UN COUP DE DÉS.net

le magazine en ligne des centres d’art pour les 30 ans de la décentralisation

Le 3 bis f joue l'INADEQUATION avec Dora Garcia ! www.uncoupdedes.net Tout au long de l’année 2013, 50 centres d’art contemporain lancent chaque semaine une hypothèse, à travers le magazine en ligne uncoupdedés.net. Les centres d’art célèbrent ainsi la décentralisation culturelle à travers ce magazine en ligne, chronique ouverte liée à leurs programmations respectives. L’occasion de découvrir la diversité des approches de la création, proposées par les 50 centres d’art français membres de d.c.a : autant de contributions originales et inédites mettant en lumière la constellation artistique que ces lieux déploient avec leurs programmations sur le territoire hexagonal. Cet espace numérique valorise l’action concrète de chaque centre d’art sur son sol, mais aussi à travers elle, les missions communes de ces structures décentralisées, leur vocation et le réseau de pensée, de production, de soutien à la création, de transmission et d’éducation, qu’elles représentent depuis plus de trente ans partout en France mais également hors de nos frontières. De semaine en semaine, le visiteur découvrira sur uncoupdedés.net diverses réflexions sur l’art contemporain. Comme un lancer de dés, l’apparition sur le site des contributions en ordre aléatoire, permettra de lire, voir ou entendre les interventions de diverses personnalités, acteurs du monde l’art et de la culture (artistes, curateurs, critiques, philosophes, chercheurs, sociologues…) Chaque centre d’art joue ainsi sa carte, autour de l’expérimentation et de la recherche, missions fondatrices qui s’incarnent à tous les stades de son activité, de la production d’une œuvre à sa réception. Les centres d’art accompagnent en effet au plus près la création artistique en offrant aux artistes des cadres de travail originaux et en mouvement constant. La question du partage de cette recherche par tous les publics est au cœur du projet des centres d’art qui dans cette perspective repensent les formes du discours, inventent de nouveaux langages, à travers une politique éditoriale et de médiation très dynamique.