ALAIN BEHAR | QUASI

Les Vagabondes

Résidence de création décembre 2016 « Il est question de “natures mélangées” dans un jardin quantique, d’une “société de projets” et de gens joyeux qui cherchent l’art sans jamais le trouver, de plantes vagabondes et de la fin de la mort vers 2043… » PRÉSENTATION D'UNE ÉTAPE DE TRAVAIL Jeudi 15 décembre à 15h (entrée libre sur réservation) De et avec Alain Béhar - Avec la complicité d’Antoine Wellens, Cécile Saint Paul, Charles-Éric Petit, Claire Eloy, Elise Garraud, Jesshuan Diné, Marie Vayssière, Montaine Chevalier, Renaud Bertin, François Tizon... « J’ai le projet de faire un texte, qui parlerait indirectement de l’idée de le faire, qui serait aussi la promesse d’un récit à venir, celui du projet d’écrire une pièce qui ferait « spectacle ». La pièce se serait intitulée : Les Vagabondes. Éloge de la potentialité et des jardins quantiques. Ça se passe à la lisière d’un jardin et de sa périphérie, comme entre deux mondes. Un jardin de natures mélangées. Chlorophylle et pixels, pour dire vite. D’un côté un jardin rangé à la française, et juste après le grillage un bazar en friche de potentialités et de mauvaises herbes. On y vit le plus naturellement du monde entre « faire » et « imaginer faire » et les deux s’harmonisent très bien. Le déjà fait et ce qui reste à faire s’entendent avec ce qui aurait pu se faire, avec ce qu’on peut en faire et ce qui ne se fera pas… » Production : Compagnie Quasi
 Partenaires : 3 bis f - Méq Laboratoire de création numérique d’hTh - CDN de Montpellier - Théâtre du Bois de l'Aune, Aix-en-Provence - Théâtre Garonne, Toulouse SESSION Thérapies institutionnelles et monde quantique Jeudi 8 et vendredi 9 décembre De 14h à 16h Il s’agit, pour la première journée, d’une invitation à deux intervenants pour une conférence/conversation retraçant le plus simplement possible l’histoire, les origines et les développements du mouvement des thérapies institutionnelles et des péripéties scientifiques menant à l’apparition de la physique quantique. La seconde journée est consacrée à un atelier d’écriture, de plateau et à quelques improvisations pour rebondir en jeu sur ce que nous aurons conservé des échanges de la veille. Visuel : © Francoise Galeron