Si la différence vous effraie, imaginez la conformité...
DEMESTEN TITIP  | CHRISTELLE HARBONN
en savoir +
fermer
théâtre

DEMESTEN TITIP | CHRISTELLE HARBONNÉPOUSE-MOI (TRAGEDIES ENFANTINES)

SESSIONS
Mercredi 7 et vendredi 9 mars de 10h à 12h

DEMESTEN TITIP | CHRISTELLE HARBONN
ÉPOUSE-MOI (TRAGEDIES ENFANTINES)

Résidence de création mars, avril et décembre 2018

Mise en scène : Christelle Harbonn - Assistante mise en scène : Calypso Baquey - Scénographie : Laurent Le Bourhis - Créateur son : Sébastien Rouiller Costumes : Ineha Costerousse - Régisseur général : Marion Piry
Avec : Adrien Guiraud, Marianne Houspie, Blandine Madec, Gilbert Traïna

« Je ne sais pas à quoi ressemblera la pièce à venir. Je suppose qu’elle sera composée de personnages tantôt engourdis d’angoisses et d’habitudes, tantôt éperdument amoureux d’un inaccessible autre, tantôt libérés d’un enchevêtrement de clivages au prix de sacrifices affreux ou ridicules. Il s’agira quoi qu’il en soit d’un kaléidoscope autour du désir comme outil de transgression.
Je voudrais retrouver différents âges de la vie, les temps expectatifs et les temps rétrospectifs. Les parents sont peut-être les extrapolations des adolescents, les parents et les adolescents sont peut-être les mêmes personnages, traversant le temps et l’histoire de leur désir. » C.H.

" Le désir commence avec le besoin urgent de vivre, non pas comme objet mais comme sujet de l’histoire - de vivre comme si quelque chose dépendait réellement de notre propre action - et ce besoin urgent débouche sur un champ libre " Greil Marcus

Partenaires : Théâtre National de la Criée, Marseille - 3 bis f, Aix en Provence - Les Théâtres, Aix-en-Provence - CNCDC, Châteauvallon

SESSIONS Quels désirs ?
Mercredi 7 et vendredi 9 mars de 10h à 12h
Épouse-moi (tragédies enfantines) est une pièce autour du désir. Si vous deviez raconter l’histoire de votre désir, qu’en diriez-vous ? A quel moment avez-vous bravé un interdit pour accéder à votre désir ? En partant de certaines scènes de L’éveil
du printemps
de Wedekind et du Maître et Marguerite de Boulgakov, nous improvisons des réponses à ces questions, en mêlant fictions et réalité.

visuel © Calypso Baquey