QUINK

MAUREEN

"La blessure est une mémoire du corps. Elle est un témoignage de son histoire et de sa fragilité. C'est un besoin d'interpréter ces signes qui aura été l'impulsion, le catalyseur du travail et la rencontre avec la matière qui en aura été le révélateur. Révélateur d'un corps à la fois intime et étranger, mais au travers de gestes desquels le travail s'est construit (...)." Maureen Quink Diplômée en 2014 de l’école supérieure d’art d’Aix-en-Provence.