JOREIGE & HADJITHOMAS

Aida Sauve moi

Aida Sauve moi Performance le mardi 29 novembre 2011 à 19h30 Entrée libre - réservations souhaitées J. Hadjithomas et K. Joreige travaillent conjointement en tant que cinéastes et photographes depuis la fin des années 1990, entre Paris et Beyrouth. Ils proposent leur regard critique sur l’histoire récente du Liban. En partenariat avec In Situ/ Fabienne Leclerc, Paris D’origine libanaise le couple construit, depuis les années quatre-vingt-dix, un travail, entre fiction et document, autour des conflits qui ont marqué l’histoire contemporaine du Liban. Confrontation du visible et de l’invisible, des faits et du récit, de la logique et du hasard, Aida sauve-moi interroge les processus à l’œuvre dans toute construction en images d’un réel qui se dérobe. En avril 2006, lors d’une avant-première de notre second long-métrage A perfect day, un incident extraordinaire allait bouleverser la sortie du film et résonnait étrangement par rapport à tout notre travail. Une suite de disparitions s’ensuivront… Aida sauve-moi, est une lecture performative qui mesure la distance entre la reconnaissance et la représentation de soi-même et raconte cette aventure qui a fait que la fiction tout d’un coup a pris des allures de document... Co-production des Halles de Schaerbeek, Chantier TEMPS D'IMAGES, 2009 - Avec le soutien du Centre national des arts plastiques. Parcours Joana Hadjithomas et Khalil Joreige sont nés en 1969 à Beyrouth, ils proposent leur regard critique sur l'histoire récente du Liban, en particulier ses guerres civiles engendrant des destructions et des disparitions. A partir d'archives documentaires publiques ou personnelles qu'ils se réapproprient, ils produisent de nouvelles images et construisent des récits mêlant fiction et faits d'actualité, loin des clichés spectaculaires des conflits armés. à la fois en tant que plasticiens et cinéastes. Ils mettent en avant la figure du héros produite par la guerre sous différentes formes (martyr, victime, prisonnier). Leurs films ont un caractère très intime, très personnel. En même temps, les thèmes abordés sont des thèmes qui concernent la société. Khalil Joreige et Joana Hadjithomas disent venir de quelque part et espérer que ce qui les touche, et touche aussi d’autres personnes. Site des artistes