CHARLIE CHINE

« (...) Un certain nombre de documents ayant appartenu à Charlie Chine sont retrouvés à l’intérieur d’un secrétaire en bois acheté le 27 mai 2010 dans un vide grenier situé entre les rues Lassus, Delouvain et la rue de la Villette dans le XXème arrondissement de Paris. Ce meuble ancien, dont le vernis apparaissait encore par endroit, était destiné à mon bureau parisien auquel il manquait un support réservé à l’écriture. De type Empire avec son abattant gainé de feutre vert élimé, il possédait un certain nombre de petits tiroirs tous fermés par de délicieuses serrures en bronze ternis. En jouant de la petite clé conservée jusque là, je réussis à ouvrir deux d’entre eux. Les autres restèrent fermés jusqu’à ce que ma curiosité soit plus forte que leurs serrures grippées. C’était donc bien plus tard que je découvrais ce qu’ils pouvaient bien contenir. Autant de schémas, plans, croquis, idées, correspondances réduites en quelques feuillets essentiels coincés pêle-mêle dans deux carnets de cuir noir. Après de longs moments à penser songeuse à ce que je venais de découvrir, je décidais de poursuivre les travaux commencés par cette aïeule disparue, surement née aux alentours de 1880, dont on avait jusqu’alors entièrement perdu la trace. (...) » Diplômée des beaux arts d’Aix en Provence (2015) et de la Villa Arson (2010) Charlie Chine s’intéresse aux questions du récit auto-biographie et des modes d’écriture de la fiction. Plus largement elle décortique l’habitus de l’homme moderne et s’intéresse à la fois aux notions de mémoires collectives et individuelles, au corps social et ses modes de communication mais aussi au travail ou l’activité de vouloir faire oeuvre. SITE DE L'ARTISTE