Montrez moi quelque chose que je n’ai jamais vu
Activité suspendue jusqu’à nouvel ordre
en savoir +
fermer
arts visuelsArts vivants

Activité suspendue jusqu’à nouvel ordre

Conformément aux directives communiquées par le gouvernement afin de préserver la santé de tous face à l’épidémie de Covid-19, le 3 bis f est fermé jusqu’à nouvel ordre.

Conformément aux directives communiquées par le gouvernement afin de préserver la santé de tous face à l’épidémie de Covid-19, nous fermons la porte du 3 bis f - lieu d’arts contemporains.

La programmation initialement prévue est donc suspendue jusqu’à nouvel ordre.
L’exposition "Plaisir solide", par Hélène Bellenger et Charlotte Perrin, dont le vernissage devait avoir lieu le samedi 4 avril, est reportée à une date ultérieure.

L’équipe du 3 bis f travaille à distance et reste disponible par voie des ondes : contact@3bisf.com

Nous ne pouvons que vous souhaiter que cet espace-temps mis entre parenthèses soit l’occasion de lectures, de partages avec vos proches, d’invention, de repos, de réflexion...
Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de notre réouverture.

PLAISIR SOLIDE
en savoir +
fermer
arts visuels

PLAISIR SOLIDEHÉLÈNE BELLENGER ET CHARLOTTE PERRIN

EXPOSITION | 4 avril > 15 mai 2020
Du mardi au vendredi de 14h à 18h et sur rendez-vous. Entrée libre
Le 3 bis f sera fermé du 19 au 26 avril 2020 ainsi que les 1er et 8 mai.

VERNISSAGE | Samedi 4 avril 2020 de 11h à 13h

CONVERSATION Samedi 4 avril à 13h30
Hélène Bellenger, Charlotte Perrin et Hélène Soumaré

EXPOSITION | 4 avril > 15 mai 2020
Du mardi au vendredi de 14h à 18h et sur rendez-vous. Entrée libre
Le 3 bis f sera fermé du 19 au 26 avril 2020 ainsi que les 1er et 8 mai.

VERNISSAGE | Samedi 4 avril 2020 de 11h à 13h

CONVERSATION Samedi 4 avril à 13h30
Hélène Bellenger, Charlotte Perrin et Hélène Soumaré, Historienne de l’art et critique.

Positif, rigide ou lustré. Mesure, confort, ou succès. À l’image du protocole aléatoire de création de titres élaboré par les deux artistes, Plaisir Solide réuni les recherches et travaux d’Hélène Bellenger et Charlotte Perrin le temps d’une exposition en duo.

Plaisir Solide, c’est la rencontre d’un nom et d’un adjectif que l’on n’a pas coutume d’associer et le titre de l’exposition à venir dans les espaces du centre d’art contemporain du 3 bis f. Un titre tout droit sorti de l’atelier, à l’issue d’un exercice d’écriture où les notions à l’œuvre dans le travail et les recherches en cours des artistes ont établi un premier contact par l’intermédiaire de l’outil sémantique.

Gaston Bachelard affirmait qu’une intuition ne se prouve pas, qu’elle s’expérimente. Ici, l’intuition est celle de l’invitation dans l’espace partagé de l’atelier à deux pratiques distinctes, inconnues l’une de l’autre, en misant sur le pressentiment d’une porosité possible, et en faisant le pari de la rencontre aussi bien humaine qu’artistique.

Dans le travail d’Hélène Bellenger, le médium photographique est à la fois sujet et objet. Chez Charlotte Perrin, c’est l’esprit du sculpteur qui façonne en premier lieu l’œuvre. Là où le regard de l’artiste iconographe et photographe Hélène Bellenger se porte sur la fabrication esthétique, culturelle et matérielle des images produites par notre société, Charlotte Perrin applique propriétés fonctionnelles, qualités esthétiques, singularités sensibles ou sérialité de la production à l’étude de l’objet pour mieux éprouver la sculpture.

Pour chacune, l’œuvre advient au terme d’un nécessaire et passionnant travail de recherche, d’enquête, de collecte, et d’analyse. Si elles procèdent par emprunts dans des univers distincts, l’exposition révèle des perspectives communes. Pour chacune, le bénéfice d’un temps de résidence où la recherche s’éprouve pour elle-même dans la durée, dans un nouvel environnement et au contact de l’altérité constitue en soi une aventure artistique.

Hélène Bellenger y développe une recherche autour de la [re]présentation d’un bonheur (« plaisir ») d’apparat, qu’il s’affiche sur les réseaux sociaux ou sur le papier glacé de publicités de produits pharmaceutiques des années 1980 à 2000, tandis que Charlotte Perrin expérimente l’objet/sculpture qui « travaille » l’idée de la mobilité des œuvres, des formes et des matériaux en fonction de leurs propriétés et de celles de l’architecture du lieu.

Une aventure artistique « solide » au sens d’une recherche visuelle et plastique qui expose une étape de la création initiée par les deux artistes.

visuel © Hélène Bellenger - Charlotte Perrin

ATELIER 3D | ÉCOLE SUPÉRIEURE D’ART D’AIX EN PROVENCE FÉLIX CICCOLINI
en savoir +
fermer
arts visuelsdanseCréation numérique

ATELIER 3D | ÉCOLE SUPÉRIEURE D’ART D’AIX EN PROVENCE FÉLIX CICCOLINICorps-espace

SORTIE DE WORKSHOP
Vendredi 10 avril à 15h

SESSIONS | Corps-espace
Mercredi 8 avril de 10h à 12h

SORTIE DE WORKSHOP
Vendredi 10 avril à 15h

Accompagnés par de nombreux intervenants et invités - chorégraphes, chercheurs, plasticiens - les étudiants de l’École supérieur d’art d’Aix-en-Provence Félix Ciccolini et de Monaco expérimentent au cours d’un temps fort d’une semaine une mise en situation pour la réalisation d’improvisations incluant la captation de mouvements et la génération en temps réel d’images numériques.

SESSIONS | Corps-espace
Mercredi 8 avril de 10h à 12h
La session est une invitation à venir rencontrer les outils, les intervenants et le processus de création en amont de la restitution de fin de workshop.

LES ENSEIGNANTS : Ricardo Garcia : enseignant images de synthèse 3D, supervision du projet, École supérieure d’art d’Aix-en-Provence Félix Ciccolini - Romain Bigé, enseignante philosophie/danse, École supérieure d’art Aix en Provence Félix Ciccolini - Damien Sorentino : enseignant Son / interactivité, École supérieure d’arts plastiques de Monaco.
LES INVITÉS : Labodanse  : incubateur de recherches interactives en danse, neurosciences cognitives et nouvelles technologies, laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines. - [Milumin>https://www.millumin.com/] : développement de logiciels graphiques pour la diffusion d’images numé- riques pour la danse, le théâtre, l’interactivité, le vidéomapping.

©Ricardo Garcia

CHARLOTTE PERRIN
en savoir +
fermer
arts visuels

CHARLOTTE PERRINComposition variable

SESSIONS | COMPOSITION VARIABLE
MERCREDIS 5 - 12 - 19 FÉVRIER, 11 - 18 MARS, 8 - 15 AVRIL, 13 - 20 - 27 MAI, 17 - 24 JUIN 2020 DE 14H À 16H
— SESSIONS DE MARS ANNULÉES —

Artiste en connivence pour la saison 2019 > 2020

« J’ai mis le tableau sur le mur pour oublier qu’il y avait un mur, mais en oubliant le mur, j’oublie aussi le tableau. (..) Les tableaux effacent les murs. Mais les murs tuent les tableaux. Ou alors il faudrait changer continuellement, soit de mur, soit de tableau, mettre sans cesse d’autres tableaux sur les murs, ou tout le temps changer le tableau de mur. » Georges Perec, espèces d’espace

Charlotte Perrin s’intéresse aux processus de fabrication des objets, leur matérialité et leurs usages. Elle utilise consciemment des matériaux marqués par un aspect fonctionnel et esthétique, qu’elle analyse, travaille et recompose, parfois combine avec des images photographiques, afin de révéler leurs particularités et qualités plastiques. Sa pratique artistique investit aussi bien les champs de la photographie que de l’installation. Pendant sa résidence, Charlotte Perrin souhaite utiliser l’atelier comme un espace évolutif, où différentes matières et formes cohabitent, s’imbriquent et se transforment en continu. L’artiste documente les différentes phases de transformation de l’espace et les formes sculpturales qui en émergent.

SESSIONS | Composition variable
Mercredis 5 - 12 - 19 février, 11 - 18 mars, 8 - 15 avril, 13 - 20 - 27 mai, 17 - 24 Juin 2020 de 14h à 16h
— SESSIONS DE MARS ANNULÉES —

L’atelier de recherche devient, au cours de la résidence, un lieu de collecte et de mutation de formes et matériaux, ouvert au public et en évolution constante. Les visiteurs sont invités à proposer des objets et matériaux qui peuvent être utilisés par l’artiste. L’espace se remplit et se transforme tout au long de la résidence. Chacun peut ainsi observer et participer, échanger et commenter. Une occasion de regarder et de réévaluer les matières et formes du quotidien à partir d’une approche plastique plutôt qu’usuelle.
COLLECTE, DON, MATERIAUX, TRANSFORMATION, ÉVOLUTION, DOCUMENTATION

www.charlotteperrin.com

©Charlotte Perrin