Bienvenue dans l’Europe de la diversité culturelle
SARAH FORREST,  LINDA SANCHEZ
en savoir +
fermer
arts visuels

SARAH FORREST, LINDA SANCHEZMAINTENANT ET ENCORE

EXPOSITION
16 mai > 13 juillet 2018

Vernissage
Mercredi 16 mai de 16h à 20h

Conversation
Mercredi 16 mai à 17h

SESSIONS Eachother
Les mercredis de 14h à 16h
7, 14, 21 février - 7, 21 et 28 mars

Résidence de création - janvier > mai 2018
Dans le cadre de Love Letters - Printemps de l’art contemporain.
Coproduction MP2018, Quel Amour !

EXPOSITION | 16 mai > 13 juillet 2018
Du lundi au vendredi de 13h à 17h et rdv
Le 3 bis f est fermé les lundis 21 et 28 mai
Entrée libre

VERNISSAGE
Mercredi 16 mai de 16h à 20h

CONVERSATION - Sarah Forrest & Linda Sanchez
Mercredi 16 mai à 17h

Sarah Forrest est écossaise, Linda Sanchez, française. Toutes deux réunies pour quatre mois de résidence au 3 bis f, elles opèrent par porosité, contamination, aller-retour, à l’écoute et en regard de cet environnement sensible et de ses quotidiennetés. Ici, le préalable de départ, pour toute résidence, comme pour toute histoire (d’amour) reste l’acceptation d’une certaine non-maîtrise de ce qui va se passer ; une sensibilité, un amour pour un médium, un état du monde constitue le socle de base de la relation, de l’exposition et pour la production de nouvelles œuvres. Si l’une aborde l’image vidéo comme support pour l’étude et l’activation de sculptures, elle est, pour l’autre, un outil de récits, construisant par le montage des entre-lieux d’histoires à temporalités variables.

SESSIONS Eachother
Les mercredis de 14h à 16h
7, 14, 21 février - 7, 21 et 28 mars

Construire, bâtir, et échafauder sur les lignes de partage de deux pratiques bien distinctes, la sculpture et la vidéo. Chercher leur point d’équilibre ou au contraire de fragilité. Toujours partir des choses environnantes, élémentaires ou domestiques, des choses communes. Y déceler et/ou en révéler des anomalies, des étrangetés ou peut
être seulement des points d’ancrage différents pour les regarder...

visuel © Sarah Forrest

AURÉLIEN LEMONNIER
en savoir +
fermer
arts visuels

AURÉLIEN LEMONNIERDu paysage à l’espace mental

SESSIONS Du paysage à l’espace mental
Les jeudis de 14h à 17h
8, 15, 22, 29 mars - 5, 12, 19 avril
3, 17 mai - 7, 14, 21, 28 juin - 5, 12 juillet

Résidence de recherche - mars > juillet 2018

SESSIONS Du paysage à l’espace mental
Les jeudis de 14h à 17h
8, 15, 22, 29 mars - 5, 12, 19 avril
3, 17 mai - 7, 14, 21, 28 juin - 5, 12 juillet

Des roches, des terres, des plantes métamorphosées sont la base des pigments. Nous irons à la recherche de ces couleurs, et pour ce faire, nous réduirons les purpurines, les iris, les nerpruns, les feuilles de mangues macérées dans de l’urine de vache, les sarments de vigne calcinés, les algues séchées, le curcuma, les lichens, les barytes broyées, les briques, les cuivres vinaigrés, du kimchi et autres résines en poudre de couleur. Je filmerai ces gestes qui pourront prendre la forme de création musicale par des cosmonautes ou des chirurgiens. Les costumes de protection indispensables pour manipuler certains minéraux, certains végétaux, évoqueront peut-être la science-fiction dans un tambourinage à plusieurs, une danse tribale de la couleur. Nous observerons aussi se calciner en milieu clos des noyaux de fruit, des souches de chêne liège ou du marc de raisin et fabriquerons ainsi un théâtre de la consomption des éléments que nous aurons chargé au préalable de symbole et d’histoire.

© Aurélien Lemonnier