MARTINEZ TRONCOSO

LORETO

Loreto Martínez, née à Vigo en 1978, vit et travaille à Marseille depuis 2017. Elle se forme à la Faculté de Beaux Arts de l’Université de Vigo puis à l’Ecole des Beaux Arts de Bordeaux et à L’Ecole National de Beaux Arts de Lyon. Sa pratique trouve ses fondements dans la performance, l’inscription de sa biographie dans un certain nombre de codifications sociales et avant tout le pouvoir constituant de la voix et du mot. Au delà des collaborations avec d’autres artistes comme dans Rester dans le noir pour devenir son paysage, 2017 (Hors-Pistes, Centre Pompidou, Paris), son travail s’ouvre progressivement à d’autres voix, les voix des autres : Opereta A Mar, 2014 (Trafaria, Portugal) et Entre[hu]ecos, (Santiago de Compostela, Espagne), 2017. Récemment, on a pu entendre ses écritures-paroles dans Ah ha ! 2017 (PAN ! – Privé/Public, IF, Limoges), Et la terre tourne, 2016 (Parades for FIAC, Paris) ; son silence à El aire que yo respiro es el aire que tú respiras, 2016 (Économie de la tension, Parc Saint Léger, Pougues-les-Eaux) et/ou ses souffles-insufflés dans l’exposition personnelle qui lui est consacrée Por dinde comenzar, si est-ce qu’il y a un commencement quelconque en 2017 à la Galerie PM8 (Vigo, Espagne). SITE DE L'ARTISTE