Patatut - Admistration : Joelle Vandoorne.

Psychanalyse et poésie, folie douce et pensées jubilatoires se donnent un improbable rendez-vous sur une scène rêvée comme un tableau surréaliste de Salvador Dali. Plumes d’indien en guise de coiffe, un homme est traversé par les paroles de penseurs éclairés : Lucien Bonnafé, Jacques Lacan, Jean Oury, François Tosquelles. En écho à ces pensées étonnamment limpides s’ajoutent les écrits de Christophe Tarkos et Michel Bellier, auteurs contemporains, plumitifs de génie. Christian Mazzuchini s’empare joyeusement de ces textes, matériaux à la fois loufoques, brillants et émouvants dans lesquels les mots des spécialistes et des poètes se confondent. Il s’en saisit à bras le corps pour nous rappeler avec tendresse notre condition commune, notre rapport au langage et au temps qui passe : cet infiniment humain.

Production : Zou Maï Prod

Partenaires  : Théâtre des Salins, Martigue - Théâtre Joliette - Minoterie, Marseille - 3 bis f - Au bout du Plongeoir, Thorigné- Fouillard, Rennes - Hôpital Guillaume Régnier, Rennes - Pôle Arts de la Scène, Friche la Belle de Mai, Marseille

Photographie © Richard Patatut

LA COMPAGNIE DU I
en savoir +
fermer
ClownArts vivantsen ce moment

LA COMPAGNIE DU IBESAME (MUCHO)

CRÉATION
Vendredi 24 à 20h30
Samedi 25 mars à 19h

SESSION Le clown (ou qu’est-ce que je fais donc là ?)
Mardi 14 Mars de 14h à 16h

SORTIE DE RÉSIDENCE
Vendredi 24 à 20h30
Samedi 25 mars à 19h

Ecriture et mise en scène : Mathilde Dromard - Avec : Mathilde Dromard, Mohn Création - Son : Mohn - Lumière : Sébastien Piron - Conseils artistiques : Anne Gaillard, Sébastien Fayard, Caroline Obin

Silhouette dégingandée entre chignon tiré et talons haut-perchés, Séraphine débarque. Idéaliste hors-pair, d’une exigence rare, elle aime quand tout est bien organisé, bien rangé, à son idée. Mais Séraphine est partie pour un voyage au pays de la vie et la vie ça ne se contrôle pas, ça n’est jamais là où on l’attend, c’est même insupportablement déstabilisant.
Accompagnée de Gabriel, son acolyte musical muet et mystérieux, à travers la rencontre de l’autre, si dérangeant, si différent, elle fait l’imprévisible expérience de son humaine imperfection. Transportée par des élans qui la débordent, des paradoxes qui la bouleversent, elle se lance dans une épopée rocambolesque dont personne ne ressortira indemne.

Partenaires
 : Le 3 Bis f, Aix-en-Provence - Forum Jacques Prévert, Carros - Arts Vivants en Vaucluse - Le Dakiling, Marseille Le Théâtre des Carmes, Avignon - Le Colombier des Arts, Plainoiseau
Soutiens : La Garance Scène Nationale, Cavaillon - Le Théâtre du Briançonnais - Les Rencontre de la Haute-Romanche, La Grave Le Théâtre du Chien qui fume, Avignon - L’Artéphile, Avignon - Mi-Scène, Poligny

SESSION Le clown (ou qu’est-ce que je fais donc là ?)
Mardi 14 Mars de 14h à 16h
Le clown est un révélateur de nos poésies intérieures. Un endroit où l’on peut oser exprimer l’incorrect, le bancal, l’imparfait... et en faire une richesse. Un bel outil pour s’ancrer dans le présent, pour entrer en résonance avec soi-même et avec les autres, pour rire ensemble avec bienveillance de nos singularités et nos maladresses... La session s’ouvre par un échauffement corporel et vocal, prévoir une tenue souple.

Photographie © Vincent Bidault

CHARLIE CHINE
en savoir +
fermer
arts visuelsPerformance

CHARLIE CHINEET AU MILIEU, UNE ILE !

Résidence performée

ARTISTE EN PRESENCE
Du lundi 27 au vendredi 31 mars
De 9h à 12h et de 13h à 17h

Résidence performée - mars 2017

ARTISTE EN PRESENCE | Du lundi 27 au vendredi 31 mars
De 9h à 12h et de 13h à 17h

Passer une semaine de 35h autour de la table ronde du 3 bis f.

Espace de travail, de réunion, lieu de convivialité, lieu de passage ; au centre des bureaux en open space du 3 bis f se trouve une table ronde entourée de chaises en bois clair. À divers moments de la journée, on y dispose un plateau avec des tasses, des petites cuillères, du thé, du sucre et du café. Cet îlot central est le point de départ d’un mouvement giratoire où salariés du lieu, infirmiers, patients, visiteurs et habitués, techniciens et artistes invités se confondent, se croisent, se rencontrent. Pendant une semaine, assis sur une de ces chaises, on y croise le narrateur, immobile témoin, perdu les yeux dans le vague, affairé à ne rien faire. Celui qui refuse le travail c’est celui qui s’occupe à autre chose, celui qui se laisse surprendre par la frénésie et le chahut occasionné par l’activité des autres, c’est celui qui gît au point de rencontre et qui se laisse porter par le temps.

Photographie © Charlie Chine

GAËTAN BULOURDE
en savoir +
fermer
dansePerformanceArts vivantsPOÉSIE

GAËTAN BULOURDEDANS LA PROFONDEUR DU CHAMP

SESSION Dans la profondeur du champ #1
Mardi 4, mercredi 5 et vendredi 7 avril de 10h à 12h et de 14h à 16h

SESSION Dans la profondeur du champ #2
Mardi 30, mercredi 31 mai et vendredi 2 juin de 10h à 12h et de 14h à 16h

Résidence de création - avril > juin 2017

Projet accompagné par le dispositif Tridanse
Parcours Régional d’accueil en résidence de compagnie(s) chorégraphique(s) - 2017

La notion de profondeur de champ, empruntée à la photographie et au cinéma est ici à l’origine d’une expérimentation qui met en jeu les outils performatifs du corps, de la voix et de l’installation. Avec ce projet, Gaëtan Bulourde développe une écriture chorégraphique construite pour l’espace extérieur - explorant le lointain - qu’il confronte à des textes écrits dans une langue brute et physique proche de celle d’Harrower ou de poètes sonores comme Christophe Tarkos et Julien Blaine. Ces écritures s’enrichissent de recherches traversant la question du paysage dans une histoire de la danse, du land art, de la performance, des sciences humaines... La notion de profondeur de champ questionne, de façon littérale, la place du public. De quel endroit regarde-t- il ? Qu’entend-t-il ? Vers quoi son regard est-il orienté ?

Avec Valérie Castan, Pauline Brun, Jean Baptiste Veyret Logerias, Ondine Cloez

SESSION Dans la profondeur du champ #1
Mardi 4, mercredi 5 et vendredi 7 avril de 10h à 12h et de 14h à 16h
Un premier atelier de poésie sonore où sont explorées, à travers l’écoute, l’écriture et la lecture, la sonorité des mots, leur gouleyance, leur suavité. Jouant des répétitions, de l’écriture automatique, des cadavres exquis et autres outils suréalistico-dadaistico- n’importequoi, nous convoquons la mémoire que peut déposer en chacun de nous un lieu, un texte, une image, un paysage et nous explorons l’environnement qui nous entoure à l’aide de tous nos sens : Nous entendons, voyons, sentons, goûtons, ressentons, percevons, écrivons, parlons, transcrivons. Puis nos voix font vibrer ces mots dans le jardin, là, au fond... une mise en bouche soit sur une branche, soit sur un mur, sur nos deux jambes, ou sur un pied, allongés ou bien cachés, la tête projetée dans les étoiles ou étalée dans les pâquerettes...

SESSION Dans la profondeur du champ #2
Mardi 30, mercredi 31 mai et vendredi 2 juin de 10h à 12h et de 14h à 16h
Pour ce second volet de la résidence, il s’agit d’un atelier corps et voix en extérieur où nous nous concentrons sur la nature, la faune et la flore environnante ou imaginaire... Après une préparation physique très abordable ne réclamant pas de prédispositions particulières (pas de grands écarts, salti arrières ou autres entrechats et chien tête en bas) nous tentons de devenir paysage, arbre ou champignon, moustique ou léopard, de nous fondre ou d’apparaître dans l’espace. Nous abordons également les différentes manières de communiquer à courte ou longue distance avec la voix et/ou le corps...crier, chuchoter, haranguer, se taire, gesticuler, marmonner, héler, esquisser, gazouiller, faire des ronds, apostropher, susurrer, échanger...

Partenaires Le Théâtre Durance, Scène conventionnée à Château Arnoux - Le Citron Jaune, Centre National des Arts de Rue à Port-st-Louis du Rhône - Le 3 bis f, lieu d’arts contemporains à Aix-en-Provence - Le Vélo Théâtre - Pôle régional de développement culturel à Apt (Dispositif Tridanse 2017) - WBI (Wallonie Bruxelles International ).

Photographie © Nicolas Provost

ZEMMOURBALLET
en savoir +
fermer
danseArts vivants

ZEMMOURBALLETLA BRISURE DES VASES

SORTIE DE RESIDENCE
Jeudi 27 avril à 15h

SESSION Connaître son vide intérieur
Les mardis 11 et 25 avril de 10h à 12h

Résidence de création - avril 2017

SORTIE DE RESIDENCE
Jeudi 27 avril à 15h
Entrée libre

Chorégraphie : Nicolas Zemmour - Avec : Emilie Garetier, Annick Schadeck, Julien Ramade, Aurore Mettray, Nicolas Zemmour, Francesco Mormino - Scénographie  : Thibaut Magnan - Musique originale : Wilfrid Rapanakis Bourg Création lumière  : Nina Schaeffer - Costumes : Laurie Lamborelle - Dramaturgie : Marc Zemmour

Comment du neuf, du différent, pourrait-il surgir d’une réalité préalable saturée ? Isaac Louria, philosophe du XVIe siècle, en a formalisé une réponse par la métaphore de « la brisure des vases » : pour que la création advienne, le vide est nécessaire. Il faut un espace à remplir, un espace qui suscite l’imagination ouverte aux possibles.
Nicolas Zemmour se saisit de la formule : à l’origine d’un vase, il y a un bloc de terre compact. Le potier plonge les doigts dans ce bloc, l’ouvre, « fabrique » du vide en son centre. Ce vide est le lieu de la création. Le sérieux du propos se conjugue à l’humour en regard du temps saturé de nos vies contemporaines. Le rire et le sourire sont nécessaires pour que l’équilibre soit. Nicolas Zemmour espère que sa danse n’encombre pas ses spectateurs, mais qu’elle installe au sein de chacun d’eux un « espace vide » propice au dépassement de ce que l’on est.

Production : Les Théâtres
 de la ville de Luxembourg
Soutiens : T.E.E.M (Territoires d’Écritures en Mouvement) structure de développement chorégraphique conventionnée,
 accueil d’artistes en résidence,
 Quimper - 3 bis f, lieu d’arts contemporains, Aix-en-Provence - Le Merlan, Scène Nationale de Marseille - CDC, Les Hivernales, Centre de Développement Chorégraphique,
 Avignon

SESSION Connaître son vide intérieur
Les mardis 11 et 25 avril de 10h à 12h
Ici, avec la danse, on se découvre à nouveau. On recherche le sens dans le vide et on réapprend ainsi le monde et le mouvement. Une session autour de l’émotion et de l’imagination, ici le vrai et le juste n’existent pas...

Photographie © ashbey.fr

 Nathanaëlle Quoirez | Production universitaire
en savoir +
fermer
théâtre

Nathanaëlle Quoirez | Production universitaireARRETE IL PLEUT

REPRÉSENTATION
Vendredi 12 mai à 20h30

REPRÉSENTATION
Vendredi 12 mai à 20h30

Dans le cadre d’un partenariat avec l’Université Aix - Marseille , le 3 bis f accueille, en mai, Natanaëlle Quoirez pour la conclusion de son Master professionnel « Dramaturgie et écritures scéniques ».

Écriture et mise en scène
 : Nathanaëlle Quoirez
Avec  : Léa-Amélia Casagrande, Albert Huline
Régisseurs lumière et son : Manon Deplaix, Thibault Gambari
Laboratoire de travail : Faustine Guégan, Léa Jean-Théodore, Mona Maire

Et si on pouvait demander des comptes à ceux qui sont partis ? Et si les morts avaient cette capacité d’amour d’éclairer les vivants ? L’histoire se commence ainsi : Arturo fils & frère & poète à l’envers se suicide le matin du dix-huit, Nini se voit alors obligé de répondre à l’injonction mystérieuse de la vie, entrer en deuil.

L’écriture, ici, travaille à convoquer les fantômes tout en essayant de transmuer la violence de leur omniprésence en une plus tendre mélancolie.

Nathanaëlle Quoirez gribouille depuis les années collège. Passe un bac L. Tente une prépa Lettres. Opte finalement pour le DEUST « formation de base aux métiers du théâtre » et poursuit jusqu’en master à Aix-Marseille Université. Écrit plusieurs textes : Espèce 14, Ça sort tout seul par ma bouche parce que la vie me rentre dedans, Marcel. Compte bien continuer à écrire sur Facebook ou ailleurs. Ne sait toujours pas si elle veut faire du théâtre.

Visuel © Michel Berberian

BENJAMIN DUPÉ
en savoir +
fermer
musiqueArts vivants

BENJAMIN DUPÉCOMME JE L’ENTENDS

REPRÉSENTATIONS
Mercredi 7 et Jeudi 8 juin à 20h30*
Vendredi 9 juin à 15h

Dans le cadre du Festival d’Aix-en-Provence

REPRÉSENTATIONS
Mercredi 7 et Jeudi 8 juin à 20h30*
Vendredi 9 juin à 15h

Dans le cadre du Festival d’Aix-en-Provence
En partenariat avec Aix-Marseille Université
Entrée libre

Conception, musique, guitares : Benjamin Dupé
Régie son et informatique musicale live : Samuel Allain
Avec les voix des auditeurs de l’atelier mené au Merlan scène nationale à Marseille Regards, oreilles et conseils : Bertrand Bossard, Benjamin de la Fuente, Laurence Perez

« À force de mesurer au quotidien mon incapacité à raconter simplement aux autres ce qu’est ma musique, je me suis dit un jour que le mieux serait d’en faire un spectacle. Comme je l’entends était né, non pour expliquer, mais pour goûter, rire et s’émouvoir ensemble d’une pratique gratuite et déraisonnable, souvent décalée (essayez donc d’écouter ma “musique contemporaine“ en faisant la vaisselle !). Je voulais jouer et parler de cette musique étrange qui, en refusant le confort du pré-entendu, espère toucher chacun d’entre nous au plus intime et au plus sauvage. Pour tirer les fils de cette création, dans l’idée d’un “solo pas tout seul“, j’ai demandé à un théâtre de réunir des auditeurs. Avec une grande générosité, ils ont prêté leurs oreilles à mes goûts, mes recherches, mes obsessions sonores. Ils ont parlé de cette musique, l’ont mise en mots comme ils l’entendaient. Je les ai enregistrés. Du son à la musique en passant par leurs commentaires, j’ai voulu tisser une symphonie de paroles qui soit aussi la proposition d’un espace : celui où l’on s’invente dans l’écoute. »

* La représentation du jeudi 8 juin sera suivie d’un bord plateau avec Benjamin Dupé

Production : Comme je l’entends les productions
coproduction Le Merlan - scène nationale de Marseille
commande de l’État et du GMEA centre national de création Albi – Tarn
Avec le soutien de la DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, des département des Bouches-du-Rhône et de la Seine Saint-Denis, de la Ville de Marseille et de la Sacem

Photographie © Agnes Mellon

PRINTEMPS DE L’ART CONTEMPORAIN
en savoir +
fermer
arts visuels

PRINTEMPS DE L’ART CONTEMPORAINTEMPS FORT AIX-EN-PROVENCE ET SES ENVIRONS

SAMEDI 10 JUIN
AU 3 BIS F ET AILLEURS.....

SAMEDI 10 JUIN
La 9e édition du Printemps de l’Art Contemporain se décline à Aix-en-Provence et ses environs et vous propose, le samedi 10 juin, un parcours, une balade artistique propice aux rencontres et surprises !

Au Centre d’art du 3 bis f

DE 13H À 17H
Ouverture exceptionnelle de l’exposition
SÉANCE : INFUSION | Marie Ouazzani & Nicolas Carrier
Ouverture des ateliers de recherche des artistes Diane Guyot de Saint Michel et Thierry Lagalla

DE 15H À 16H
Atelier Discussion à l’ombre des platanes :
« Archives : de vestiges en vertiges »
avec les artistes Marie Ouazzani & Nicolas Carrier, les contributeurs Damien Airault, Bruno Dubreuil et Geneviève Lodovici autour de la publication « EN PRÊT », et de la monographie « CAT.C.CAR », avec l’artiste Clémentine Carsberg, les auteurs Anaël Marion et Audrey Noria, ainsi que l’éditeur Vincent Hanrot (Bik et Book éditions).

Ailleurs ce jour là
CENTRE D’ART CONTEMPORAIN INTERCOMMUNAL D’ISTRES|MAC ARTEUM| SECONDE NATURE| PAVILLON DE VENDÔME|VOYONS VOIR

Printemps de l’Art Contemporain, un parcours artistiques à Marseille, Aix-en-Provence,Istres, Châteauneuf-le-Rouge
Retrouvez l’ensemble du programme ici : pac.marseilleexpos.com

CFMI
en savoir +
fermer
musiqueArts vivantsen ce moment

CFMIPUISQUE LES ESPACES

REPRÉSENTATIONS
Vendredi 16 juin à 14h et 19h30

REPRÉSENTATIONS
Vendredi 16 juin à 14h et 19h30
A partir de 8 ans
Entrée libre

Guitare : Mourad Aachour, Mattéo Ferrari, Éric Lepoitevin - Saxophone : Julien Bellec - Violoncelle : Julie Eychenne - Galoubet/tambourin : Camille Guippe - Piano : Idit Gezi - Violon : Isabelle Lorenzino - Contrebasse  : kim Parola - Trompette : Colombine Trouslard

Accompagnés par le compositeur Jean-Christophe Feldhandler, les musiciens achevant leur cursus au CFMI* composent collectivement un spectacle musical au croisement d’autres langages - poésie, théâtre - qui traverse une perception sensible de l’actualité du monde. « Confrontés depuis plusieurs années maintenant à la tragédie des réfugiés fuyant leurs pays en guerre, il s’agit ici d’ébaucher un dialogue imaginaire, un possible lien d’eux à nous. De là où nous nous situons les uns et les autres, par la musique sous ses formes diverses, nous rendons compte des déplacements d’espaces, des rencontres possibles, des solitudes et des espoirs. En chansons, en musique, en paroles. » J-C Feldhandler

* Le CFMI, Centre de formation rattaché à Aix-Marseille Université, forme des musiciens intervenants à la conduite et à l’élaboration de projets dans le champ de l’éducation musicale avec divers professionnels de l’enfance.

Visuel © Julie Eychenne

LE 14 JUILLET 17
en savoir +
fermer
en ce moment14 juillet

LE 14 JUILLET 17COLLOQUATION

Vendredi 14 juillet 2017

Vendredi 14 juillet 2017
COLLOQUATION
Arts Visuels • Théâtre • Réflexion • Performance • Danse

Panem et circenses - du pain et des jeux ! - disait-il...

Et si, loin de sombrer dans un sommeil hypnotique l’endroit du jeu nous rassemblait pour penser activement, collectivement et surtout, différemment...
Et si les nourritures partagées représentaient, finalement, le lieu propice à la formulation de cette intelligence commune qui nous porte.
Et si nous ne nous laissions pas abattre parce qu’il y a, somme toute, du pain sur la planche...

Pour toutes ces raisons, nous sommes heureux de vous inviter à venir célébrer au 3 bis f une fête nationale résolument d’un genre nouveau et de tous les genres.
Un rendez-vous placé cette année sous le signe du 3. Valse fantasque et sérieuse debout sur les 3 pieds du 3 bis f : Art - Folie - Cité.
Un colloque / action pour s’exercer ensemble à une pensée collective joyeuse.
Un espace-temps pour colloquer, mettre en œuvre, mettre en acte et faire ensemble en 3’33 ou 33’ ou 333’’.

15h30 Ouverture : Accueil et enregistrement
17h Ateliers à géométrie variable
19h Séance plénière : 3 conférences – performées
20h30 Banquet
22h Le Bal
23h C’est pas là, c’est par là

Avec l’honorable présence de : Alain Béhar, Matthieu Bertéa, Caroline Blanc, Fabrice Cattalano, Maréva Carrasou, Charlie Chine, Michaël Cros, Mathilde Dromard, Juhyung lee, Diane Guyot de Saint Michel, Christelle Harbonn, Malte Schwind, Thierry Lagalla, Christian Mazzuchini, Gwennaëlle Roulleau, Christian Ubl

Ouvert à tous, visiteurs d’un jour ou de toujours.
Entrée libre.
Banquet 12 € [Trés prisé] Préventes indispensables !

Infos 04 42 16 17 75
Réservation pour le Banquet :
PRÉVENTES EN LIGNE ICIou sur place au 3 bis f

Graphisme & photographie : Laurent Garbit