CHARLOTTE VITAIOLI

EXPOSITION du 6 février au 27 mars 2021 VERNISSAGE samedi 6 février de 11h à 13h SESSION mercredi 25 novembre de 10h à 12h Charlotte Vitaioli imagine un projet d’exposition transdisciplinaire, stratifié en plusieurs couches comprenant la création d’un service de table en céramique qui invitera à l’occasion d’un banquet à des gestes nouveaux. Ce banquet sera ponctué de moments de danse collective ou de gestes chorégraphiques et tour à tour sujet et décor d’un film, avec réalisation de mobilier et de costumes, où les protagonistes naviguent entre réalité de la performance et virtualité de l’espace filmique. Un projet qui résonne avec l’enseignement qu’elle dispense à l’École européenne supérieure d’art de Bretagne où elle développe depuis 2019, avec enseignant.e.s et étudiant.e.s, un travail théorique sur les manifestations festives et artistiques dans l’histoire de l’art et de manière pratique sur la réactivation du Bal des Quat’z’Arts (grande fête parisienne organisée par les étudiants de l’École nationale des Beaux-arts de Paris entre 1892 et 1966). . ENTRETIEN Charlotte Vitaioli Résidence de création – Arts visuels : De novembre 2020 à février 2021 Poids ? La légèreté. On pense souvent, à tort, qu’elle est dénuée de profondeur. Comme je mène une recherche sur la joie, la légèreté est donc importante pour moi ! Quelle est la genèse du projet ? La folie baroque des films italiens qui me rappellent mes origines, comme ceux de Fellini avec leurs repas grandiloquents habités par des personnalités charismatiques, ou l’ouverture du film Mamma Roma de Pasolini. Pourquoi le 3 bis f pour ce projet ? J’ai répondu à l’appel à candidature sur la performance du 3 bis f l’année dernière. Je n’ai pas été retenue mais je suis venue visiter le 3 bis f lorsque j’étais en résidence à la Station à Nice. J’ai rencontré Diane Pigeau, elle m’a parlé du rapport au vivant qui est au cœur du projet artistique du centre d’art du 3 bis f, cela m’a inspiré ce projet de banquet. Comment travailles-tu ? Avec la vie, les rencontres, les émissions de radio, les mots, des coups de cœur… Ma pratique artistique est vraiment liée à la vie, c’est très mélangé, je ne fais pas de distinction. Comment cohabites-tu avec ta folie ? Assez bien, je m’entends plutôt bien avec elle, elle est parfois irrévérencieuse mais nous avons un bon équilibre ! Ton jardin préféré ? L’île d’Arz dans le Golfe du Morbihan au sud de la Bretagne. Quelle langue voudrais-tu chatouiller avec tes cils ? L’italien. A quelle question répondrais-tu « À vous de voir » ? Dove sono le spiagge de la tua felicita ? (Où sont les plages de ta félicité ?), phrase inspirée du film Les plages d’Agnès, qui sera peut-être le titre de l’exposition… Page de l'artiste Documents d'artistes Bretagne