Et maintenant donnez moi du sens
NATHALIE BEASSE
en savoir +
fermer
danse

NATHALIE BEASSEwonderful world

Présentation d’une étape de travail

24 septembre à 15h

mise en scène/chorégraphie Nathalie Béasse
avec Etienne Fague, Karim Fatihi, Pep Garrigues, Erik Gerken, Stéphane Imbert
lumières Nathalie Gallard
créateur son Antoine Monzonis-Calvet

Présentation d’une étape de travail

24 septembre à 15h

mise en scène/chorégraphie Nathalie Béasse
avec Etienne Fague, Karim Fatihi, Pep Garrigues, Erik Gerken, Stéphane Imbert
lumières Nathalie Gallard
créateur son Antoine Monzonis-Calvet

« Un homme entre en courant, il vient de loin, il veut nous parler, il veut nous dire quelque chose, un autre homme entre en courant, comme une flèche, il traverse la pièce et passe à côté de nous, un autre homme entre en courant et s’accroche au mur, un autre homme est projeté au sol, le cinquième homme reste sur le seuil, il ne court pas... »

Ça pourrait être le début de l’histoire, ça commencerait comme un polar, dans un parking, une course-poursuite avec cinq hommes. Ils sont projetés à l’avant, très proches de nous, ils s’adressent à nous dans un temps présent, immédiat, dans une urgence...

Cette création est réalisée grâce au soutien en co-productions et aux accueils en résidence du centre national de danse contemporaine / théâtre le quai / NTA CDN à Angers, du lieu unique, scène nationale de Nantes / TU - Nantes, du Fanal, scène nationale de Saint-Nazaire, du 3bisf à Aix en Provence. La compagnie nathalie béasse est conventionnée par la Région des Pays de la Loire et reçoit le soutien du Ministère de la Culture et de la communication/DRAC des Pays de la Loire, du Département de Maine et Loire et de la Ville d’Angers.

Les premières de wonderful world sont prévues les 15 et 16 mars 2011 au lieu unique - scène nationale à Nantes.

Atelier "corps - paroles empêchés"

les 15 et 17 septembre de 10h à 12h

Nous commencerons par plusieurs rencontres, avec l’espace, avec l’autre puis avec l’objet.
Par des exercices ludiques, basés sur des fondamentaux de la danse et du théâtre, nous travaillerons sur la perception, sur le ressenti sensible du présent, sur l’observation du mouvement et de ce qu’il exprime. Après cette « mise en route », nous aborderons, par des improvisations dirigées, le thème de l’empêchement, et plus précisément l’idée qu’une personne vienne annoncer une nouvelle (ex : le messager) et que cette personne soit retenue par un corps, un objet...

COMPAGNIE LEA P.NING
en savoir +
fermer
théâtredanse

COMPAGNIE LEA P.NINGEspiral

Direction artistique, mise en scène et interpretation Viviana Moin, Arnaud Saury, Laure Mathis - Création lumières, Alexandre Lebrun - Licorne et accessoires, Gustavo Kortsarz

Création 2010

Espiral

Direction artistique, mise en scène et interpretation Viviana Moin, Arnaud Saury, Laure Mathis - Création lumières, Alexandre Lebrun - Licorne et accessoires, Gustavo Kortsarz

Espiral, c’est aussi une fratrie qui ne réunit pas moins de trois « non-spécialistes » qui chantent, mais ne sont pas chanteurs, qui dansent mais ne sont pas danseurs, qui veulent dire des choses mais ne savent encore rien du thème choisi. Ce lieu de fragile ignorance part d’une impulsion qui doit plus au désir et au besoin de dire (et peu importe quoi) qu’à la maîtrise d’une technique et à l’apparente nécessité de dire une chose précise.

Il s’agit d’une troupe anti-héroïque puisque les interprètes une fois sur scène, ne sont ni au-dessus des spectateurs, ni là pour donner des leçons ou pour être admirés, ou encore exposer au grand jour le prototype d’un homme amélioré.

Espiral s’ouvre sur un colloque de marionnettes. Quelques jouets que nous n’avons jamais voulu jeter, des poupées chauves, des ours en peluches borgnes élimés jusqu’à l’os, brandissent une pétition bien étrange alors que des girafes travaillent discrètement en coulisses sur le solo de Pina Bausch dans Café Muller.

26 novembre à 21h et 27 novembre à 19h
Dans le cadre du festival DANSEM 2010 Réservations et renseignements sur www.dansem.org - tarifs : 8€ et 12 €

Une coproduction : Léa P. Ning, 3 bis f d’Aix-en-Provence, CDC Paris Réseau. Avec le soutien de la DRAC Ile de France, de la Mairie de Paris, de l’Adami, de l’Onda. Résidence de création : Micadanses, l’Etoile du Nord, le 3 bis f et la Ménagerie de Verre dans le cadre des Studiolabs. Merci au Théâtre de Vanves, Pascal Queneau, Catherine Meneret, Sarah Chaumette, Chiara Gallerani et à la Fondation Mathieu Ma Fille

Répétition générale
24 novembre à 15h

Atelier

A chacun sa spirale
10, 15, 17 novembre de 14h à 16h

Création et réalisation de spectacles sous une forme brève, comme des courts métrages, des performances de différentes natures. A partir d’une écriture personnelle, vous chanterez sans être chanteur, danserez sans être danseur, parlerez sans maîtriser le langage... Des danses extraordinaires... des gens ordinaires (ou l’inverse !)...

Cette fragile ignorance sera assumée honnêtement et sincèrement. Une impulsion qui devra plus au désir de faire et au besoin de dire (peu importe quoi), qu’à la maîtrise d’une technique et à l’apparente nécessité de faire et de dire une chose précise. Ce sera la ligne de recherche et de travail. Car ne vous imaginez surtout pas que cela n’en demande aucun !

La surprise vient de la découverte de ce que recèle des corps banals (rassurez vous les nôtres le sont aussi). Faire apparaître le surprenant dans ce qu’on croit connaître par coeur

COMPAGNIE INESPERADA
en savoir +
fermer
danse

COMPAGNIE INESPERADASplendeur #02, lieu d’apparitions

Résidence chorégraphique
Atelier Le voyage du corps

Spectacle
Splendeur #02, lieu d’apparitions

Résidence chorégraphique

Atelier Le voyage du corps

Les jeudis 13 et 27 janvier, 3 et 10 février, 19 mai, 9 juin de 14h à 16h « Je pratique la danse comme la performance, la plus vieille et la plus versatile des formes d’expression. En effet, la mise en jeu du corps se vérifie dans toutes les cultures et dans toutes les périodes de l’Histoire de l’Humanité ; depuis la préhistoire jusqu’à nos jours. La danse est par excellence un art vivant et éphémère ; une performance qui consiste à présenter une oeuvre en train de se faire, à exprimer entre autres et aussi un processus de dématérialisation de l’objet au bénéfice d’une “action de l’art”.

Le voyage du corps - l’expérience avant tout, sera une traversée des fondamentaux : la perception de soi dans l’espace du dedans, sa porosité et sa présence, son mouvement dans l’espace du dehors et avec les autres, de ce qui nous ressemble, des pouvoirs de l’imagination. »

Spectacle

Splendeur #02, lieu d’apparitions

Vendredi 1er avril à 21h et samedi 2 avril à 19h
Installation performance

Conception : Germana Civera
Artistes associés : Didier Aschour, Roberto Fratini, Frédéric Nauczyciel, Alice Normand
Lumières : Yannick Delval
Régie générale : Rémi Jabveneau

La pièce est conçue comme une traversée : l’expérience d’un événement : celui de l’apparition, l’expérience d’une action : celle de « regarder ».

Ainsi, l’action de « regarder » est proposée en tant qu’action physique dans laquelle, à tout moment, la perception de l’apparition peut se produire, dans un espace dé-réalisé, toujours fluctuant, interchangeable, en dehors de tout repère habituel.
L’apparition se produit comme déploiement, émergence, fulgurance, éclat, révélation, reflet, éblouissement ou effleurement. Au cœur de cette performance, chaque spectateur construit sa propre trame, sa propre performance.

Après Les Intermittences du Coeur (janvier 2010 - Institut Français de Barcelone) puis Splendeur Inespérée (juin 2010 - Festival Montpellier Danse), voici SPLENDEUR #02, lieu d’apparitions, dernier volet de la recherche menée autour de l’expérience de l’apparition.

Production Inesperada - Co- productions : 3 bis f - CDC Toulouse Midi-Pyrénées. - Inesperada reçoit le soutien du Conseil Régional Languedoc Roussillon, de la Ville de Montpellier, du Conseil Général de l’Hérault.

EX-NIHILO
en savoir +
fermer
danse

EX-NIHILO Apparemment, ce qui ne se voit pas [2009-2012]

Résidence de création - Tridanse

Apparemment, ce qui ne se voit pas [2009-2012]

Résidence du 14 au 18 mars
Anne Le Batard, Jean Antoine Bigot, Martine Derain, Corinne Pontana, Rolando Rocha, Satya Roosens, Pascal Ferrari

Résidence de création - Tridanse

Apparemment, ce qui ne se voit pas [2009-2012]

Résidence du 14 au 18 mars
Anne Le Batard, Jean Antoine Bigot, Martine Derain, Corinne Pontana, Rolando Rocha, Satya Roosens, Pascal Ferrari

C’est une création où danse et images se partagent la scène. Elle explore les rapports multiples de l’individu à la ville et aux autres, du corps dansant à l’architecture. Elle se construit au travers d’un programme de résidences en Europe et au Maghreb, initié en 2009.

“Au cours de nos voyages, nous cherchons des lieux éloignés du regard, des espaces périphériques, comme décentrés, avec ces questions : comment lier à nouveau l’individu et la ville ? l’un et les autres ? le proche et le lointain, qu’est-ce qui fait la singularité d’une ville ? que dit-elle des autres villes ? qu’est-ce qui est leur « commun » ?“

Danse, images de danse et de ville, son, photographies - collectés à Séoul, Marseille, Copenhague, Casablanca ou Tunis - seront les matières de cette pièce.
Cet accueil en résidence se fait au 3 bis f dans le cadre du dispositif Tridanse (5ème session), développé en synergie par le Citron jaune d’Ilotopie à Port Saint Louis du Rhône, le Vélo Théâtre à Apt, le 3 bis f à Aix et la Tannerie à Barjols. Le public est invité à suivre le processus de création lors de rendez-vous dans ces différents lieux.

La création aura lieu en 2012 dans un lieu encore à déterminer.
Coproduction : Ballet National de Marseille ; Copenhague International Theatre/Metropolis Festival (Danemark) ; Ateliers Frappaz ; CCN du Val-de-Marne ; Tridanse ; Institut Français de Coopération de Tunis ; Fondation Beaumarchais/SACD.
Partenaires : La Source du Lion, Casa Mémoire, association Commune et AR2D-Meryem Jazouli à Casablanca ; Musaq à Tunis

Ateliers Trainings du matin

14 au 18 mars de 10h à 12h
La compagnie Ex Nihilo propos les trainings du matin ouverts à tous. Nous vous emmènerons dans notre danse, notre mouvement.

Atelier Tous les lieux possibles

14 au 18 mars l’après-midi
Emmenez-nous ! Faites-nous découvrir vos chemins, voir avec vos yeux, partons en balade dans l’hôpital ! Nous pourrons filmer, photographier, enregistrer les sons des lieux, votre voix...Les rendez-vous avec l’un ou l’autre des membres de la compagnie se prendront chaque matin, après le training.

CUBE ASSOCIATION
en savoir +
fermer
théâtredanse

CUBE ASSOCIATION La semeuse

Spectacle

La semeuse

15 avril à 21h et 16 avril à 19h
d’après le texte de Fabrice Melquiot
Conception et interprétation, Céline Romand et Christian Ubl costumes, Virginie Corfa et Christian Ubl - espace sonore, Fabrice Cattalano - scénographie, Caroline Cordier
Lumières, Jean-Bastien Nehr - espace vidéo, Fabienne Gras

Spectacle

La semeuse

15 avril à 21h et 16 avril à 19h
d’après le texte de Fabrice Melquiot
Conception et interprétation, Céline Romand et Christian Ubl costumes, Virginie Corfa et Christian Ubl - espace sonore, Fabrice Cattalano - scénographie, Caroline Cordier
Lumières, Jean-Bastien Nehr - espace vidéo, Fabienne Gras

A partir d’un texte de Fabrice Melquiot qui nous parle de la séparation amoureuse, Christian Ubl et Céline Romand dansent le roman photo d’une relation amoureuse dépouillée à n’être plus que le désir. La femme est réduite à l’état de mannequin, au sens propre, face à un homme nu sous sa peau de plastique. Tandis que parle la danseuse-comédienne, le danseur illustre ce texte de signes arbitraires : projections de jambes et de bras, chutes, sauts, au son de « Ti Amo ».

L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté.
Co- production : 3 bis f - La Tannerie à Barjols, CDC Danse à Lille, accueil studio - Studio Kelemenis à Marseille Question de Danse 2010
Avec le soutien de la DRAC-Paca

Ouverture publique La semeuse

21 janvier à 15h et 8 avril à 15h
Un échange informel pourra se produire entre l’équipe et les visiteurs intéressés qui passeront dans la salle de spectacle pour observer le processus de création.

Atelier
Ateliers danse et écriture

19, 26 janvier de 10h à 11h30, le 6 avril de 10h à 12h
Céline Romand et Christian Ubl, imaginent un travail qui lie le corps et le texte dans l’expression scénique. Le public de ces ateliers sera multiple, et sans formation préalable. Une étude précise sur l’œuvre La Semeuse est possible à partir des thèmes de la séparation, l’amour fou, être en couple, être seul, le poème d’amour...
Comment appréhender ensemble la construction du personnage pour le théâtre, la construction d’une gestuelle chorégraphique pour la danse, et comment la danse peut influencer le théâtre et réciproquement ? Les différentes séances de travail seront construites autour de l’improvisation afin d’aboutir à une écriture scénique. Vos meilleurs citations et lettres d’amour sont attendus !