MARIE VAYSSIÈRE

Lampedusa Beach

« Lampedusa Beach » raconte le péril d’un bateau-passeur qui se dirige de l’Afrique vers la petite Île de Lampedusa, au sud de la Sicile. Il n’atteindra pas son but. Shauba, une jeune fille africaine se noie, comme tous les autres passagers. Elle coule, parle en se noyant et meurt. Le temps de sombrer, l’espace de quelques secondes, elle découvre, observe et analyse tout ce qui lui arrive. Elle prend le temps de mesurer ses propres forces, vérifie les équations physiques basiques de tout corps plongé dans un liquide, résiste, s’attriste ou s’amuse des modifications rapides de sa perception du monde, résiste encore et dans une naïveté inouïe continue à revendiquer sa dignité d’africaine. Sur le plateau, une actrice pour dire le naufrage, et cette descente sensible et bouleversante de Shauba au fond de la mer, non loin de la plage de Lampedusa. Plus loin, sans un mot, deux acteurs observent l’actrice faire son cirque. Spectacle Lampedusa Beach 16 mars à 21h et 17 mars à 19h Auteur, Lina Prosa Traduction, Jean-Paul Manganaro Acteurs, Rachel Ceysson, Pit Goedert, Ludmila Ryba Mise en scène et scénographie, Marie Vayssière Son, Eric Goudard Le spectacle sera aussi joué au théatre la Fonderie ( voir...) au Mans le 28 et 29 mars à 20h (renseignements/réservations : 02 43 249 360) Atelier Des mots, des choses et des inspirations... Les récits de l’eau Marie Vayssière et Rachel Ceysson Vendredi 29 septembre et en Octobre les lundis 2, 9, 16 - les mercredis 4, 11, 18 - les vendredis 6, 13 de 14h à 16h C’est une proposition de recherche à partir de la thématique très riche de l’eau. Elle est associée à un plus vaste chantier lié à la résidence au 3 bis f L’eau est force de vie. Elle nous fait rêver. Elle est d’une charge symbolique très forte. Se saisir des grands récits de voyages, des histoires merveilleuses de la Méditerranée. S’emparer des romans comme ceux de Conrad, de Stevenson, de Rabelais ou des nouvelles. Travailler ces textes, ces matières, ces mots. Tous nous racontent des récits de la mer.Tous parlent de vie et de survie, de mort, d’initiation, de passage, de mystères et de grandes peurs. L’atelier se fera à partir de ces textes multiples. Nous travaillerons principalement par improvisations et par petites études. Avec des objets, nos voix, nos corps et notre imaginaire. Avec des mots, des choses et des inspirations... Présentation de la première étape du travail Vendredi 20 octobre à 15h en entrée libre Partenariat et production : Le 3 bis f /Aix-en-Provence, les Mécènes du Sud, Le Théâtre Massalia, Le théâtre des Bernardines / Marseille, La Compagnie du Singulier/Paris, Le Centre Amazzone/Palerme En co réalisation avec : La Fonderie/Le Mans En partenariat avec Le Centre Culturel Italien de Marseille, le Centre Culturel Français de Palerme. La première photo est de Mauro D'Agati.