GAËTAN BULOURDE

DANS LA PROFONDEUR DU CHAMP

Résidence de création - avril > juin 2017 Projet accompagné par le dispositif Tridanse Parcours Régional d’accueil en résidence de compagnie(s) chorégraphique(s) - 2017 La notion de profondeur de champ, empruntée à la photographie et au cinéma est ici à l’origine d’une expérimentation qui met en jeu les outils performatifs du corps, de la voix et de l’installation. Avec ce projet, Gaëtan Bulourde développe une écriture chorégraphique construite pour l’espace extérieur - explorant le lointain - qu’il confronte à des textes écrits dans une langue brute et physique proche de celle d’Harrower ou de poètes sonores comme Christophe Tarkos et Julien Blaine. Ces écritures s’enrichissent de recherches traversant la question du paysage dans une histoire de la danse, du land art, de la performance, des sciences humaines... La notion de profondeur de champ questionne, de façon littérale, la place du public. De quel endroit regarde-t- il ? Qu’entend-t-il ? Vers quoi son regard est-il orienté ? Avec Valérie Castan, Pauline Brun, Jean Baptiste Veyret Logerias, Ondine Cloez SESSION Dans la profondeur du champ #1 Mardi 4, mercredi 5 et vendredi 7 avril de 10h à 12h et de 14h à 16h Un premier atelier de poésie sonore où sont explorées, à travers l’écoute, l’écriture et la lecture, la sonorité des mots, leur gouleyance, leur suavité. Jouant des répétitions, de l’écriture automatique, des cadavres exquis et autres outils suréalistico-dadaistico- n’importequoi, nous convoquons la mémoire que peut déposer en chacun de nous un lieu, un texte, une image, un paysage et nous explorons l’environnement qui nous entoure à l’aide de tous nos sens : Nous entendons, voyons, sentons, goûtons, ressentons, percevons, écrivons, parlons, transcrivons. Puis nos voix font vibrer ces mots dans le jardin, là, au fond... une mise en bouche soit sur une branche, soit sur un mur, sur nos deux jambes, ou sur un pied, allongés ou bien cachés, la tête projetée dans les étoiles ou étalée dans les pâquerettes... SESSION Dans la profondeur du champ #2 Mardi 30, mercredi 31 mai et vendredi 2 juin de 10h à 12h et de 14h à 16h Pour ce second volet de la résidence, il s’agit d’un atelier corps et voix en extérieur où nous nous concentrons sur la nature, la faune et la flore environnante ou imaginaire... Après une préparation physique très abordable ne réclamant pas de prédispositions particulières (pas de grands écarts, salti arrières ou autres entrechats et chien tête en bas) nous tentons de devenir paysage, arbre ou champignon, moustique ou léopard, de nous fondre ou d’apparaître dans l’espace. Nous abordons également les différentes manières de communiquer à courte ou longue distance avec la voix et/ou le corps...crier, chuchoter, haranguer, se taire, gesticuler, marmonner, héler, esquisser, gazouiller, faire des ronds, apostropher, susurrer, échanger... Partenaires Le Théâtre Durance, Scène conventionnée à Château Arnoux - Le Citron Jaune, Centre National des Arts de Rue à Port-st-Louis du Rhône - Le 3 bis f, lieu d'arts contemporains à Aix-en-Provence - Le Vélo Théâtre - Pôle régional de développement culturel à Apt (Dispositif Tridanse 2017) - WBI (Wallonie Bruxelles International ). Photographie © Nicolas Provost