MARIE LEGROS

Résidence de création

Installation 3 juin au 30 juin Mon travail se construit au travers d’éléments du quotidien, je me concentre sur des gestes, un détail, ou dans des actes simples de la vie de tous les jours. Je cherche en filmant un contact ininterrompu avec le réel tout en le transformant. J’utilise des images, non pas pour souligner la valeur de vérité mais plutôt pour la contester. J’imagine mon travail plus comme une marche de petit poucet semant de la mie de pain pour se perdre. Davantage comme une chanson pour enfant, une comptine “nursery rhymes”, que comme une forme stable. La subjectivité se manifeste au travers du langage propre à l’instantanée, ce sont des accidents du réel qui “tournent bien”. J’aime la radicalité des propos de l’artiste David Hammons parlant de la rue qui l’intéresse plus que l’art et de l’art dont il faut se méfier. Le désir est de mettre l’art et la vie civique comme faisant parti d’un tout, d’une globalité, avec des frontières claires dans certains endroits, en connections, en échos à d’autres lieux. [...] Marie Legros 2009 Atelier Vidéo, écriture, corps performance intime collectif : demander le récit (description) d’un lieu précis d’enfance, (cabane..) sur une temporalité courte, 5 minutes Rapport d’échelles, perception. Retranscription sous forme de cadavres exquis visuels 17,19 et 20 mai de 10 à 12h et de 14 à 16h