Montrez moi quelque chose que je n’ai jamais vu
ESTEFANIA PEÑAFIEL LOAIZA
en savoir +
fermer
arts visuels

ESTEFANIA PEÑAFIEL LOAIZAdétours (la loterie à Babylone)

EXPOSITION
11 janvier > 16 mars 2018

Vernissage
Mercredi 10 janvier de 16h à 20h

Rencontre et visite LSF
Samedi 24 mars à 11h

Résidence de création - septembre 2017 > janvier 2018

EXPOSITION
11 janvier > 16 mars 2018
Vernissage | Mercredi 10 janvier de 16h à 20h

ENTRETIEN | Mercredi 10 janvier à 17h
Estefanía Peñafiel Loaiza échangera autour de son œuvre et de sa résidence au 3 bis f
avec Maurice Fréchuret, historien de l’art.
Ouvert à tous - Entrée libre - Réservation conseillée

RENCONTRE | Samedi 24 mars à 11h
avec Estefanía Peñafiel Loaiza et visite en langue des signes française
Ouvert à tous - Entrée libre - Réservation conseillée

Estefanía Peñafiel Loaiza est née à Quito, en Équateur et vit en France depuis treize ans. Artiste aux aguets du monde, elle navigue incessamment entre ces deux lieux, physiquement, mentalement, oniriquement, poétiquement, artistiquement. Son travail emprunte des formes diverses, photographie et vidéo, et aussi performance et installation. Son œuvre constitue un parcours qui joue du regard, de la visibilité, de l’histoire et des déplacements par le biais de gestes tels que la juxtaposition, l’effacement et la répétition. Pour Ana Rodríguez, essayer de décrire le geste qui parcourt
cette œuvre, c’est imaginer une expérience de type cinématographique. C’est comme entrer dans une salle noire de cinéma où la lumière du projecteur s’allume et s’éteint. Notre regard ne retient que quelques séquences fragmentées et juxtaposées, dont une empreinte évanescente imprègne nos paupières. C’est une invitation à ouvrir et fermer les yeux dans le but de « produire du temps ».

SESSIONS Détours
Vendredi 22, lundi 25 septembre, lundi 2 et mardi 3 octobre de 14h à 16h
D’abord, aiguiser le regard. Observer ce qui fait partie de notre quotidien, et le regarder autrement. Parcourir les espaces communs, explorer les lieux de partage. Ensuite, capturer ces lieux, en produire des images, tracer des cartographies subjectives, extraire l’extraordinaire de l’ordinaire...
Enfin, joindre la parole aux images. Susciter l’envie d’en
parler. S’approprier effectivement et affectivement les lieux parcourus ou inventés.

Du lundi au vendredi de 13h à 17h et sur rendez-vous. Entrée libre
Le 3 bis f est fermé du 24 février au 4 mars

visuel © Estefania Penafel Loiza

FLORIAN SCHÖNERSTEDT
en savoir +
fermer
arts visuels

FLORIAN SCHÖNERSTEDTLE PROJET WINCKLER

SESSIONS
Les jeudis de 10h à 12h
19 et 26 octobre - 16, 23, 30 novembre - 7, 14, 21 décembre – 12 (ven), 18, 25 janvier - 1er, 8, 15 et 22 février

Résidence de recherche octobre 2017 > février 2018

SESSIONS
Les jeudis de 10h à 12h
19 et 26 octobre - 16, 23, 30 novembre - 7, 14, 21 décembre – 12 (ven), 18, 25 janvier - 1er, 8, 15 et 22 février

Protocole, dénombrement, inventaire, contrainte… Partir à la rencontre des pratiques oulipiennes de Georges Perec et plus particulièrement de l’activité de Gaspard Winckler, personnage issu de La vie mode d’emploi. Ce roman(s), et le lien qu’il entretient au jeu du puzzle, aiguillera nos recherches pour développer une pratique du cinéma d’animation expérimental.
Le puzzle est à la fois une énigme, un jeu de l’esprit, et un rapport à l’image, à sa construction par fragments. Libre à nous, au fil des sessions, au gré des envies, des réflexions et des échanges d’y associer un travail sur le son qui pourra nourrir celui de l’image.

ICI MEME [GRENOBLE]
en savoir +
fermer
Parolesécritures radiophoniques

ICI MEME [GRENOBLE]CONSEIL EXTRAORDINAIRE, POLYPHONIE

CONSEIL EXTRAORDINAIRE
Jeudi 22 février à 19h

SESSION
L’agence de la conversation
Mercredi 17 et vendredi 26 janvier de 10h à 12h, jeudi 8 février de 14h à 16h, mardi 13 février de 13h à 14h

Résidence de création janvier et février 2018

CONSEIL EXTRAORDINAIRE
Jeudi 22 février à 19h
Réserver - Entrée libre

Équipe au 3 bis f : Frédérique Arcos,Jacques Boyer,Jessy Coste, Gilles Guégan,Eve Lonchampt, Aline Maclet, Antoine Mahault et invités. Avec la complicité de radio Grenouille

Fondé en 1993, Ici-Même [Grenoble] est un collectif à géométrie variable. Sa démarche est profondément ancrée dans l’espace urbain, envisagé comme lieu et objet d’expérimentation. Entremêlant sons, images, objets, paroles et gestes, la pratique artistique d’Ici-Même est protéiforme.
Conseil Extraordinaire est une émission radiophonique qui s’écrit en direct, une tentative de mise en page orale qui convie à un voyage au cœur d’un discours polyphonique. Les matériaux sources de la performance proviennent de dispositifs de conversation, du dehors au dedans. De nouveaux écrits – bruts de ville – se constituent dans les rues de Marseille au printemps et à l’été 2017, puis autour du 3 bis f à l’hiver 2018. Ils viennent augmenter un corpus aujourd’hui riche de plus de 1000 documents. « Conseil Extraordinaire » est sonore et poésie. « Conseil Extraordinaire » est nous.

Coproduction : le Parvis, Scène nationale Tarbes-Pyrénées - le Prunier Sauvage, Grenoble - 3 bis f- le Citron Jaune, Port-Saint-Louis du Rhône

SESSION L’agence de la conversation
Mercredi 17 et vendredi 26 janvier de 10h à 12h, jeudi 8 février de 14h à 16h, mardi 13 février de 13h à 14h
« Parler pour parler ». Images, mots et questions s’agencent de l’endroit à l’envers, de langue à langue... Au cours de ces 4 rendez-vous, nous entrons en conversation. A vivre à la manière d’une sculpture en mouvement, bien sûr à plusieurs voix !

visuel © Ici-Même [Gr.]

SARAH FORREST, LINDA SANCHEZ
en savoir +
fermer
arts visuels

SARAH FORREST, LINDA SANCHEZEACHOTHER

SESSIONS
Les mercredis de 14h à 16h
17, 24, 31 janvier – 7, 14, 21 février – 7, 21 et 28 mars

Résidence de création janvier > avril 2018

SESSIONS
Les mercredis de 14h à 16h
17, 24, 31 janvier – 7, 14, 21 février – 7, 21 et 28 mars

Construire, bâtir, et échafauder sur les lignes de partage de deux pratiques bien distinctes. Chercher leur point d’équilibre ou au contraire de fragilité. Toujours partir des choses environnantes, élémentaires ou domestiques, des choses communes. Y déceler et/ou en révéler des anomalies, des étrangetés ou peut être seulement des points d’ancrage différents pour les regarder... Tous ensemble nous travaillerons de manière empirique, nous cheminerons, emprunterons des bifurcations, jusqu’à trouver la grâce des formes justes, et ce jusque dans l’accident.

TRIDANSE
en savoir +
fermer
TRIDANSE (APPEL À PROJET)

TRIDANSEAppel à projet 2019

Parcours régional d’accueil en résidence de compagnie(s) chorégraphique(s)
date limite de candidature 4 mars 2019

Parcours régional d’accueil en résidence de compagnie(s) chorégraphique(s)
date limite de candidature 4 mars 2019

TRIDANSE est un dispositif d’accueil en résidence porté par des lieux singuliers et pluridisciplinaires qui ont décidé de mettre en commun leurs spécificités, leurs complémentarités, leurs différences, leurs savoir-faire et leurs moyens.

Le projet est porté par :

> le Citron Jaune, Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public à Port-Saint-Louis du Rhône (13)

> le Vélo Théâtre, Maison d’artistes, Scène Conventionnée pour le Théâtre d’objet, Pôle régional de développement culturel à Apt (84)

> le Théâtre Durance, Scène conventionnée, Pôle régional de développement culturel à Château Arnoux (04)

> le 3 bis f - lieu d’arts contemporains, à Aix-en-Provence.

visuel © Laurent Garbit

LORETO MARTíNEZ TRONCOSO
en savoir +
fermer
arts visuelsécritures radiophoniques

LORETO MARTíNEZ TRONCOSOEL ECO DE TU VOZ - L’ÉCHO DE TA VOIX

SESSIONS El eco de tu voz – l’écho de ta voix
Les mardis de 14h à 17h
6, 20 février - 6, 13, 27 mars

Résidence de recherche - octobre 2017 > juillet 2018

El eco de tu voz – l’écho de ta voix, projet artistique radiophonique initié par Loreto Martínez Troncoso se construit au fil de sessions hebdomadaires qui nous réunissent depuis le mois d’octobre. Ces énergies convergent vers la conception d’une émission publique émise depuis la cour du 3 bis f, le samedi 12 mai du lever du jour au lever du jour (suivant). Dès le début des beaux jours, en avril, le collectif ConstructLab nous rejoint et nous invite à participer à la conception et construction de notre « agora radiophonique ».

SESSIONS El eco de tu voz – l’écho de ta voix
Les mardis de 14h à 17h
6, 20 février - 6, 13, 27 mars

Poursuivre la rencontre. (Nous) poser des questions : d’où parlons-nous ? Et à qui nous adressons-nous ?
Toujours et encore, faire de la musique, faire tourner et détourner des paroles - les paroles de nos langues - observer ce qui nous entoure, écrire pour donner à entendre ce que l’on voit et ce qui nous reste invisible, ce que l’on vit, ce que l’on rêve et ce que l’on ressent. Continuer ainsi à nourrir une matière radiophonique pour la programmation de 24h émise le 12 mai depuis le 3 bis f.

RADIO 24H NON-STOP
Samedi 12 mai
de 6h18 à 6h17 le lendemain

D’un lever de soleil à l’autre, nous émettons pour vous en direct depuis la cour du 3 bis f. Nous accompagnons chaque instant avec
des paroles, de la poésie, de la cuisine, des âneries sonores, du karaoké, de la causerie, de l’ésotérisme, de l’improvisation, des con dences et des rêveries. Explorant ction et diction, ces ondes sont diffusées en FM depuis l’enceinte du Centre Hospitalier Montperrin, mais aussi en streaming sur le web.

© 3 bis f

SARAH FORREST,  LINDA SANCHEZ
en savoir +
fermer
arts visuels

SARAH FORREST, LINDA SANCHEZMAINTENANT ET ENCORE

EXPOSITION
16 mai > 13 juillet 2018

Vernissage
Mercredi 16 mai de 16h à 20h

SESSIONS Eachother
Les mercredis de 14h à 16h
7, 14, 21 février - 7, 21 et 28 mars

Résidence de création - janvier > mai 2018
Dans le cadre de Love Letters - Printemps de l’art contemporain. Coproduction MP2018, Quel Amour !

EXPOSITION | 16 mai > 13 juillet 2018
Du lundi au vendredi de 13h à 17h et rdv
Le 3 bis f est fermé les lundis 21 et 28 mai
Entrée libre

VERNISSAGE
Mercredi 16 mai de 16h à 20h

Sarah Forrest est écossaise, Linda Sanchez, française. Toutes deux réunies pour quatre mois de résidence au 3 bis f, elles opèrent par porosité, contamination, aller-retour, à l’écoute et en regard de cet environnement sensible et de ses quotidiennetés. Ici, le préalable de départ, pour toute résidence, comme pour toute histoire (d’amour) reste l’acceptation d’une certaine non-maîtrise de ce qui va se passer ; une sensibilité, un amour pour un médium, un état du monde constitue le socle de base de la relation, de l’exposition et pour la production de nouvelles œuvres. Si l’une aborde l’image vidéo comme support pour l’étude et l’activation de sculptures, il est, pour l’autre, un outil de récits, construisant par le montage des entre-lieux d’histoires à temporalités variables.

SESSIONS Eachother
Les mercredis de 14h à 16h
7, 14, 21 février - 7, 21 et 28 mars

Construire, bâtir, et échafauder sur les lignes de partage de deux pratiques bien distinctes, la sculpture et la vidéo. Chercher leur point d’équilibre ou au contraire de fragilité. Toujours partir des choses environnantes, élémentaires ou domestiques, des choses communes. Y déceler et/ou en révéler des anomalies, des étrangetés ou peut
être seulement des points d’ancrage différents pour les regarder...

visuel © Sarah Forrest

DEMESTEN TITIP  | CHRISTELLE HARBONN
en savoir +
fermer
théâtre

DEMESTEN TITIP | CHRISTELLE HARBONNÉPOUSE-MOI (TRAGEDIES ENFANTINES)

SESSIONS
Mercredi 7 et vendredi 9 mars de 10h à 12h

DEMESTEN TITIP | CHRISTELLE HARBONN
ÉPOUSE-MOI (TRAGEDIES ENFANTINES)

Résidence de création mars, avril et décembre 2018

Mise en scène : Christelle Harbonn - Assistante mise en scène : Calypso Baquey - Scénographie : Laurent Le Bourhis - Créateur son : Sébastien Rouiller Costumes : Ineha Costerousse - Régisseur général : Marion Piry
Avec : Adrien Guiraud, Marianne Houspie, Blandine Madec, Gilbert Traïna

« Je ne sais pas à quoi ressemblera la pièce à venir. Je suppose qu’elle sera composée de personnages tantôt engourdis d’angoisses et d’habitudes, tantôt éperdument amoureux d’un inaccessible autre, tantôt libérés d’un enchevêtrement de clivages au prix de sacri ces affreux ou ridicules. Il s’agira
quoi qu’il en soit d’un kaléidoscope autour du désir comme outil de transgression.
Je voudrais retrouver différents âges de
la vie, les temps expectatifs et les temps rétrospectifs. Les parents sont peut-être les extrapolations des adolescents, les parents et les adolescents sont peut-être les mêmes personnages, traversant le temps et l’histoire de leur désir. » C.H.

" Le désir commence avec le besoin urgent de vivre, non pas comme objet mais comme sujet de l’histoire - de vivre comme si quelque chose dépendait réellement de notre propre action - et ce besoin urgent débouche sur un champ libre " Greil Marcus

Partenaires : Théâtre National de la Criée, Marseille - 3 bis f, Aix en Provence - Les Théâtres, Aix-en-Provence - CNCDC, Châteauvallon

SESSIONS Quels désirs ?
Mercredi 7 et vendredi 9 mars de 10h à 12h
Épouse-moi (tragédies enfantines) est une pièce autour du désir. Si vous deviez raconter l’histoire de votre désir, qu’en diriez-vous ? A quel moment avez-vous bravé un interdit pour accéder à votre désir ? En partant de certaines scènes de L’éveil
du printemps
de Wedekind et du Maître et Marguerite de Boulgakov, nous improvisons des réponses à ces questions, en mêlant fictions et réalité.

visuel © Calypso Baquey

AURÉLIEN LEMONNIER
en savoir +
fermer
arts visuels

AURÉLIEN LEMONNIERDu paysage à l’espace mental

SESSIONS Du paysage à l’espace mental
Les jeudis de 14h à 17h
8, 15, 22, 29 mars - 5, 12, 19 avril
3, 17 mai - 7, 14, 21, 28 juin - 5, 12 juillet

Résidence de recherche - mars > juillet 2018

SESSIONS Du paysage à l’espace mental
Les jeudis de 14h à 17h
8, 15, 22, 29 mars - 5, 12, 19 avril
3, 17 mai - 7, 14, 21, 28 juin - 5, 12 juillet

Des roches, des terres, des plantes métamorphosées sont la base des pigments. Nous irons à la recherche de ces couleurs, et pour ce faire, nous réduirons les purpurines, les iris, les nerpruns, les feuilles de mangues macérées dans de l’urine de vache, les sarments de vigne calcinés, les algues séchées, le curcuma, les lichens, les barytes broyées, les briques, les cuivres vinaigrés, du kimchi et autres résines en poudre de couleur. Je filmerai ces gestes qui pourront prendre la forme de création musicale par des cosmonautes ou des chirurgiens. Les costumes de protection indispensables pour manipuler certains minéraux, certains végétaux, évoqueront peut-être la science- ction dans un tambourinage à plusieurs, une danse tribale de la couleur. Nous observerons aussi se calciner en milieu clos des noyaux de fruit, des souches de chêne liège ou du marc de raisin et fabriquerons ainsi un théâtre de la consomption des éléments que nous aurons chargé au préalable de symbole et d’histoire.

© Aurélien Lemonnier

LODUDO PRODUCTION | MARTA IZQUIERDO MUNOZ
en savoir +
fermer
dansePerformance

LODUDO PRODUCTION | MARTA IZQUIERDO MUNOZIMAGO-GO

PRESENTATION D’UNE ÉTAPE DE TRAVAIL
ET CONFÉRENCE AUTOUR DE LA MAJORETTE
Samedi 24 mars à 15h

SESSION
Mardis 20 et 27 mars de 10h à 11h30

Résidence de création mars 2018

Projet accompagné par le dispositif TRIDANSE

Parcours Régional d’accueil en résidence de compagnie(s) chorégraphique(s) – 2018

PRÉSENTATION D’UNE ÉTAPE DE TRAVAIL
ET CONFÉRENCE AUTOUR DE LA MAJORETTE
Samedi 24 mars à 15h
Entrée libre sur réservation

Conception et chorégraphie : Marta Izquierdo Muñoz - Avec : Adeline Fontaine, Fabien Gautier, Erwan Hakyoon Larcher, Eric Martin, Angèle Micaux - Dramaturgie : Youness Anzane - Musique : Erwan Hakyoon Larcher - Assistants à la chorégraphie : Eric Martin, Fabien Gautier - Création lumière : Anthony Merlaud - Création son : Benoît Bouvot - Costumes : La Bourette

Avec un bâton de majorette pour colonne vertébrale, IMAGO-GO passe un héritage au révélateur des loisirs pratiqués en famille. Depuis ces premières créations, Marta Izquierdo Muñoz travaille, par la danse et la performance, en regard de personnages féminins ambigus, à la jonction entre marges et cultures populaires. Elle s’intéresse ici à la gure de la majorette et plus précisément au glissement d’un modèle lisse et idéalisé par les productions américaines vers une pratique locale et familiale. Au-delà de la pratique du bâton et de la marche en cadence, les majorettes sont supports de nombreux imaginaires : de la femme sexy à la femme poupée, en passant par la femme militaire...Figures tragi-comiques, elles ne sont ici ni imitées, ni parodiées, mais incarnées. Ces modèles sont hybridés avec les interprètes eux- mêmes, lesquels - circassiens, comédiens, musiciens, danseurs - ouvrent une pluralité de perspectives.

Partenaires : Marta Izquierdo Muñoz est artiste associée au lieu de création L’animal a l’esquena, Celrà , Gérone, Espagne en 2017-2018. Marta Izquierdo sera artiste compagnon du Manège de Reims pour l’année 2018.

Coproduction et accompagnement en résidence : CDC Toulouse/Pyrénées ; La Briqueterie - CDC du Val de Marne ; L’Usine -CNAREP, Tournefeuille ; Manège, Scène Nationale, Reims
Dispositif TRIDANSE : Citron Jaune, Port-Saint-Louis du Rhône ; Le Vélo Théâtre, Apt ; Le Théâtre Durance, Château Arnoux ; 3 bis f - Lieu d’arts contemporains

SESSIONS Unissons / dés-unissons
Mardis 20 et 27 mars de 10h à 11h30
Explorant des principes simples tels que la marche, le canon ou les micro-décalages, nous testons des actions qui mettent en jeu « l’unisson » ou au contraire le « dés- unissons ». Nous voyons comment ces notions ont parcouru nos vies d’artistes
ou de danseurs amateurs, à la recherche d’outils dont nous disposons pour « être ensemble » : le souffle, la musique, la cadence, l’écoute...

Visuel © Nicolas Cadet

DÉTACHEMENT INTERNATIONAL DU MUERTO COCO
en savoir +
fermer
SPECTACLE CONCERT

DÉTACHEMENT INTERNATIONAL DU MUERTO COCOLA TÖY-PARTY

DERNIÈRE AVANT-PREMIÈRE
Jeudi 19 avril à 20h

SESSIONS Un petit-déjeuner au bon goût de bœuf (musical)
Mercredi 4, jeudi 5, vendredi 6 avril de 10h à 12h

Résidence de création - avril 2018

DERNIÈRE AVANT-PREMIÈRE
Jeudi 19 avril à 20h
Tarif unique 6 €

Compositeurs auteurs et interprètes : Guillaume Bertrand alias Bloomy, Raphaëlle Bouvier alias la Fille, Pierre Lacour alias Panda, Maxime Potard alias Potard, Marc Prépus alias Prépus - Régie générale et mise en scène : Denis Malard alias Nouille - Régie lumière et construction : Marco Simon - Régie son : Panda - Production : Charles Bodin - Diffusion : Camille Grégoire - Administration : Vincent Brut, Lo Bol !

LA TÖY-PARTY est un spectacle - concert tout public - avec jouets électroniques d’enfants - imaginé pour le crépuscule et l’espace public. C’est la rencontre de Muerto Coco, de Marc Prépus & son Panda, et de Bloom Box. Ils ont retrouvé leurs jouets d’enfants, les ont réanimés, ensorcelés et ils ont écrit de la poésie (à base de vie, de mort, d’amour, de grunge, de pop, de camions de pompiers et de claviers multicolores). Ils vous invitent à venir danser dans le grenier.
LA TÖY-PARTY c’est aussi pour eux une occasion de refaire le chemin de l’enfance vers l’adolescence puis vers l’âge adulte, mais de manière plus libre cette fois. Parce qu’on a beau faire, à force de le répéter : la fin du monde, elle finira bien par finir.

Partenaires : Lieux Publics - Superstrat - Le Rack’am - 3 Bis f - Le Citron Jaune - Le Pôle Arts de la Scène, Friche Belle de Mai - La Gare Franche - La Grange Bouillon Cube - La Maison de la Poésie de Nantes - Ax Animation - KOMM’ N’ ACT, Plateforme pour la jeune création internationale - Animakt

SESSIONS Un petit-déjeuner au bon goût de bœuf (musical)
Mercredi 4, jeudi 5, vendredi 6 avril de 10h à 12h
Un premier atelier d’écriture autour de la fin du monde et/ou de l’adolescence. Un second pour faire de la musique avec les jouets, faire de l’électronique et du bending. Un troisième pour dire les textes, faire sonner les jouets bidouillés précédemment : poésie, Hip-hop, slam...viens !

Visuel © Charles Bodin

LORETO MARTíNEZ TRONCOSO INVITE LE COLLECTIF CONSTRUCTLAB
en savoir +
fermer
CONSTRUCTION - CONCEPTION

LORETO MARTíNEZ TRONCOSO INVITE LE COLLECTIF CONSTRUCTLAB

Laboratoire de construction collaborative
Du lundi 9 au vendredi 13 avril de 10h à 12h et de 14h à 17h

Première rencontre et ouverture
Vendredi 6 avril à 15h

Laboratoire de construction collaborative
Du lundi 9 au vendredi 13 avril de 10h à 12h et de 14h à 17h
Première rencontre et ouverture
Vendredi 6 avril à 15h

Sur inscription

El eco de tu voz – l’écho de ta voix, projet artistique radiophonique initié par Loreto Martínez Troncoso se construit au l de sessions hebdomadaires qui nous réunissent depuis le mois d’octobre. Ces énergies convergent vers
la conception d’une émission publique émise depuis la cour du 3 bis f, le samedi 12 mai du lever du jour au lever du jour (suivant).
Dès le début des beaux jours, en avril, le collectif ConstructLab nous rejoint et nous invite à participer à la conception et construction de notre « agora radiophonique ».

El eco de tu voz c’est aussi une installation pour l’espace public. Le studio radio y est imaginé comme endroit d’introspection. Un repli confortable dans le jardin, isolé de son entourage auquel il est cependant relié par les ondes, avec microphone et antenne. Le jardin est lui-même investi de bancs, de lumière et de récepteurs pour y rendre agréable une écoute collective. Cette « agora radiophonique » se fabrique au cours d’un laboratoire mené par le collectif nomade ConstructLab. Il est possible d’y assister intégralement ou de rejoindre un atelier le temps d’une ou deux après-midi pour faire l’expérience spécifique de l’ingénierie sonore, de l’éclairage, du graphisme ou du travail du bois.

« La construction consiste à embrasser toutes les surprises et non uniquement une forme nale. Un chantier est un site d’apprentissage, un point de rencontre, un microcosme, une fête. » The constructlab Hymn

visuel © Constructlab

ATTENTION FRAGILE
en savoir +
fermer
THÉÂTRE FORAIN SOUS LES PLATANESÉVÉNEMENT

ATTENTION FRAGILELE TOUR COMPLET DU CŒUR | TANIA’S PARADISE

APÉRO D’OUVERTURE
Mercredi 23 mai à 18h

LE TOUR COMPLET DU CŒUR
Mercredi 23, vendredi 25, samedi 26, mardi 29 mai, vendredi 1er et samedi 2 juin à 19h, dimanche 27 mai à 17h

TANIA’S PARADISE
Mercredi 30 mai à 14h
Samedi 2 et dimanche 3 juin à 17h

SESSIONS Le clown, nous invite à sortir des sentiers battus
Vendredi 25, mardi 29 et mercredi 30 mai et Vendredi 1er juin
De 10h à 12h

SESSIONS Les « tea-time » aériens
Vendredi 25, mardi 29, vendredi 1er juin à 15h

Une programmation des Amis du Théâtre Populaire d’Aix-en-Provence

Les ATP – Amis du Théâtre Populaire d’Aix-en- Provence – proposent tout au long de l’année une programmation nomade dans de nombreux lieux aixois et marseillais. Cette année, ils traversent leur 59e saison et poursuivent un engagement toujours renouvelé dans le souci de l’autre, de la rencontre, de l’échange et du débat. Ce printemps, le 3 bis f leur ouvre sa cour pour accueillir deux spectacles forains de la compagnie Attention Fragile qui investit, par ailleurs, d’autres interstices de temps et d’espace sous les arbres du jardin et au sein du Centre Hospitalier.

APÉRO D’OUVERTURE
Mercredi 23 mai à 18h
Un rendez-vous, sous la forme de mise en bouche, avec les artistes de la compagnie Attention Fragile, les Amis du Théâtre Populaire, l’équipe du 3 bis f et le public d’ici et d’ailleurs pour ouvrir deux semaines intenses de partage.

LE TOUR COMPLET DU CŒUR
REPRÉSENTATIONS SOUS CHAPITEAU
Mercredi 23, vendredi 25, samedi 26, mardi 29 mai, vendredi 1er et samedi 2 juin à 19h, dimanche 27 mai à 17h
Tarif ATP 10 € > 20 € - 3h15

Né de la rencontre avec un homme qui a passé trente ans de sa vie dans une roulotte, à jouer partout avec sa femme et ses deux enfants, un spectacle qui fait revivre toutes les pièces de Shakespeare, Le tour complet du cœur reprend le flambeau de cet ambitieux projet et nous propose 37 comédies, tragédies, tragi-comédies et autant de rêves rescapés de la nuit. Un échafaudage de trois chaises et, dessus, un homme en équilibre sur la tête qui crie son bonheur d’être roi. Un cracheur de feu effrayé par sa propre flamme. Une boule à neige, trois foyers de braises. Un homme trop petit dans un manteau trop grand, qui se démène comme un diable. Un autre sous un parapluie tressé de feuilles, qui nous parle en ruisselant d’eau. Une femme qui dit « je t’aime » à un ogre en le mangeant des yeux. Un accordéon qui s’ouvre et se ferme, et juchés dessus, deux minuscules amoureux qui s‘approchent et se disent adieu...

De et par Gilles Cailleau

TANIA’S PARADISE
REPRÉSENTATIONS SOUS CHAPITEAU
Mercredi 30 mai à 14h
Samedi 2 et dimanche 3 juin à 17h

Tarif ATP 10 € > 20 € - 1h10

Ça se passe dans une yourte Kirghize. Il faut bien brouiller un peu les pistes. Au centre, une piste minuscule, des gens tout autour. Pas plus d’une cinquantaine. C’est que Tania est toute seule et qu’il faut qu’elle puisse regarder tout le monde au moins une fois les yeux dans les yeux. Si on voulait voir dans cette scénographie une allégorie quelconque, on se dirait en regardant Tania entourée des spectateurs : elle est cernée ! Mais il faut se mé er des allégories, c’est pauvre comme le langage des fleurs. Le théâtre, le cirque, veulent des langages plus obscurs et plus mystérieux. Dans ce lieu très intime, le corps lui aussi est plus en confidence qu’en représentation.

De Gilles Cailleau et Tania Sheflan - Avec Lulu Hadas Koren

ATTENTION FRAGILE, TOUT AU LONG DU JOUR

SESSIONS Le clown nous invite à sortir des sentiers battus
Vendredi 25, mardi 29 et mercredi 30 mai et Vendredi 1er juin
De 10h à 12h

(Toutes les séances sont précédées d’un brunch servi à 9h30)
Ce clown n’est pas le clown de cirque. C’est un personnage qui vit en nous, souvent à notre insu, il ressent, il vit, il existe ! Il rencontre, joue avec la rencontre ; le clown entre avec... rien, et laisse surgir l’émotion, le jeu, au contact de celui, celle, ceux qu’il rencontre. Emmanuelle Savin nous invite à découvrir et pratiquer les techniques de base du jeu de clown, de l’improvisation, et de ses règles.

SESSIONS Les « tea-time » aériens
Vendredi 25, mardi 29, vendredi 1er juin à 15h
Faire l’expérience, à l’heure du thé, des agrès aériens tels que les tissus et la corde lisse en compagnie d’Hadas Lulu Koren, comédienne, danseuse de tango et circassienne. Une mise en jeu, dans le plaisir de la découverte, de la con ance en soi et vis-à-vis du groupe.

RÉSERVATIONS
/ Pour les spectacles
LE TOUR COMPLET DU CŒUR & TANIA’S PARADISE :
Tarif plein 20 € - Pass 2 spectacles 30 €
Tarif réduit 10 € - (Adhérent Entr’acte, personnel C.H.Montperrin, minimas sociaux, demandeurs d’emploi, étudiants -25 ans, intermittents du spectacle) Réservation auprès des A.T.P. : 04 42 26 83 98 - www.atp-aix.net atpaixenprovence@wanadoo.fr

/ Pour les sessions
Entrée libre sur réservation auprès du 3 bis f
04 42 16 17 75 - contact@3bisf.com

PRINTEMPS DE L’ART CONTEMPORAIN
en savoir +
fermer
arts visuelsÉVÉNEMENT

PRINTEMPS DE L’ART CONTEMPORAINTEMPS FORT AIX-EN-PROVENCE ET SES ENVIRONS

Samedi 26 mai 2018

Samedi 26 mai 2018
10e édition du Printemps de l’art contemporain, porté par le réseau Marseille expos, dédié aux arts visuels avec des expositions, mais aussi des parcours, rencontres, workshops, ouvertures d’ateliers d’artistes, concerts,...

Le samedi 26 mai, les structures d’Aix-en-Provence et ses environs s’associent pour vous convier à une balade artistique propice aux rencontres de Châteauneuf-le-Rouge à Aix-en-Provence.

Au 3 bis f - lieu d’arts contemporains :

13h > 17h
Ouverture exceptionnelle de l’exposition Maintenant et encore de Sarah Forrest et Linda Sanchez, et des ateliers de recherche, en présence des artistes Loreto Martínez Troncoso et Aurélien Lemonnier.

15h > 16h
Plateau radiophonique public et en direct.
Une œuvre, écrite durant la résidence de Loreto Martínez Troncoso à l’école internationale IBS of Provence comme une partition polyphonique et cosmopolite pour l’espace de la radio et une expérience sonore sensitive.

Œuvre réalisée dans le cadre des Ateliers Quel Amour !
avec IBS Group (Luynes) en partenariat avec Mécènes du sud et MP2018.
Avec le soutien de l’Accion Cultural Espagnola, AC/E.

Retrouvez le programme complet du PAC et de la journée du 26 mai sur
www.pacmarseilleexpos.com

CIE DES CORPS PARLANTS | MATHILDE MONFREUX
en savoir +
fermer
danse

CIE DES CORPS PARLANTS | MATHILDE MONFREUXLA GRANDE OURS

PRÉSENTATION D’UNE ETAPE DE TRAVAIL
Mercredi 13 juin à 19h

SESSIONS Déplier une danse, déplier un livre
Jeudi 31 mai - mardi 5, jeudi 7 et vendredi 15 juin de 10h à 12h

Résidence de création - mai, juin 2018

PRÉSENTATION D’UNE ETAPE DE TRAVAIL
Mercredi 13 juin à 19h
Entrée libre

Quête initiatique dans laquelle la danse est une purge et le lieu de réorganisation des désirs, La grande Ours prend sa source dans un travail de corps à corps et de récit. Les danseurs en présence sont engagés dans une danse très physique, secouée, trépidante, traversée de mouvements organiques, de sauts, de reprises, de rebonds. Il émane une énergie vitalisante de l’emprunt à l’univers du rock et à la musique noise composée par David Merlo. L’influence de l’auteure féministe américaine Kathy Acker, sous-tend, par l’aspect poétique, insolent et naïf de son écriture, des passes acrobatiques et des étreintes chorégraphiques vigoureuses. Partant de l’hypothèse que le capitalisme est
un sort qui nous est jeté, le conte évoque la transformation d’un ours où se danse notre propre désenvoûtement.

Chorégraphie : Mathilde Monfreux - Avec : Lauriane Houbey (collaboratrice récit), Mathilde Monfreux, Clémence Diény, Michaël Brand, Blandine Pinon (doublure et assistante) - Composition sonore : David Merlo - Création lumière : Christophe Cardoen

Partenaires : Klap Maison pour la Danse - Superstrate - Emmetrop - 3 bis f

(*) Théâtre & Psychanalyse  : représentation suivie d’une rencontre entre l’équipe artistique et Hervé Castanet, professeur des universités, psychanalyste à Marseille et membre de l’École de la Cause freudienne.

SESSIONS Déplier une danse, déplier un livre
Jeudi 31 mai - mardi 5, jeudi 7
et vendredi 15 juin de 10h à 12h

Des ateliers de danse et de lecture-incarnée autour du livre Sang et Stupre au lycée de Kathy Acker. La lecture, qui reste le plus souvent un acte solitaire, sera ici collective. Elle est précédée et accompagnée par des propositions d’échauffement du corps, d’une ouverture des perceptions et de la relation, en particulier par le toucher.

LES 3 POINTS DE SUSPENSION
en savoir +
fermer
Arts vivantsThéâtre musical expérimental

LES 3 POINTS DE SUSPENSIONHIBOUX

SORTIE DE RÉSIDENCE
Samedi 30 juin à 15h

SESSIONS Atelier d’oraisons funèbre. La mort pratique et ludique.
Mardi 26 et mercredi 27 juin de 9h à 10h Jeudi 28 et vendredi 29 juin de 17h à 18h

Résidence de création - juin 2018

SORTIE DE RÉSIDENCE
Samedi 30 juin à 15h
Entrée libre

Hiboux est une messe contemporaine qui explore nos représentations du deuil mais aussi une histoire chorale qui nous raconte et nous invente. Dans une expérience sensorielle et documentaire deux musiciens/comédiens explorent les relations qui unissent les vivants et leurs disparus. Ils invitent le spectateur à plonger dans un monde où vivants et morts bricolent, à partir de leurs héritages, pour leur permettre de mieux vivre ensemble. On y parle de la mort, de ses rites et cérémonies, de laïcité et de croyances, d’inconscient, d’EMI (Expérience de Mort Imminente), de passé et de futur, de transhumanisme, d’immortalité et d’éternité.

« Je voulais parler de la mort, mais la vie a fait irruption, comme d’habitude » Virginia Woolf

Mise en scène - écriture : Nicolas Chapoulier - Comédiens - musiciens : Jérôme Colloud, Renaud Vincent - Technicien : Cédric Cambon

Partenaires : Karwan, Cité des Arts de la Rue - 3 bis f

SESSIONS Atelier d’oraisons funèbre. La mort pratique et ludique.
Mardi 26 et mercredi 27 juin de 9h à 10h Jeudi 28 et vendredi 29 juin de 17h à 18h Ré-enchantons nos cérémonies mortuaires. Vous êtes assis en cercle autour de 3 spécialistes de la question : un conseiller funéraire, un médium, un biologiste. Nous allons vous préparer à bien vivre votre mort... Une séance d’une heure, tout public, chaque jour.

Visuel © Silvia Lorenz i Daniela Gugg, Einlassen

COMPAGNIE L’ŒIL IVRE | ROMAIN BERTET
en savoir +
fermer
danseSon

COMPAGNIE L’ŒIL IVRE | ROMAIN BERTETÉCOUTER VOIR

SESSIONS Corps en musique et musique du corps
Mercredi 4, jeudi 5 et vendredi 6 juillet de10h à 12h

RENDEZ-VOUS DANS L’ESPACE SONORE
Mercredi 11 juillet de 14h à 17h

Résidence de création - juillet 2018

Il n’y a pas de musique sans son et il n’y a pas de sons sans geste. Écoutons donc le geste, et regardons le son. Ici, Romain Bertet engage une recherche qui s’oriente vers une chorégraphie du son et un théâtre du bruit. Le plateau est pensé comme un grand instrument de musique où chaque espace est sonorisé. Trois interprètes et un musicien sont en scène. Toutes les situations qu’ils sont amenés à vivre se décident par les sons qu’elles produisent. Ces affects sonores sont parfois ampli és et donnent à entendre ce qui n’aurait pu l’être, ou sont, au contraire, tus, là où ils auraient pu s’imposer.

« Je mets une pomme sur ma table. Puis je me mets dans cette pomme. Quelle tranquillité ! » Henri Michaux

Chorégraphie et conception : Romain Bertet - Composition et interprétation musicale : Marc Baron – Scénographie : Barbu Bejan - Création lumière, régie générale : Charles Périchaud – Interprétation : Vivianne Balsiger, Sonia Delbost Henry, Jérémy Paon

Partenaires : Réseau Traverses, Pôle des Arts de la scène, Le Merlan-Scène Nationale, Théatre Durance, Théatres en Dracénie, CCN de Nantes, Chateauvallon.

SESSIONS Corps en musique et musique du corps
Mercredi 4, jeudi 5 et vendredi 6 juillet de 10h à 12h
La compagnie vous invite à partager ses échauffements matinaux. Nous y travaillons la disponibilité du corps à répondre aux situations les plus diverses : corps relâché et/ou tonique, corps gestuel et/ou musical, corps d’interprète tout simplement.

RENDEZ-VOUS DANS L’ESPACE SONORE
Mercredi 11 juillet de 14h à 17h
Pour clôturer la résidence, l’équipe artistique vous invite à visiter son espace sonore et à faire sonner quelques unes de ses cordes.