Clémentine Carsberg

LES FORS INTÉRIEURS

Pour, avec, dans... les espaces du 3 bis f, Clémentine Carsberg suggère des histoires par leurs traces, crée des indices d’architecture, d’archéologie, de ruine, de présences. Elle imbrique à des espaces physiquement présents tout un potentiel imaginaire enfoui. Il y a des boîtes, du parquet, des protubérances, du papier. Les liens de lieu opèrent. Des pièces montées émergent à force de sur place. Construire puis habiter un site de vestiges de monuments (un 6 pièces) ; ou un mono aménagement pour un duo de cellules ; voir ses pièces en personne, et aux détours du monumental, une série de collages, collés contre, au mur. Des hypothèses affleurent au travers des hésitations, du regard à double sens et des multiples temps de la perception. L’espace transpire des traces et des apparitions. Des temporalités, des saisons, réelles ou sensorielles, se mélangent, s’accommodent et cohabitent le temps de l’exposition. Née en 1981, Clémentine Carsberg vit et travaille à Marseille Elle réalise des installations in situ en lien avec l’architecture ainsi que des collages et montages utilisant le papier et l’impression. Ses œuvres sont présentées depuis 2002 à Marseille et sa région ; OÙ- lieu d’exposition pour l’art actuel (2006), galerie du Tableau (2006), Art-cade Galerie des grands bains douches (2008), ateliers Lorette (2006), Galerie HO (2009), La GAD Galerie Arnaud Deschin (2012), l’Espace GT (2014) ; et ailleurs : pour Supervues - Hôtel Burrhus à Vaison-la-Romaine (2009), à la Maison Jean Vilar (2008) et au cloître Saint Louis en Avignon (2008), à Toulouse avec l’association Entrez sans frapper, à Paris, à Lisbonne - Portugal (2013), à Dublin - Irlande (2012), à Turin et Rivarolo -Italie (2014). Elle est en résidence de recherche au 3 bis f de janvier 2015 à janvier 2016 Photographies © Jc Lett