Et maintenant donnez moi du sens
LES ESTIVANTS I JOHANA GIACARDI
en savoir +
fermer
théâtreArts vivants

LES ESTIVANTS I JOHANA GIACARDILa révolte des branquignols

FEU !
CRÉATION
Mercredi 27 février à 20h
Jeudi 28 février à 19h

SESSIONS | La révolte des branquignols
Les mercredis de 14h à 16h
6 février, 6, 20, 27 mars - 3, 10, 17, 24 avril
15, 22, 29 mai - 5, 19, 26 juin

RENDEZ-VOUS DE SAISON | Cabinet des docteurs improbables (CDI)
2, 9, 16, 23, 28 mai de 10h à 18h

LA RÉVOLTE DES BRANQUIGNOLS
Artistes en connivence – septembre 2018 > juillet 2019
Résidence de création - février 2019

« L’Art ne doit pas permettre de masquer ses faiblesses mais peut s’avérer le moyen idéal de les manifester. »
Jean-Yves Jouannais ou Robert Filliou... à vérifier dans l’idiotie dans la caravane

À rebours d’un regard qui sépare l’amusement du travail, imaginant un espace où joie et occupations sérieuses ne font qu’un, convoquant Filliou et
son goût pour « rendre la vie plus intéressante que l’art » Les Estivants résident au 3 bis f tout au long de la saison 2018-2019.

FEU !
CRÉATION 4,50 € > 9 €
Mercredi 27 février à 20h
Jeudi 28 février à 19h

Un jeune metteur en scène en mal d’inspiration, hanté par les voix de Goethe, Camus, Fassbinder, confiné dans sa chambre de bonne depuis des semaines, multiplie les allers-retours frénétiques entre sa boîte à pharmacie et son whisky bon marché. Il s’interroge sur son devenir d’artiste, son œuvre et, plus généralement, la place de l’art dans la société.
« Qu’est-ce que l’Art ? Suis-je un artiste ? » radote t-il à voix haute.
Feu ! aborde avec joie la question du désir, de la nécessité dans la création mais aussi celle de la reconnaissance. Feu ! raconte sa propre histoire : celle d’une jeune compagnie pleine d’incertitudes et d’espoirs, d’attentes et de rêves. Comment dire au monde que nous préférons passer notre vie à la célébrer plutôt qu’à la comprendre ?

Textes : Johana Giacardi
Mise en scène : Johana Giacardi
Avec  : Valentine Basse, Julie Cardile, Maëlle Charpin, Anne-Sophie Derouet, Naïs Desiles, Johana Giacardi
Scénographie : Camille Lemonnier Costumes : Elise Py -
Régie son : Jules Bourret
Régie lumière : Camille Meneï
Production-diffusion : Lisiane Gether

SESSIONS | La révolte des branquignols
Les mercredis de 14h à 16h
6 février, 6, 20, 27 mars,
3, 10, 17, 24 avril
15, 22, 29 mai, 5, 19, 26 juin

S’attarder à être incapable, pas comme il faut, un peu bête et maladroit, voilà notre terrain de jeu. Parce qu’il y a une joie et une force poétique dans l’idiotie, il s’agit de trouver à la manière du clown, et à partir de quelques éléments scéniques - objets, accessoires, costumes, maquillage, musiques et textes - son branquignol intérieur.

RENDEZ-VOUS DE SAISON | Cabinet des docteurs improbables (CDI)
2, 9, 16, 23, 28 mai de 10h à 18h

Nous avons installé notre caravane dans la cour du 3 bis f et décidé de la convertir en cabinet de docteur, de mener en parallèle de notre vie de bohème une vie équilibrée de médecin. Psychanalyste de canapé, Coach de vie, Masœur-kinédésirédepersonne, Ophtalmo borgne, Acupuncteur et autres chinoiseries, Hypnotiseur, mais aussi Docteur en idiotie, Docteur en liberté, Docteur en carte postale, Docteur en appétit de vivre.
Entrée libre - Consultations sur rdv au 07 73 20 00 71

Les Estivants sont également complices du rendez-vous KANTOR : UNE TRAVERSÉE le samedi 22 juin.

Partenaires de Feu !
La Distillerie, Aubagne - La Friche la Belle de Mai, Marseille - Le Théâtre Antoine Vitez, Aix-en-Provence - 3 bis f - La Fabrique Mimont, Cannes

©JFM photographie

ELEONOR KLÈNE
en savoir +
fermer
arts visuels

ELEONOR KLÈNEThermocline & Co

SESSIONS | AquaAura®
Les jeudis de 10h à 12h
7 février, 7 mars, 4 avril, 2 mai et 6 juin

THERMOCLINE & CO
Résidence de recherche – septembre 2018 > juillet 2019

« Une civilisation dont la technologie est suffisamment avancée est la magie de la civilisation suivante. » Arthur C.Clarke

En milieu aquatique, la thermocline est la zone de transition thermique rapide entre les eaux superficielles, la surface, et les eaux profondes, les abysses. Littéralement entre deux eaux, c’est une zone interstitielle agitée quasi clandestine, activant flux et régénérescence, dans laquelle le soleil pénètre peu. Les pièces d’Eleonor Klène sont comme des implants métabolisés par une écriture science-fictionnelle qui, telle une glande, sécrète des formes et des gestes. Dans cette nouvelle fiction plastique, Thermocline & Co est une startup ambigüe œuvrant dans le domaine du développement holistique. Pour potentialiser votre incarnation et vivre la transformation quantique : Thermocline & Co, nous croyons au sens du sensible comme carte-mère.

SESSIONS | AquaAura®
Les jeudis de 10h à 12h
7 février, 7 mars, 4 avril, 2 mai, 6 juin

Infiltrez les activités mystérieuses de la startup Thermocline vers, pourquoi pas, un devenir « &Co ». Contactons nos inframondes et, à partir de nos paysages intérieurs, créons notre agence de voyages quantiques avec excursions de la conscience, formules p’tit-déj magiques, peignoirs d’aura, soins pour le corps en spa astral et offrandes pour G.O. éthériques. Entre écriture, méditations guidées, expériences énergétiques, dessin et confections diverses. Les coulisses de votre espace intérieur sont à perte de vue.

©Klene

CATHRYN BOCH
en savoir +
fermer
arts visuels

CATHRYN BOCHNous sommes les habitants de ces lieux où ça devient

SESSIONS | Nous sommes les habitants de ces lieux où ça devient.
Mardi 12, mercredi 13, jeudi 14 mars de 14h à 16h
Mardi 11, mercredi 12, jeudi 13 juin de 14h à 16h

NOUS SOMMES LES HABITANTS DE CES LIEUX OU ÇA DEVIENT.
Résidence de recherche – septembre 2018 > juillet 2019

Deleuze parle de la pensée comme un mouvement sur un territoire, quelque chose d’ouvert ...

La réalité géographique de l’homme c’est d’abord là où il est, l’environnement qui le convoque à sa présence. Elle induit la relation d’un corps et d’un espace, tous deux sensibles aux évolutions sociales, politiques, économiques, ou écologiques du territoire dans lequel ils s’inscrivent.
La recherche s’organise autour de cartographies, de plans, d’images aériennes ou d’archives, et à partir du lieu singulier de la résidence. Elle combine différentes échelles spatiales et différentes sources pour accéder aux représentations cachées du territoire.

SESSIONS | Nous sommes les habitants de ces lieux où ça devient.
Mardi 12, mercredi 13, jeudi 14 mars de 14h à 16h
Mardi 11, mercredi 12, jeudi 13 juin de 14h à 16h

Où sommes-nous dans cet espace que nous dit la cartographie ? Par les cartes nous percevons le monde vivant-changeant-mouvant. Nous sommes les habitants de ces lieux où ça devient.
Des cartographies intuitives ouvrent un espace d’expérimentation. Tracer, relever, coller, enlever, rajouter, effacer, repérer, raconter, ressentir, relier, scotcher, résister, rêver, inventer…

©JcLett

MATTHIEU PILAUD
en savoir +
fermer
arts visuels

MATTHIEU PILAUDL’ENCEINTE

EXPOSITION
7 mars > 19 avril 2019

VERNISSAGE
Mercredi 6 mars de 16h à 20h

SESSIONS | Sérendipité
Mardi 19, jeudis 21 et 28 février 2019 de 14h à 16h

Résidence de création – novembre 2018 > mai 2019

« La matière est l’inconscient de la forme. » Gaston Bachelard

EXPOSITION | 7 mars > 19 avril 2019
Du lundi au vendredi de 13h à 17h et sur rendez-vous. Entrée libre

VERNISSAGE | Mercredi 6 mars de 16h à 20h

VISITE EN LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE
Samedi 13 avril à 11h

Matthieu Pilaud nourrit ses travaux de sculpture d’un imaginaire puisé dans les mondes exubérants des découvertes techniques et technologiques d’hier et d’aujourd’hui : les machines de Léonard, le bathyscaphe de 20 mille lieues sous les mers, les fêtes foraines du début du 20e siècle, les expositions universelles, les avancées de la robotique et des prothèses ou encore la science-fiction littéraire et cinématographique... en résulte des formes toujours liées à la métamorphose de l’objet.
Pour L’enceinte, l’expérience de l’altérité vis-à-vis de l’extérieur, du groupe et du lieu est déterminante.
Le bâtiment est une poupée russe, un lieu sécurisé dans un espace sécuritaire, une enceinte de confinement créative. La série de pièces qu’il propose tente de circonscrire ces ressentis parfois paradoxaux, ou du moins poreux de ces lieux clos. Les formes créées sont manipulables et jouent sur des principes contraires : le déploiement et le repli ; la contention et la légèreté ; l’exclusion et l’adhésion ; l’isolement et l’évasion.

SESSIONS | Sérendipité
Mardi 19, jeudis 21 et 28 Février 2019 de 14h à 16h

Matthieu Pilaud propose une plongée dans l’univers de sa recherche via un laboratoire d’expérimentation pratique utilisant des matériaux usuels. À partir d’une exloration de la notion du motif, de sa répétition et de sa reproduction, imaginer ensemble comment l’insérer dans la construction d’un pavage, d’un maillage à la façon d’un puzzle... Ces réalisations pourront ensuite être extrudées, développées, repliées pour leur donner un volume.
Une invitation à un travail de manipulation qui introduisant des notions liées au mobilier, au corps ou encore à l’architecture et dont les formes pourront être mises en scène pour révéler via l’image photographique une appropriation, une interprétation intime de ces intentions à plusieurs voix.

© Matthieu Pilaud