MARIANNE HOUSPIE & PIERRE LANEYRIE / CIE VOL PLANÉ

L’ENFANCE POLITIQUE

Résidence de création - avril 2016 PRÉSENTATION D’UNE ÉTAPE DE TRAVAIL Jeudi 14 avril à 15h30 Jeu : Marianne Houspie - Mise en scène : Pierre Laneyrie D’après le roman l’enfance politique de Noémi Lefebvre Comment la violence du monde traverse nos cuisines, nos salons, nos chambres à coucher ? Martine est couchée chez sa mère, ravagée par un événement qu’elle a oublié... Victime d’un « viol politique », Martine ne se souvient plus, squatte le lit de sa mère, regarde des séries, enchaine les TS, les séjours à l’HP, soigne ses PTSD. Elle prend la contre-allée. Doucement elle va remonter la pente. Il sera question de l’Histoire, des bonnes sœurs du Maréchal Pétain de la mère, de l’Algérie du père, de la Corée de l’homme civilisé, de la chimie du cerveau du rat, de la vie des gnous... On croisera un chien, des pompiers, et évidemment la psy. L’enfance politique est un livre de combat, décapant, jubilatoire, terriblement drôle. Noémi Lefebvre tord la grammaire, attaque la syntaxe et réinvente un parlé redoutable. « La transgression commence par les mauvaises manières » dit-elle. C’est cette voix singulière que nous voulons faire résonner sur un plateau de théâtre. Juste la guérilla des phrases pour sortir du piège à rats qu’est la langue qu’est la nation qu’est l’oubli. Partenaires : La Gare Franche Cosmos Kolej - 3 bis f (nous sommes encore en recherche de partenaires de production...) ATELIER Animal animal Les lundis et vendredis 4, 8, 11 et 15 avril de 10h à 12h « Je vois le chien, il me dit qu’il est mort. Il me parle sans mots, de cerveau à cerveau. » Ce serait quoi une langue chienne ? Et de quoi nous parlerait-elle ? Dans L’enfance politique, on croise aussi les gnous et leur « sens du tragique », le rat et ses traumatismes. Nous choisirons un animal, écrirons son langage pour à travers lui nous raconter ou raconter le monde. Nous expérimenterons sur scène sa présence.