COMPAGNIE DEHORS /DEDANS

Quel Kabuki naît ?

Un projet de Gaël Baron et Laurent Ziserman Présentation d'une étape de travail Vendredi 31 mai à 15h Direction artistique, création et jeu : Gaël Baron / Laurent Ziserman Scénographie : Emmanuel Clolus Travail du corps : Jérôme d’Orso Travail musical : Romain Pellegrini Travail vocal : Charlène Martin Costumes : Danielle Mérope-Gardenier Travail langue japonaise : Makiko Matalon, Niho Tsukimura Régie générale : Cyrille Guillochon Regard : Julie Denisse LA PERFECTION /.../ MOI JE DÉSIRE LE CONTRAIRE : L'INACHÈVEMENT, L'INSTABILITÉ... JE NE VEUX SURTOUT PAS ÊTRE STABLE ET TRANQUILLE. Min Tanaka Ce serait un voyage vers le Japon, vers le Kabuki, vers le théâtre, sur les ailes de l’amour et de la fantaisie. Un exercice d’équilibre sur un fil tendu entre admiration et massacre (ou idiotie tout au moins). De la beauté à la catastrophe il y aurait peu. Il serait question de théâtre, mais tout se jouerait dans une langue étrangère. Il serait question d’une grande tradition théâtrale, où chaque élément, maquillage, costumes, scénographie, et jeu de l’acteur, est en soi un art. Il serait question tout autant de la subversion de cette tradition, de rapt, de prise d’assaut. Ce serait beau et pitoyable. Poétique et vulgaire. Respectueux et irrespectueux. Il faudrait pouvoir se travestir, changer de sexe, changer de langue, changer de culture, et hurler, grimacer, rouler des yeux, s’ébrouer. C’est comme ça qu’est apparue l’évidence du théâtre de Kabuki.