Vivant

CÉCILE DAUCHEZ

L’oeuvre, tant graphique que sculpturale, de Cécile Dauchez s’intéresse à la genèse des formes et aux processus d’apparition et de disparition des images. L’exposition au 3 bis f présente des oeuvres récentes où formes, voix et points de vue se rencontrent, s’enchevêtrent, se superposent, se répètent. Le film Ça crève les yeux, d’après une idée originale de Jean-Luc Brisson, s’inspire du contexte de recherche de l’École Nationale Supérieure de Paysage Versailles-Marseille. Il est réalisé à partir d’une expérience de groupe captivante, que constitue la représentation picturale d’un lieu “connu” uniquement à partir de cartes IGN au 25OOOe, avant de la confronter au réel. Le paysage des massifs montagneux du Queyras (Hautes-Alpes) s’y dévoile dans toutes ses acceptions (cartographiques, picturales, narratives, géologiques), et occupe le rôle principal. En pendant, une performance polyphonique autour de la reconnaissance végétale et du langage botanique, fruit d’une création expérimentale menée avec Cati Delolme, chanteuse et chef de choeur. Écrite et interprétée collectivement, l’oeuvre est traversée par les influences de la polyphonie de tradition orale et de la poésie sonore.