Montrez moi quelque chose que je n’ai jamais vu
ELEONOR KLÈNE
en savoir +
fermer
arts visuels

ELEONOR KLÈNEThermocline & Co

SESSIONS | AquaAura®
Les jeudis de 10h à 12h
7 février, 7 mars, 4 avril, 2 mai et 6 juin

THERMOCLINE & CO
Résidence de recherche – septembre 2018 > juillet 2019

« Une civilisation dont la technologie est suffisamment avancée est la magie de la civilisation suivante. » Arthur C.Clarke

En milieu aquatique, la thermocline est la zone de transition thermique rapide entre les eaux superficielles, la surface, et les eaux profondes, les abysses. Littéralement entre deux eaux, c’est une zone interstitielle agitée quasi clandestine, activant flux et régénérescence, dans laquelle le soleil pénètre peu. Les pièces d’Eleonor Klène sont comme des implants métabolisés par une écriture science-fictionnelle qui, telle une glande, sécrète des formes et des gestes. Dans cette nouvelle fiction plastique, Thermocline & Co est une startup ambigüe œuvrant dans le domaine du développement holistique. Pour potentialiser votre incarnation et vivre la transformation quantique : Thermocline & Co, nous croyons au sens du sensible comme carte-mère.

SESSIONS | AquaAura®
Les jeudis de 10h à 12h
7 février, 7 mars, 4 avril, 2 mai, 6 juin

Infiltrez les activités mystérieuses de la startup Thermocline vers, pourquoi pas, un devenir « &Co ». Contactons nos inframondes et, à partir de nos paysages intérieurs, créons notre agence de voyages quantiques avec excursions de la conscience, formules p’tit-déj magiques, peignoirs d’aura, soins pour le corps en spa astral et offrandes pour G.O. éthériques. Entre écriture, méditations guidées, expériences énergétiques, dessin et confections diverses. Les coulisses de votre espace intérieur sont à perte de vue.

©Klene

CATHRYN BOCH
en savoir +
fermer
arts visuels

CATHRYN BOCHNous sommes les habitants de ces lieux où ça devient

SESSIONS | Nous sommes les habitants de ces lieux où ça devient.
Mardi 12, mercredi 13, jeudi 14 mars de 14h à 16h
Mardi 11, mercredi 12, jeudi 13 juin de 14h à 16h

NOUS SOMMES LES HABITANTS DE CES LIEUX OU ÇA DEVIENT.
Résidence de recherche – septembre 2018 > juillet 2019

Deleuze parle de la pensée comme un mouvement sur un territoire, quelque chose d’ouvert ...

La réalité géographique de l’homme c’est d’abord là où il est, l’environnement qui le convoque à sa présence. Elle induit la relation d’un corps et d’un espace, tous deux sensibles aux évolutions sociales, politiques, économiques, ou écologiques du territoire dans lequel ils s’inscrivent.
La recherche s’organise autour de cartographies, de plans, d’images aériennes ou d’archives, et à partir du lieu singulier de la résidence. Elle combine différentes échelles spatiales et différentes sources pour accéder aux représentations cachées du territoire.

SESSIONS | Nous sommes les habitants de ces lieux où ça devient.
Mardi 12, mercredi 13, jeudi 14 mars de 14h à 16h
Mardi 11, mercredi 12, jeudi 13 juin de 14h à 16h

Où sommes-nous dans cet espace que nous dit la cartographie ? Par les cartes nous percevons le monde vivant-changeant-mouvant. Nous sommes les habitants de ces lieux où ça devient.
Des cartographies intuitives ouvrent un espace d’expérimentation. Tracer, relever, coller, enlever, rajouter, effacer, repérer, raconter, ressentir, relier, scotcher, résister, rêver, inventer…

©JcLett

CÉCILE DAUCHEZ
en savoir +
fermer
arts visuels

CÉCILE DAUCHEZVIVANT

EXPOSITION | 16 mai au 5 juillet 2019
Vernissage | Mercredi 15 mai de 16h à 20h

PERFORMANCE | Polyphonie botanique
Mercredi 15 mai à 19h
Samedi 25 mai à 15h

SESSIONS | Polyphonie

Résidence de création – mars > mai 2019

« Moi, un jour, j’ai observé un boulanger au travail. Puis un forgeron, puis un cordonnier. Au travail. Et j’ai remarqué que l’utilisation de l’eau était essentielle à leur travail. Mais peut-être que ce que j’ai remarqué n’est pas important. » Robert Filliou

EXPOSITION | 16 mai > 5 juillet 2019

VERNISSAGE
Mercredi 15 mai de 16h à 20h
performance polyphonique à 19h

Vivant réunit des œuvres récentes où formes, voix et points de vue se rencontrent, s’enchevêtrent et se superposent.

Le film Ça crève les yeux, d’après une idée originale de Jean-Luc Brisson, s’inspire du contexte de recherche de l’École Nationale Supérieure de Paysage Versailles-Marseille. Il est réalisé à partir d’une expérience de groupe captivante, que constitue la représentation picturale d’un lieu “connu” uniquement à partir de cartes IGN au 25OOOe, avant de la confronter au réel. Le paysage des massifs montagneux du Queyras (Hautes-Alpes) s’y dévoile dans toutes ses acceptions (cartographiques, picturales, narratives, géologiques), et occupe le rôle principal.

En pendant, une performance polyphonique autour de la reconnaissance végétale et du langage botanique, fruit d’une création expérimentale menée avec Cati Delolme, chanteuse et chef de chœur. Écrite et interprétée collectivement, l’œuvre est traversée par les influences de la polyphonie de tradition orale et de la poésie sonore.

Du lundi au vendredi de 13h à 17h et sur rendez-vous. Entrée libre
Le 3 bis f est fermé le jeudi 30 mai.

PERFORMANCE | Polyphonie botanique
Mercredi 15 mai à 19h
Samedi 25 mai à 15h
Dans le cadre du Printemps de l’Art Contemporain
Conçue par Cécile Dauchez et Cati Delolme - 25’
Interprétation et textes de : Cécile Berthoux, Jacqueline Cornille, Anna Fagot, Aure Girard, Joseph de Guillebon, Marco Isaia, Nakita Lameiras Ah-kite, Renaud Lecomte, Mathilde Letteron, Gaëlle Pranal, Martine Putz-Perrier, Tom Thierry, Bibiane Togande

SESSIONS | Polyphonie
Jeudi 21 et vendredi 22 mars de 14h à 16h
Deux rencontres entre reconnaissance botanique et création de formes d’écritures courtes qui jouent avec la rime et la répétition de sons : figures de style telles que l’allitération, l’assonance, la consonance, chants, récits.

Partenaires du projet : DRAC Provence Alpes-Côte d’Azur, École Nationale Supérieure de Paysage Versailles Marseille, Film flamme/ Polygone étoilé, Le chant du voisin, Botanique-Jardins-Paysage

© Cécile Dauchez

MATTHIEU PILAUD
en savoir +
fermer
arts visuels

MATTHIEU PILAUDL’ENCEINTE

EXPOSITION
7 mars > 19 avril 2019

VERNISSAGE
Mercredi 6 mars de 16h à 20h

SESSIONS | Sérendipité
Mardi 19, jeudis 21 et 28 février 2019 de 14h à 16h

Résidence de création – novembre 2018 > mai 2019

« La matière est l’inconscient de la forme. » Gaston Bachelard

EXPOSITION | 7 mars > 19 avril 2019
Du lundi au vendredi de 13h à 17h et sur rendez-vous. Entrée libre

VERNISSAGE | Mercredi 6 mars de 16h à 20h

VISITE EN LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE
Samedi 13 avril à 11h

Matthieu Pilaud nourrit ses travaux de sculpture d’un imaginaire puisé dans les mondes exubérants des découvertes techniques et technologiques d’hier et d’aujourd’hui : les machines de Léonard, le bathyscaphe de 20 mille lieues sous les mers, les fêtes foraines du début du 20e siècle, les expositions universelles, les avancées de la robotique et des prothèses ou encore la science-fiction littéraire et cinématographique... en résulte des formes toujours liées à la métamorphose de l’objet.
Pour L’enceinte, l’expérience de l’altérité vis-à-vis de l’extérieur, du groupe et du lieu est déterminante.
Le bâtiment est une poupée russe, un lieu sécurisé dans un espace sécuritaire, une enceinte de confinement créative. La série de pièces qu’il propose tente de circonscrire ces ressentis parfois paradoxaux, ou du moins poreux de ces lieux clos. Les formes créées sont manipulables et jouent sur des principes contraires : le déploiement et le repli ; la contention et la légèreté ; l’exclusion et l’adhésion ; l’isolement et l’évasion.

SESSIONS | Sérendipité
Mardi 19, jeudis 21 et 28 Février 2019 de 14h à 16h

Matthieu Pilaud propose une plongée dans l’univers de sa recherche via un laboratoire d’expérimentation pratique utilisant des matériaux usuels. À partir d’une exloration de la notion du motif, de sa répétition et de sa reproduction, imaginer ensemble comment l’insérer dans la construction d’un pavage, d’un maillage à la façon d’un puzzle... Ces réalisations pourront ensuite être extrudées, développées, repliées pour leur donner un volume.
Une invitation à un travail de manipulation qui introduisant des notions liées au mobilier, au corps ou encore à l’architecture et dont les formes pourront être mises en scène pour révéler via l’image photographique une appropriation, une interprétation intime de ces intentions à plusieurs voix.

© Matthieu Pilaud

CAMILLE LLOBET
en savoir +
fermer
arts visuels

CAMILLE LLOBETSténoglossie

SORTIE DE TOURNAGE
Mardi 7 mai à 16h

SESSIONS | Sténoglossie
Mardis 26 février et 5 mars de 10h à 12h

STÉNOGLOSSIE
Résidence de recherche et production - janvier > juin 2019

« Je sais très bien à quelle vitesse et avec quelle force ces gars sont en train d’arriver vers moi, et pourtant ça à l’air d’une scène de cinéma ou d’une danse au ralenti. C’est beau. » John Brodie, Quarterback

SORTIE DE TOURNAGE Entrée libre
Mardi 7 mai à 16h

Comment retranscrit-on par la parole ce que l’on voit ? Comment cette transcription orale influence-t-elle nos manières de voir ? L’idée de ce projet est de mettre à l’épreuve le cinéma en expérimentant des manières de le décrire oralement en direct, un peu comme les commentateurs sportifs à la radio qui retranscrivent par la voix ce qu’ils sont seuls à voir. Le cinéma est aujourd’hui un mode de représentation commun de notre quotidien mais ne l’a pas toujours été. Lors de son invention, les spectateurs ont dû s’habituer à ce nouveau système de représentation : aux cadrages, aux mouvements de caméra et au montage. Aujourd’hui on regarde les films sans y prêter attention mais notre regard sur le monde est modifié par le cinéma.
À la suite de séries d’expérimentations et de recherches menées entre janvier et avril, un tournage d’une semaine se tiendra au 3 bis f.

SESSIONS | Sténoglossie
Mardis 26 février et 5 mars de 10h à 12h

Chercher, lors de séries d’exercices, à se prendre au jeu d’une expérience où l’on ne maîtrise pas tout et où l’on découvre des manières de raconter ce que l’on perçoit. Un atelier à tenter comme une aventure : une expérience intense et éprouvante, un peu comme une course ou un voyage dont on ressort un peu changé.

Partenaires : Fond régional d’art contemporain Provence Alpes-Côte d’Azur Mécènes du sud Aix-Marseille - Pi-Lab, ESADMM - L’Eclat, Prix Movimenta 2017, Nice

Visuel © Camille Llobet, Majelich, 2018, vidéo HD, extrait, photogramme. Production : aide à une recherche / production artistique du CNAP et de la FNAGP, Printemps de septembre.

MATHILDE DADAUX
en savoir +
fermer
arts visuels

MATHILDE DADAUXODEUR DE SAINTETÉ

PERFORMANCE
Samedi 25 mai à 14h30
Mercredi 12 juin à 20h30

SESSIONS | Odeur de sainteté / réalité
Mardis 14 et 21 mai de 10h à 12h

ODEUR DE SAINTETÉ
Résidence de performance - 12 > 26 mai 2019

« There is poetry as soon as we realize we possess nothing. »
John (Left the) Cage)
« Il y a de la poésie dès lors que nous réalisons que nous ne possédons rien. »

PERFORMANCE Entrée libre
Samedi 25 mai à 14h30
Mercredi 12 juin à 20h30

Fruit du rêve que provoque l’évocation de son nom, Odeur de sainteté tente de réunir et de faire cohabiter différents discours ou énoncés allant à sa rencontre, qu’ils aient trait à des fonctionnements imaginatifs linguistiques, anthropologiques, philosophiques, théologiques, scientifiques, fictifs ou poétiques. Odeur de sainteté s’appuie sur les fois et croyances qu’offre le lieu de l’Hôpital Montperrin pour donner corps et expression à l’un des parfums les plus impalpables.

SESSIONS | Odeur de sainteté / réalité
Mardis 14 et 21 mai de 10h à 12h
Marche, parole, attention au corps, observation, nature, pensées Une invitation à nous réjouir de la rencontre avec l’extérieur. Au contact d’un environnement non humain (végétaux, minéraux,...) mais aussi très humain (notre groupe), nous observons nos singularités, nous donnons de la place à nos pensées, à notre toucher et aux mots prononcés comme manière de prendre soin de notre proche environnement mais aussi comme manière de lui être présent, dans notre corps, dans notre être.

©Nicolas Mars

PRINTEMPS DE L’ART CONTEMPORAIN
en savoir +
fermer
arts visuelsÉVÉNEMENT

PRINTEMPS DE L’ART CONTEMPORAINMathilde Dadaux | Cécile Dauchez | Cati Delolme

PERFORMANCES
Samedi 25 mai de 13h à 17h

PRINTEMPS DE L’ART CONTEMPORAIN
Samedi 25 mai de 13h à 17h - Entrée libre

11 édition du Printemps de l’art contemporain, porté par le réseau Marseille expos, dédié aux arts visuels, avec des expositions, mais aussi des parcours, rencontres, workshops, ouvertures d’ateliers d’artistes, concerts,... Le samedi 25 mai, les structures d’Aix-en-Provence et ses environs s’associent pour vous convier à une balade artistique propice aux rencontres de Aubagne, Châteauneuf-le-Rouge à Aix-en-Provence.

Au 3 bis f | Performances
14h30 Mathilde Dadaux
15h Cécile Dauchez et Cati Delolme

Retrouvez le programme complet du PAC et de la journée du 25 mai sur :
www.pacmarseilleexpos.com