Bienvenue dans l’Europe de la diversité culturelle
Saison 2018-2019
en savoir +
fermer

Saison 2018-2019

Il est des expériences, toutes personnelles, qui jouent un rôle fort, voire fondateur, dans la vie de ceux qui les tentent. Rencontrer un artiste, une équipe d’artistes peut se révéler d’une rare intensité.

De même, pour des artistes, rencontrer des personnes curieuses de découvrir leur univers peut s’avérer extrêmement précieux dans leur démarche de création.
Et cette saison, les artistes reçus au 3 bis f, et que chacun est invité par la présente à rencontrer, ne lésinent pas sur leur désir et n’édulcorent en rien leur propos sur le monde ni sur leur objet de création :

Comment signer sa vie ?
Peut-on résister dans la douceur ?
Ne rien faire plutôt que faire ?
Cultiver sa maladresse ?
S’amuser à être sérieux ?
S’arrêter, continuer, recommencer ?
Considérer avec tendresse l’abîme qui nous habite ?

Décidemment ces artistes n’en finissent jamais de nous emmener vers des contrées inconnues. Et d’ailleurs n’est-ce pas le propre de l’artiste de poser et proposer un regard autre sur le monde tel qu’il tourne et dont notre nez, trop souvent collé sur le guidon, nous éloigne ?
Alors profitons en ! Profitons des artistes, de leurs passions, de leurs imaginations !
Laissons nous déplacer !
Mais cela n’est il pas risqué ?
Oui, c’est une démarche risquée ! Et c’est pour cela qu’elle est importante, alors jetons nous à l’eau, foin des certitudes, au feu les idées reçues, sus à la découverte de notre propre étrangeté.

Sylvie Gerbault

Il est des expériences, toutes personnelles, qui jouent un rôle fort, voire fondateur, dans la vie de ceux qui les tentent. Rencontrer un artiste, une équipe d’artistes peut se révéler d’une rare intensité.

De même, pour des artistes, rencontrer des personnes curieuses de découvrir leur univers peut s’avérer extrêmement précieux dans leur démarche de création.
Et cette saison, les artistes reçus au 3 bis f, et que chacun est invité par la présente à rencontrer, ne lésinent pas sur leur désir et n’édulcorent en rien leur propos sur le monde ni sur leur objet de création :

Comment signer sa vie ?
Peut-on résister dans la douceur ?
Ne rien faire plutôt que faire ?
Cultiver sa maladresse ?
S’amuser à être sérieux ?
S’arrêter, continuer, recommencer ?
Considérer avec tendresse l’abîme qui nous habite ?

Décidemment ces artistes n’en finissent jamais de nous emmener vers des contrées inconnues. Et d’ailleurs n’est-ce pas le propre de l’artiste de poser et proposer un regard autre sur le monde tel qu’il tourne et dont notre nez, trop souvent collé sur le guidon, nous éloigne ?
Alors profitons en ! Profitons des artistes, de leurs passions, de leurs imaginations !
Laissons nous déplacer !
Mais cela n’est il pas risqué ?
Oui, c’est une démarche risquée ! Et c’est pour cela qu’elle est importante, alors jetons nous à l’eau, foin des certitudes, au feu les idées reçues, sus à la découverte de notre propre étrangeté.

Sylvie Gerbault

LE 3 BIS F ACCUEILLE LE FID
en savoir +
fermer
Cinema

LE 3 BIS F ACCUEILLE LE FIDÉCRANS PARALLÈLES | DES MARCHES DÉMARCHES

Dans le cadre des écrans parallèles de la 30e édition du Festival International de Cinéma de Marseille, le 3 bis f accueille une série de projections du 9 au 19 juillet.

A travers expositions, balades, installations, workshops, performances et événements, Des marches, démarches questionne la marche en tant que pratique artistique tout en intégrant les multiples pratiques liées au tourisme, à l’aménagement du territoire, à la santé ou à l’action politique, voire aux activités héritées des usages militaires ou des rituels sacrés.
Au FID, une programmation qui s’est constitué autour du cinéaste taiwanais Tsai Ming-liang et également de films émanant de réalisations de l’année.

SÉANCE ÉVÉNEMENT
Vendredi 19 juillet à 19h
En présence de Jean-Pierre Rehm, Délégué Général du FIDMarseille (sous réserve)

JOURNEY TO THE WEST - Tsai Ming-liang
France, Taïwan / 2014 /56’
Dans la suite des Walker, ces films consacrés par Tsaï Ming-liang aux pérégrinations d’un moine bouddhiste du Xe siècle, tournés à Taïpeï, Hong- Kong et en Malaisie, voilà le premier volet à prendre place en Europe. Accompagné pour l’occasion par Denis Lavant, manière de dragon silencieux, tantôt assoupi et gardien, tantôt à l’unisson avec son devancier Lee Kang-shen, le héros marcheur, les voilà arpenter les lieux sous le soleil de Marseille

PROJECTION EN CONTINU 9 > 19 JUILLET
Du mardi au vendredi de 13h à 17h
dans les espaces d’exposition du centre d’art

NO FORM - Tsai Ming-liang (Taïwan / 2012 / 20’)
Tsaï Ming-Liang avait initialement le projet d’un long-métrage en costume qui, s’inspirant d’un écrit ancien, aurait retracé le périple vers "l’Ouest", en l’occurrence l’Inde, d’un moine bouddhiste chinois du VIe siècle. Il se meut, ici, dans un espace dédoublé. Tous à tour au milieu d’une foule à Taïwan, anonyme parmi les anonymes, qu’il traverse au ralenti et dans le labyrinthe abstrait d’un espace tout de blanc, en route vers sa propre image.

WALKER - Tsai Ming-liang (Hong Kong / 2012 / 27’)
Au début, je voulais filmer l’ancien restaurant Wing Wah. Mais il avait disparu soudainement. J’ai donc donné à Hsiao Kang un sachet de thé au lait et un petit pain à l’ananas.

SAND - (Taïwan / 2018 / 81’)
Saison de la mousson, les plages de sable noir. Hsiao Kang semble marcher dans un terrain vague et stérile. Est-ce la fin des temps ou le début ?

+

VAGABONDAGE - Evelyne Didi (France / 2019 / 33’)
Ce jour-là, le 6 288 901ème chômeur vagabonde dans un quartier déserté par les travailleurs. Il trouve un révolver, croise un homophobe, une pute, et quelques autres. Une jeune fille lui dit : « Vous allez mourir ».

Dans le cadre de Des marches, démarches, Une manifestation culturelle à l’échelle du territoire de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, coordonnée par le Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur

En lire + sur le site du FID