ZEMMOURBALLET

LA BRISURE DES VASES

Résidence de création - avril 2017 SORTIE DE RESIDENCE Jeudi 27 avril à 15h Entrée libre Chorégraphie : Nicolas Zemmour - Avec : Emilie Garetier, Annick Schadeck, Julien Ramade, Aurore Mettray, Nicolas Zemmour, Francesco Mormino - Scénographie : Thibaut Magnan - Musique originale : Wilfrid Rapanakis Bourg Création lumière : Nina Schaeffer - Costumes : Laurie Lamborelle - Dramaturgie : Marc Zemmour Comment du neuf, du différent, pourrait-il surgir d’une réalité préalable saturée ? Isaac Louria, philosophe du XVIe siècle, en a formalisé une réponse par la métaphore de « la brisure des vases » : pour que la création advienne, le vide est nécessaire. Il faut un espace à remplir, un espace qui suscite l’imagination ouverte aux possibles. Nicolas Zemmour se saisit de la formule : à l’origine d’un vase, il y a un bloc de terre compact. Le potier plonge les doigts dans ce bloc, l’ouvre, « fabrique » du vide en son centre. Ce vide est le lieu de la création. Le sérieux du propos se conjugue à l’humour en regard du temps saturé de nos vies contemporaines. Le rire et le sourire sont nécessaires pour que l’équilibre soit. Nicolas Zemmour espère que sa danse n’encombre pas ses spectateurs, mais qu’elle installe au sein de chacun d’eux un « espace vide » propice au dépassement de ce que l’on est. Production : Les Théâtres
 de la ville de Luxembourg Soutiens : T.E.E.M (Territoires d’Écritures en Mouvement) structure de développement chorégraphique conventionnée,
 accueil d’artistes en résidence,
 Quimper - 3 bis f, lieu d’arts contemporains, Aix-en-Provence - Le Merlan, Scène Nationale de Marseille - CDC, Les Hivernales, Centre de Développement Chorégraphique,
 Avignon SESSION Connaître son vide intérieur Les mardis 11 et 25 avril de 10h à 12h Ici, avec la danse, on se découvre à nouveau. On recherche le sens dans le vide et on réapprend ainsi le monde et le mouvement. Une session autour de l’émotion et de l’imagination, ici le vrai et le juste n’existent pas... Photographie © ashbey.fr