Le lieu

Lieu d’arts contemporains, le 3 bis f est situé dans les murs de l’hôpital psychiatrique Montperrin, à Aix-en-Provence.f Son nom est celui que portait le pavillon dès la construction de l’hôpital à la fin du dix-neuvième siècle. Une époque où les pavillons d’hôpitaux portaient des numéros, avant les noms de fleurs, puis aujourd’hui de psychiatres. 3 bis f, c’est jusqu’en 1982, le 3 bis des femmes, lieu d’hospitalisation fermé, un pavillon de force conçu à cet effet, architecture panacoustique, dortoirs et cellules. Le début des années quatre-vingt voit le développement de l’activité extra-hospitalière en psychiatrie ayant notamment pour conséquence la vacance de locaux. Le projet du 3 bis f est porté, a été mis en place et défini par l’association Entr’Acte, créée en 1983, à l’initiative d’une équipe hospitalière et d’artistes. Au début de cette aventure, il s’agissait de redonner de la valeur à l’intra-hospitalier sans tomber dans des démarches de mise à l’écart et d’engager le pari de l’importance de la présence du non spécialiste dans l’univers de la psychiatrie, en proposant à des artistes, principalement plasticiens à l’époque, de venir développer leur propre démarche de création dans les espaces nouvellement libérés (pavillon Guiraud) de l’hôpital. Au début des années quatre-vingt dix, le 3 bis f bénéficie d’une réhabilitation de ses locaux, financée par le centre hospitalier et se dote à cette occasion d’une salle de spectacle (93 places) et d’une salle d’exposition. Depuis lors, le 3 bis f a étendu son accueil en résidence à des artistes de différentes disciplines : plasticiens, mais également chorégraphes, danseurs, comédiens, musiciens, écrivains sont invités chaque année à développer des projets de recherche et de création.