Montrez moi quelque chose que je n’ai jamais vu
 L’INSOMNANTE / CLAIRE RUFFIN
en savoir +
fermer
théâtremusiqueécriturePerformance

L’INSOMNANTE / CLAIRE RUFFINL’HÔTEL À CIEL OUVERT - MORCEAUX DE NUIT

PRÉSENTATION D’UNE ÉTAPE DE TRAVAIL
Mercredi 23 et jeudi 24 septembre
Rendez-vous à 20h – 21h – 22h – 23h

PRÉSENTATION D’UNE ÉTAPE DE TRAVAIL
Mercredi 23 et jeudi 24 septembre
Rendez-vous à 20h – 21h – 22h – 23h

15 lits – réservation indispensable - durée : 1 heure


Violoncelle, chant : Catherine Exbrayat - Création sonore : David Bouvard - Bercements de chevet : Francis Coulaud, Aline Maclet, Claire Ruffin - Composition des textes : Francis Coulaud

Suite aux siestes-sonores et siestes-écriture partagées ce printemps avec l’Insomnante sous les arbres, dans la cour du 3 bis f, la compagnie revient pour la version nocturne de cette expérience immersive singulière.
C’est un hôtel un peu particulier. Sans murs ni toits… Choisir sa chambre, s’y coucher… Paysages à voir et à entendre, yeux ouverts ou fermés… Morceaux de nuit… Ensommeillements souhaités.
Le tout est un ensemble doux, volatile, englobant, discret. Apparitions/disparitions. Tissages par l’émerveillement et le partagé. Pour bien dormir.

Les premières aventures hôtelières ont été réalisées depuis 2013 au Théâtre de Fontblanche (Vitrolles), à la Gare Franche (Marseille), à l’hôpital de jour Villa Mélodie (Vitrolles), au Citron Jaune (Port St Louis), et au 3 bis f (Aix). Soutien de la Ville de Vitrolles, de la Gare Franche, du Citron

visuel : © Vincent Baume

CIE EMILE SAAR / MARIE LELARDOUX
en savoir +
fermer
théâtreécriturevoies plurielles

CIE EMILE SAAR / MARIE LELARDOUXLÀ OÙ J’ICI (ENQUÊTE LITTÉRAIRE)

ATELIER Le goût de la lecture
Vendredi 2 octobre, lundi 30 novembre 2015 et mercredi 6 janvier 2016
De 14h à 16h

Résidence d’étude à partir d’un texte littéraire 
- septembre 2015/janvier 2016

Une proposition de Marie Lelardoux, metteur en scène et interprète.

Après Utopia, tous de barbares - projet accueilli en résidence de création au printemps 2014 - Marie Lelardoux revient au 3 bis f à la recherche d’un espace littéraire où développer un nouveau chantier.

« Travailler un texte », le pétrir, le connaître dans sa facture, sa construction, son histoire. En décortiquer l’arborescence. Etablir un bureau d’enquête, et agir en détective. Marcher dans une littérature.
Face à ce désir de plonger dans l’étude d’un texte littéraire, je me suis adressée au 3 bis f où j’ai demandé « un abri ». Ainsi attablée dans mon « petit bureau », tel un atelier, j’établirai là – pour plusieurs mois - ma « résidence principale ». Un temps de présence qui ne s’annonce pas. Un bureau d’étude. Ouvert aux autres de passage ou permanents. Une quête, porte ouverte. Me mettant à la disposition des mots que je lirai, je souhaite faire des allers retours dans les paysages qu’ils m’offriront, tout en restant à quai et en participant aux mouvements réels du lieu d’attache. Les textes sont éparpillés sur le bureau, j’aimerais n’en choisir qu’un. Je ne saurais dire encore lequel. Par contre j’observe quelques récurrences : beaucoup de textes de langue originale allemande, pas de genre littéraire particulier (théâtre, roman, essai), et des personnages liés à un /des lieu(x) à retrouver ou à atteindre… » Marie Lelardoux

ATELIER Le goût de la lecture
Vendredi 2 octobre, lundi 30 novembre 2015 et mercredi 6 janvier 2016
De 14h à 16h

Des ateliers de lectures, à partir d’un même texte. La lecture comme oralisation des mots écrits. Se faire la lecture, à tour de rôles. La lecture comme interprétation. Préparer et présenter nos commentaires d’une partie de l’ouvrage. En partager l’étude, ensemble. Observer et faire sonner la forme pour atteindre le sens.

Plus sur Cie émile saar / Marie Lelardoux
Utopia tous des Barbares - en écoute sur radio Grenouille ...

© émile saar

 JEAN-PAUL THIBEAU / PROTOCOLES META
en savoir +
fermer
écriturePerformancevoies plurielles

JEAN-PAUL THIBEAU / PROTOCOLES META FOLLE SAGESSE ET ART : POUR UNE META-CONFÉRENCE

ETAT DES LIEUX DU PROJET
Vendredi 30 octobre à 17h

ATELIER Méta-Atelier
Vendredi 30 octobre de 14h à 16h
Dans le cadre des Matins du Samedi : 31 octobre de 10h à 13h

Résidence de recherche – octobre 2015

ETAT DES LIEUX DU PROJET
Vendredi 30 octobre à 17h

Jean-Paul Thibeau, artiste intermédia - Isabelle Lasserre, danseuse, scénographe - Géraldine Keller, chanteuse improvisatrice - Joël-Claude Meffre, poète

Les Protocoles Méta - dispositif nomade de recherche et d’expérimentation artistique – se proposent d’explorer certains rapports entre sagesse, folie et art. La folle sagesse est un registre de comportements dans lequel des maîtres spirituels et des enseignants de certaines traditions telles que des écoles du bouddhisme, du soufisme, du taoïsme, se présentent soudainement sous un jour inhabituel, choquant voire détestable afin de provoquer l’éveil spirituel de tout aspirant qui en est témoin. Elle génère un aspect excentrique que l’on peut retrouver chez certains artistes, écrivains, poètes, danseurs, etc. Elle génère aussi exactement l’inverse, sous des formes plus cathartiques, selon les latitudes et cultures sous lesquelles elle se manifeste. Mais la Folle Sagesse résonne aussi dans nos cultures contemporaines où elle vient questionner la notion de normalité et d’intégration sociale. Le lieu de l’Art est encore un espace où quelque chose de cet écart et de cette amplitude peut s’exercer. Ici texte supprimé

Grands Bains Douches/Artcad, Marseille- 3 bis f - Fondation du Doute, Blois - La manufacture Atlantique, Bordeaux - Le Grilo, Lisbonne

ATELIER Méta-Atelier
Vendredi 30 octobre de 14h à 16h
Dans le cadre des Matins du Samedi : 31 octobre de 10h à 13h
Les artistes impliqués dans la session Protocoles Méta feront des propositions combinant pratique corporelle, pratique vocale, pratique d’improvisation en s’appuyant sur la thématique explorée pendant la semaine de recherche et d’expérimentation. Les personnes souhaitant participer viendront avec : une tenue décontractée, un objet de leur quotidien, un texte de leur choix, une image de leur choix ou un comportement qui fait écho pour eux à la thématique.

Lire plus sur les protocoles méta

visuel : © A.Goulesque

Cie émile saar  / Marie Lelardoux
en savoir +
fermer
théâtreécriture

Cie émile saar / Marie LelardouxLà où j’ici

ATELIER Le goût de la lecture (suite)
Les lundis 29 février et 11 avril de 14h à 16h
Le vendredi 24 juin de 10h à 16h

Résidence d’étude à partir d’un corpus de textes littéraires
septembre 2015 > juillet 2016

Une proposition de Marie Lelardoux, metteur en scène et interprète.

Après Utopia, tous des barbares - projet accueilli en résidence de création au printemps 2014 - Marie Lelardoux revient au 3 bis f à la recherche d’un espace littéraire où développer un nouveau chantier.
« « Travailler un texte ». Face à ce désir de plonger dans l’étude de textes littéraires, je me suis adressée au 3 bis f où j’ai demandé « un abri ». Ainsi attablée dans mon petit bureau, tel un atelier, j’établis là, pour la saison, ma « résidence principale ». Établir un bureau d’enquête, agir
en détective par intuitions et déductions. Marcher dans une littérature.
Ce bureau est ouvert aux autres de passage ou permanents. Une quête, fenêtre et volets ouverts. Me mettant à la disposition des mots que je
lis, faisant des allers-retours dans les paysages qu’ils m’offrent, tout en restant à quai et en participant aux mouvements réels du lieu d’attache. Les textes éparpillés sur le bureau dessinent progressivement une route. Intérieur, Petit drame pour marionnettes de Maurice Maeterlinck : voilà d’où ça part. De ce texte, retourner la terre, travailler la matière première afin que ça prenne. Puis, laisser en jachère. Passer par d’autres textes, porteurs, soubassements, comme les strates d’un édifice à venir. Reposer là, sur la table d’étude, les outils du théâtre,
de la représentation pour les laisser apparaître. Composer un tableau
à partir du corpus des textes. Le tableau d’une peinture, le tableau noir sur lequel on classe ses pensées. Le fil de la lecture suit ce que voit
le marcheur, ce qu’il pense, ce qu’il dit. « Là où j’ici » s’appelle cette étude : se situer à travers l’invention d’un regard, composé par les voix qui le lisent. Les pistes d’un scénario scénique ? Entre scène, écran, maquettes... marcher à travers les œuvres comme parmi une forêt de fenêtres, dont on ne sait plus qui voit et qui est vu. »

ATELIER Le goût de la lecture (suite)
Les lundis 29 février et 11 avril de 14h à 16h
Le vendredi 24 juin de 10h à 16h

Des ateliers de lectures à partir d’un corpus de textes. Chaque participant choisit les extraits qui lui « parlent », nous assemblons ensemble un récit et en composons la trame. Chaque atelier propose une nouvelle traversée dans ces pages. Nous irons enregistrer nos lectures à la radio afin de goûter aussi la voix des ondes ; ici Radio Zinzine Aix nous accueille. Beaucoup des textes ayant trait à la marche et au paysage, ils nous donnent l’envie de re-voir ces paysages. Au printemps, nous irons marcher sur la Sainte Victoire. Marcher et laisser sonner les mots lus et entendus.

SORTIE DE RESIDENCE Là où j’ici | Enquête littéraire
Mardi 28 Juin à 15h
Pour conclure une année de résidence de recherche au 3 bis f, Marie Lelardoux nous livre en plein air son "compte-rendu d’enquête".

MARIANNE HOUSPIE & PIERRE LANEYRIE / CIE VOL PLANÉ
en savoir +
fermer
théâtreécriture

MARIANNE HOUSPIE & PIERRE LANEYRIE / CIE VOL PLANÉL’ENFANCE POLITIQUE

PRÉSENTATION D’UNE ÉTAPE DE TRAVAIL
jeudi 14 avril à 15h30

ATELIER Animal animal
Les lundis et vendredis 4, 8, 11 et 15 avril de 10h à 12h

Résidence de création - avril 2016

PRÉSENTATION D’UNE ÉTAPE DE TRAVAIL
Jeudi 14 avril à 15h30

Jeu : Marianne Houspie - Mise en scène : Pierre Laneyrie D’après le roman l’enfance politique de Noémi Lefebvre

Comment la violence du monde traverse nos cuisines, nos salons, nos chambres à coucher ?
Martine est couchée chez sa mère, ravagée par un événement qu’elle a oublié... Victime d’un « viol politique », Martine ne se souvient plus, squatte le lit de sa mère, regarde des séries, enchaine les TS, les séjours à l’HP, soigne ses PTSD. Elle prend la contre-allée. Doucement elle va remonter la pente. Il sera question de l’Histoire, des bonnes sœurs du Maréchal Pétain de la mère, de l’Algérie du père, de la Corée de l’homme civilisé, de la chimie du cerveau du rat, de la vie des gnous... On croisera un chien, des pompiers, et évidemment la psy.
L’enfance politique est un livre de combat, décapant, jubilatoire, terriblement drôle. Noémi Lefebvre tord la grammaire, attaque la syntaxe et réinvente un parlé redoutable. « La transgression commence par les mauvaises manières » dit-elle. C’est cette voix singulière que nous voulons faire résonner sur un plateau de théâtre.
Juste la guérilla des phrases pour sortir du piège à rats qu’est la langue qu’est la nation qu’est l’oubli.

Partenaires : La Gare Franche Cosmos Kolej - 3 bis f (nous sommes encore en recherche de partenaires de production...)

ATELIER Animal animal
Les lundis et vendredis 4, 8, 11 et 15 avril de 10h à 12h
« Je vois le chien, il me dit qu’il est mort. Il me parle sans mots, de cerveau à cerveau. »
Ce serait quoi une langue chienne ? Et de quoi nous parlerait-elle ? Dans L’enfance politique, on croise aussi les gnous et leur « sens du tragique », le rat et ses traumatismes. Nous choisirons un animal, écrirons son langage pour à travers lui nous raconter ou raconter le monde. Nous expérimenterons sur scène sa présence.

PROTOCOLES MÉTA / JEAN-PAUL THIBEaU
en savoir +
fermer
arts visuelsécritureArts vivants

PROTOCOLES MÉTA / JEAN-PAUL THIBEaUFOLLE SAGESSE ET ART : POUR UNE MÉTA-CONFÉRENCE

ÉTAT DES LIEUX DU PROjET
vendredi 3 juin à 17h

ATELIER Méta-Atelier
vendredi 3 juin de 14h à 16h

Dans le cadre des Matins du Samedi :
samedi 4 juin de 10h à 13h

Résidence de recherche - octobre 2015 et juin 2016

ÉTAT DES LIEUX DU PROjET
Vendredi 3 juin à 17h

Artiste intermédia : Jean-Paul Thibeau - Danseuse, chorégraphe : Isabelle Lasserre Chanteuse improvisatrice : Géraldine Keller - Poète : Joël-Claude Meffre - Photographe Plasticienne : Sylvie Frémiot

Les Protocoles Méta - dispositif nomade de recherche et d’expérimentation artistique - se proposent d’explorer certains rapports entre sagesse, folie et art. La folle sagesse est un registre de comportements dans lequel des maîtres spirituels et des enseignants de certaines traditions telles que des écoles du bouddhisme, du soufisme, du taoïsme, se présentent soudainement sous un jour inhabituel, choquant voire détestable afin de provoquer l’éveil spirituel de tout aspirant qui en est témoin. Elle génère un aspect excentrique que l’on peut retrouver chez certains artistes, écrivains, poètes, danseurs, etc. Elle génère aussi exactement l’inverse, sous des formes plus cathartiques, selon les latitudes et cultures sous lesquelles elle se manifeste. Mais la Folle Sagesse résonne aussi dans nos cultures contemporaines où elle vient questionner la notion de normalité et d’intégration sociale. Le lieu de l’Art est encore un espace où quelque chose de cet écart et de cette amplitude peut s’exercer.

Partenaires : Grands Bains Douches/Artcad, Marseille - 3 bis f - Fondation du Doute, Blois La manufacture Atlantique, Bordeaux - Le Grilo, Lisbonne

ATELIER Méta-Atelier
Vendredi 3 juin de 14h à 16h
Dans le cadre des Matins du Samedi : samedi 4 juin de 10h à 13h : Les rituels d’inversion
Les artistes impliqués dans la session Protocoles Méta proposent d’associer pratique corporelle, pratique vocale et pratique d’improvisation. Les personnes souhaitant participer sont invitées à venir avec : une tenue décontractée, un objet de leur quotidien, un texte, une image de leur choix ou un comportement qui fait écho pour elles
à la thématique.