MATHIEU MA FILLE FOUNDATION

EN DÉPIT DE LA DISTANCE QUI NOUS SÉPARE

Résidence de création 
- novembre / décembre 2015 PRÉSENTATION D’UNE ÉTAPE DE TRAVAIL Vendredi 27 novembre à 15h et 21h De et avec Arnaud Saury, Manuel Coursin, Youness Aboulakoul. Conception sonore : Manuel Coursin, Lumière Bruno Faucher, Collaborateur artistique Julian Blight D’après Ste Thérèse de Lisieux, Louise du Néant, Daniel Paul Schreber, Ibn ’Arabi… « On s’étonne des mystiques, mais le secret est là : leur amour, à la manière des torrents, n’avait qu’un seul lit, étroit, profond, en pente, et c’est pour cela qu’il emportait tout » Gustave Flaubert En dépit de la distance qui nous sépare entame un dialogue avec des mystiques de tout poil, de ceux qui ont poussés leur relation au divin jusqu'à l'extase ou le délire, c'est selon. Les auteurs, ces grands mystiques ou délirants sont légion. Certains d'entre eux distinguent malgré tout les extases mystiques « vraies » des extases pathologiques, et d’autres s’empressent même de mettre en garde contre les secondes. Juge et partie en quelque sorte. Difficile à ce jour de distinguer la folie de l’extase et de figurer des phénomènes aussi insensés, mais si les extatiques doivent s’opposer aux délirants, il nous incombe avant tout et depuis plusieurs mois, d'opérer un lien entre Sainte Thérèse de Lisieux, Louise du Néant, Daniel Paul Schreber, Ibn ’Arabî et nous-mêmes… Production : Mathieu ma fille Foundation Coproduction : Le théâtre des Bernardines de Marseille, Le Pôle des Arts de la Scène – Friche Belle de Mai à Marseille, Le Vivat d’Armentières, 3 bis f, Uzès Danse, Aide à la résidence, Montevideo Centre d’écritures contemporaines de Marseille, L’espace Darja de Casablanca, Kunstencentrum BUDA de Courtrai, H.A.S Maison Claire Lacombe de Marseille, Production – Diffusion KOMM’N’ACT, Plateforme pour la jeune création internationale ATELIER En dépit de la distance qui nous sépare (aussi) Mardi 1er, Mercredi 2, jeudi 3 et vendredi 4 décembre de 14h à 17h00 Si nous nous sommes attardés dans notre projet de création à tisser un lien entre mystiques et nous mêmes, l’atelier En dépit de la distance qui nous sépare (aussi) s’attache au lien que nous opérons avant tout avec une personne qui nous faire face. Dans notre histoire, il s’agira de face à face sans dialogue apparent. Investir le plateau du théâtre sans public. C’est donc armé de pancartes et slogans que nous allons grossir un flot de manifs au milieu de nulle part. MATHIEU MA FILLE FOUNDATION visuel : © Julian Blight