COMPAGNIE LEA P.NING

Espiral

Création 2010 Espiral Direction artistique, mise en scène et interpretation Viviana Moin, Arnaud Saury, Laure Mathis - Création lumières, Alexandre Lebrun - Licorne et accessoires, Gustavo Kortsarz Espiral, c’est aussi une fratrie qui ne réunit pas moins de trois « non-spécialistes » qui chantent, mais ne sont pas chanteurs, qui dansent mais ne sont pas danseurs, qui veulent dire des choses mais ne savent encore rien du thème choisi. Ce lieu de fragile ignorance part d’une impulsion qui doit plus au désir et au besoin de dire (et peu importe quoi) qu’à la maîtrise d’une technique et à l’apparente nécessité de dire une chose précise. Il s’agit d’une troupe anti-héroïque puisque les interprètes une fois sur scène, ne sont ni au-dessus des spectateurs, ni là pour donner des leçons ou pour être admirés, ou encore exposer au grand jour le prototype d’un homme amélioré. Espiral s’ouvre sur un colloque de marionnettes. Quelques jouets que nous n’avons jamais voulu jeter, des poupées chauves, des ours en peluches borgnes élimés jusqu’à l’os, brandissent une pétition bien étrange alors que des girafes travaillent discrètement en coulisses sur le solo de Pina Bausch dans Café Muller. 26 novembre à 21h et 27 novembre à 19h Dans le cadre du festival DANSEM 2010 Réservations et renseignements sur www.dansem.org - tarifs : 8€ et 12 € Une coproduction : Léa P. Ning, 3 bis f d’Aix-en-Provence, CDC Paris Réseau. Avec le soutien de la DRAC Ile de France, de la Mairie de Paris, de l’Adami, de l’Onda. Résidence de création : Micadanses, l’Etoile du Nord, le 3 bis f et la Ménagerie de Verre dans le cadre des Studiolabs. Merci au Théâtre de Vanves, Pascal Queneau, Catherine Meneret, Sarah Chaumette, Chiara Gallerani et à la Fondation Mathieu Ma Fille Répétition générale 24 novembre à 15h Atelier A chacun sa spirale 10, 15, 17 novembre de 14h à 16h Création et réalisation de spectacles sous une forme brève, comme des courts métrages, des performances de différentes natures. A partir d’une écriture personnelle, vous chanterez sans être chanteur, danserez sans être danseur, parlerez sans maîtriser le langage... Des danses extraordinaires... des gens ordinaires (ou l’inverse !)... Cette fragile ignorance sera assumée honnêtement et sincèrement. Une impulsion qui devra plus au désir de faire et au besoin de dire (peu importe quoi), qu’à la maîtrise d’une technique et à l’apparente nécessité de faire et de dire une chose précise. Ce sera la ligne de recherche et de travail. Car ne vous imaginez surtout pas que cela n’en demande aucun ! La surprise vient de la découverte de ce que recèle des corps banals (rassurez vous les nôtres le sont aussi). Faire apparaître le surprenant dans ce qu’on croit connaître par coeur